Love Came Down with Legitimacy/ l’amour est arrivée avec la vérité que nous sommes fils

An acquaintance of mine once told me the heartbreaking tale when he and his wife fostered three boys in their early teens. Though the kids lived in a house full of love and acceptance, the three siblings rejected the couple, unable to transition from homeless orphans to beloved sons. The teens stole food though there was plenty in the kitchen having been broken by hunger in their younger years. They demanded more than their share, unable to see the value of community, nor willing to trust that they would be cared for if they embraced the family who only wanted their best. The breaking point came when they beat the wife, as they acted aggressively against their adopted parents, destroying their chance for a home as they struggled with huge issues of legitimacy and dignity. 

Legitimacy is like the song, “I know who God says I am, what He says I am, where He says I’m at, I know who I am ” by Sinach. It’s ignoring those long years of homeless and believing instead, that Jesus Christ is your Door to God’s “Welcome Home”, stepping over the threshold of sin and pain, and reaching for your Father’s deep abiding love.

Sadly, many of us battle bitter loud voices of rejection even as we try to accept the love of our Father.Though we may enter relationship with Jesus, many believers are not able to truly accept the new covenant reality as God’s adopted children. Instead, unable to trust our blood-sealed adoption papers, we try to force God to bless us for our try hard attempts, our incessant good works, sowing bitter seeds of self-righteousness or religious legalism, and missing the grace. When we reject our position as an adopted son of God through Christ Jesus, we then miss the freedom God intended by our refusal to trust Him at His word.

Paul was wrecked when the Galatians believed false teachers who insisted that circumcision was mandatory for salvation. Paul was grieved his beloved friends missed the glorious grace of the gospel and were choosing circumcision as their sign of being accepted by God. With agony, he launched a full assault against the lies that anything else was needed to gain access to God other than Christ. Like a father who grabs hold of a toddler before he stumbles, Paul reached hard for the church to convince us all that we are redeemed by Christ before the Living God, who now, gloriously, has become our Forever Father:

But when the fullness of the time had come, God sent forth His Son, born of a woman, born under the law, to redeem those who were under the law, that we might receive the adoption as sons. And because you are sons, God has sent forth the Spirit of His Son into your hearts, crying out, “Abba, Father!” Therefore you are no longer a slave but a son, and if a son, then an heir of God through Christ. But then, indeed, when you did not know God, you served those which by nature are not gods. But now after you have known God, or rather are known by God, how is it that you turn again to the weak and beggarly elements, to which you desire again to be in bondage?[i]

Paul understood how the false god of Try Harder enslaves. He had once labored under the deception of legalism and persecuted the Lord’s beloved with blood-thirsty intent; he knew too well the chains which the Galatians were fitting for themselves. Just as Love came and arrested Paul in his blind pursuit, so Paul urged the Galatians to remember the glory given to them, that they are indeed heirs of God through Christ, duly validated by the seal of promise, which is the Holy Spirit given to all who would believe in Jesus Christ.

Paul implored the Galatians to fully embrace the truth of the gospel and live as sons, not slaves. Broken hearted by persecution, death and disappointment, the church would not transition to the freedom Christ purchased. Paul begged his blinded friends to look again:

Stand fast therefore in the liberty by which Christ has made us free, and do not be entangled again with a yoke of bondage.Indeed I, Paul, say to you that if you become circumcised, Christ will profit you nothing. And I testify again to every man who becomes circumcised that he is a debtor to keep the whole law.You have become estranged from Christ, you who attempt to be justified by law; you have fallen from grace.For we through the Spirit eagerly wait for the hope of righteousness by faith.For in Christ Jesus neither circumcision nor uncircumcision avails anything, but faith working through love.You ran well. Who hindered you from obeying the truth? This persuasion does not come from Him who calls you.[ii]

From that place of authority and truth of one who lived as a son of God through Christ Jesus, Paul rebuked the perversion of the gospel as he declared “this persuasion does not come from Him who calls you.” Paul rested in the redemption of the cross, that finished work by Jesus Christ, the blood of the Spotless Lamb who atoned for every and all sin of the world. Paul pressed the Galatians to turn and accept Christ’s overflowing grace, to recognize the fruit of the “teachers” who brought the false circumcision theology as he threw down the litmus test for true Christianity: Look at the love walk. “For all the law is fulfilled in one word, even in this: “You shall love your neighbor as yourself.”, begging the church to look at the loveless walk of legalistic teachers who add extra burdens, when none have been required by God Himself. [iii]

Paul urged all to be led by the Holy Spirit, the wonderful Tutor for life as a son. The Spirit-led life will slay the lies of the flesh which cannot accept God’s word as true. The Spirit is key to transitioning from slaves to sons:

Walk in the Spirit, and you shall not fulfill the lust of the flesh.For the flesh lusts against the Spirit, and the Spirit against the flesh; and these are contrary to one another, so that you do not do the things that you wish.But if you are led by the Spirit, you are not under the law.

Now the works of the flesh are evident, which are: adultery, fornication, uncleanness, lewdness, idolatry, sorcery, hatred, contentions, jealousies, outbursts of wrath, selfish ambitions, dissensions, heresies, envy, murders, drunkenness, revelries, and the like; of which I tell you beforehand, just as I also told you in time past, that those who practice such things will not inherit the kingdom of God.

But the fruit of the Spirit is love, joy, peace, longsuffering, kindness, goodness, faithfulness, gentleness, self-control. Against such there is no law.And those who are Christ’s have crucified the flesh with its passions and desires.If we live in the Spirit, let us also walk in the Spirit.[iv]

Paul offered the love of God as the master key which opens every door, unlocks chains of deception, ushers us into true freedom. If we are led by your flesh, our reason, logic, emotion or past realities before Christ, we will keep reaching guilty into cupboards, denying the grace of Christ. Trust His love. Stop living as starving orphans in God’s palace.

Though we are each fully adopted by God Almighty, sadly, we can each remain fully orphaned in the bondage of our unbelief. Little wonder this letter is so passionate. Paul wants the Church to walk the glorious life as sons of the Father that we may inherit and then advance His Kingdom on earth as it is in heaven. Only true sons will transform this world with the power of the gospel. Have you accepted your incredible status as one of God’s kids? Do you know the plans Father has for you? Are you willing to trust His great love this day?

Let’s pray: O Father, thank you for adopting us, for choosing us as your kids! Holy Spirit, lead us into the fullness of this freedom, and help us live glorious lives abundant with the fruit of Your Spirit. Lord Jesus, may we never turn away from the freedom You purchased for us on that brutal bloody cross. We choose this day to trust in the fullness of Your gospel and shout our thanksgiving with all of our hearts to you today! Amen.

 This Week’s Reading Galatians

Next Week’s Reading Ephesians

Study Question: This Week, as You pray, every day, ask the Father just one question: Daddy, what do you love about me? Journal, pray, record, paint, dance, sing His answers! As you build intimacy with the Father, He will align your relationship with Him by the Spirit. This is actually a 30 Day Challenge. IF you can spend 30 days getting to know the delight of the one who created you, your life will forever be changed.

[i] Galatians 4: 4-9, NKJV.

[ii] Galatians 5: 1-8, NKJV.

[iii] Galatians 5: 14, NKJV.

[iv] Galatians 5: 16-25 NKJV.


 Une connaissance de la mine une fois me le conte déchirant quand lui et son épouse favorisé trois garçons au début de leur adolescence. Bien que les enfants vivaient dans une maison pleine d’amour et d’acceptation, les trois frères et sœurs a rejeté les deux, incapables de transition des orphelins sans abri et fils bien-aimés. Les adolescents ont volé alimentaire s’il y en avait beaucoup dans la cuisine ayant été rompue par la faim dans leurs jeunes années. Ils ont exigé plus de leur part, incapable de voir la valeur de la Communauté, ni disposé à la confiance qu’ils seraient pris en charge si ils embrassèrent la famille qui ne voulait que leur meilleur. Le point de rupture est venu quand ils ont battu la femme, qu’ils ont agi de manière agressive contre leurs parents adoptifs, détruisant leur chance pour une maison qu’ils ont lutté avec d’énormes problèmes de légitimité et de la dignité.

La légitimité est comme la chanson, « je sais à qui Dieu dit : je suis, ce qu’il dit que je suis, où, dit-il, je suis à, je sais qui je suis “de josianne. Il est ignorant de ces longues années de sans-abri et croyant au lieu de cela, que Jésus Christ est votre porte « Welcome Home » de Dieu, enjambant le seuil du péché et de la douleur et d’atteindre pour respectueux amour en profondeur de votre père.

Malheureusement, beaucoup d’entre nous combat amers éclats de voix de rejet alors même que nous essayons d’accepter l’amour de notre Father.Though nous pouvons entrer dans relation avec Jésus, beaucoup de croyants n’est pas en mesure de réellement accepter la nouvelle réalité du Pacte comme enfants de Dieu. Au lieu de cela, impossible de faire confiance à nos documents d’adoption de sang-scellé, nous essayons de force Dieu de nous bénir nos tentatives dur essayer, nos bonnes œuvres incessants, de semer des graines amères d’autosatisfaction ou légalisme religieux et manquant de la grâce. Lorsque nous refusons notre position comme un fils adopté de Dieu en Jésus Christ, nous manquons alors la liberté de Dieu par notre refus de lui faire confiance à sa parole.

Paul fit naufrage quand les Galates cru faux docteurs qui a insisté pour que la circoncision était obligatoire pour le salut. Paul était affligé ses amis bien-aimés raté la grâce de l’Évangile et choisissaient la circoncision comme leur signe d’être accepté par Dieu. Avec agonie, il a lancé un assaut complet contre les mensonges qu’autre chose était nécessaire pour accéder à Dieu que le Christ. Comme un père qui s’empare d’un jeune enfant avant qu’il trébuche, Paul atteint dur pour l’église de nous convaincre que tout ce que nous sommes rachetés par Christ devant le Dieu vivant, qui, glorieusement, est devenu notre père pour toujours :

Mais quand la plénitude du temps était venu, Dieu a envoyé son fils, né d’une femme, née sous la Loi, de racheter ceux qui étaient sous la Loi, que nous reçussions l’adoption comme fils. Et parce que vous êtes fils, Dieu a envoyé l’esprit de son fils dans vos coeurs, criant, « Abba, père ! » C’est pourquoi vous n’êtes plus un esclave, mais un fils et si un fils, puis un héritier de Dieu à travers Christ. Mais, en effet, lorsque vous ne saviez pas Dieu, vous sert ensuite ceux qui, par nature, ne sont pas des dieux. Mais maintenant après avoir connu Dieu, ou plutôt sont connus de Dieu, comment se fait-il que vous réactivez les éléments faibles et misérables, à qui vous désirez encore être dans la servitude ? [i]

Paul comprit comment asservit le faux Dieu d’essayer plus fort. Il avait travaillé au titre de la tromperie du légalisme et persécutés bien-aimée du Seigneur avec l’intention assoiffés de sang ; il connaissait trop bien les chaînes qui eux-mêmes ont été convenable que les Galates. Tout comme l’amour est venu et arrêté Paul dans sa quête aveugle, alors que Paul a exhorté les Galates se rappeler la gloire tenue eux, qu’ils sont en effet des héritiers de Dieu à travers Christ, dûment validé par le sceau de la promesse, qui est le Saint-Esprit donné à tous ceux qui croiraient en Jésus Christ.

Paul a imploré les Galates d’embrasser pleinement la vérité de l’Évangile et de vivre comme des fils, pas des esclaves. Broken hearted par la déception, la mort et la persécution, l’église n’aurait pas de transition à la liberté que Christ a acheté. Paul a supplié ses amis aveugles à revoir :

Support rapide par conséquent dans la liberté par laquelle Christ nous a fait gratuitement et ne pas être emmêlent à nouveau avec un joug de la servitude. En effet j’ai, Paul, vous dire que si vous être circoncis, Christ bénéficierez vous rien. Et je témoigne encore une fois à tout homme circoncis devient qu’il est un débiteur à observer la Loi entière. Vous avez deviennent séparés du Christ, toi qui tentent de se justifier par la Loi ; vous sont tombés en disgrâce. Pour nous par l’esprit attendre avec impatience de l’espérance de la justice par la foi. Pour en Jésus Christ ni la circoncision ni l’incirconcision a recours à quelque chose, mais la foi agissant par l’amour. Vous a bien fonctionné. Qui vous a empêché de l’obéissance à la vérité ? Cette persuasion ne vient pas de celui qui vous appelle. [ii]

De ce lieu d’autorité et de la vérité de celui qui a vécu comme un fils de Dieu en Jésus Christ, Paul réprimandé la perversion de l’Evangile, comme il le déclarait « cette persuasion ne vient pas de celui qui vous appelle. » Paul s’est reposé dans le rachat de la Croix, qui a terminé le travail de Jésus Christ, le sang de l’agneau sans tache qui expiait pour tous et tous les péchés du monde. Pressé de Paul aux Galates de tourner et d’accepter Christ de débordement grâce, de reconnaître le fruit des « enseignants » qui a amené la théologie de la circoncision faux comme il a jeté vers le bas de l’épreuve de vérité pour le vrai christianisme : Regardez la marche de l’amour. « Pour tous, la Loi est accomplie en un mot, même en cela : « Tu aimeras ton prochain comme toi-même. », mendier de l’église à regarder la marche sans amour des enseignants légalistes qui ajoutent des charges supplémentaires, quand aucun n’ont été tenues par Dieu lui-même. [iii]

Paul exhorte tous à être dirigée par l’Esprit Saint, le tuteur merveilleux pour la vie comme un fils. La vie axée sur l’esprit tuera les mensonges de la chair qui ne peut pas accepter la parole de Dieu comme true. L’esprit est la clé pour la transition d’esclaves à fils :

Marcher selon l’esprit, et vous n’accomplirez pas les désirs de la chair. Pour les désirs de la chair contre l’esprit et l’esprit contre la chair ; et ils sont à l’encontre de l’autre, afin que vous ne faites pas les choses que vous désirez. Mais si vous êtes conduits par l’esprit, vous n’êtes pas en vertu de la Loi.

Maintenant, les œuvres de la chair sont évidentes, qui sont : adultère, fornication, impureté, obscénité, idolâtrie, sorcellerie, Haines, querelles, jalousies, explosions de colère, des ambitions égoïstes, les dissensions, les hérésies, envie, meurtres, ivresse, fêtes et similaires ; dont je dis vous avance, comme je vous disais aussi dans le temps passé, que ceux qui pratiquent de telles choses n’hériteront pas le Royaume de Dieu.

Mais le fruit de l’esprit est amour, joie, paix, patience, bonté, bonté, fidélité, douceur, maîtrise de soi. Il n’y a aucune loi contre ces. Et ceux qui sont en Christ ont crucifié la chair avec ses passions et ses désirs. Si nous vivons dans l’esprit, marchons aussi à dans l’esprit. [iv]

Paul a offert l’amour de Dieu comme maître clé qui ouvre toutes les portes, déverrouille les chaînes de la tromperie, nous inaugure dans la vraie liberté. Si nous sommes amenés par ta chair, notre raison, la logique, émotion ou réalités passées avant Jésus Christ, nous seront garder la main coupable dans les placards, refusant la grâce du Christ. Faire confiance à son amour. Cesser de vivre en tant qu’orphelins affamés au Palais de Dieu.

Bien que nous sommes tous pleinement adopté par Dieu tout-puissant, malheureusement, nous pouvons chacun rester complètement orphelins dans l’esclavage de notre incrédulité. Petite merveille cette lettre est si passionnée. Paul veut que l’église de marcher la vie glorieuse comme fils du père que nous puissions hériter et puis avance son Royaume sur la terre comme au ciel. Seuls les vrais fils vont transformer ce monde avec la puissance de l’Évangile. Avez-vous accepté votre statut incroyable comme l’un des enfants de Dieu ? Vous connaissez les père a pour vous des plans ? Êtes vous prêt à faire confiance à son grand amour cette journée ?

Prions : Ô Père, je vous remercie pour l’adoption de nous, pour nous choisir comme vos enfants ! Esprit Saint, nous conduire dans la plénitude de cette liberté et nous aider à vivre une vie glorieuse abondante avec le fruit de votre esprit. Seigneur Jésus, pouvons nous jamais détourner la liberté que vous avez acheté pour nous sur cette croix sanglante brutale. Nous avons choisi ce jour pour la confiance dans la plénitude de ton Evangile et crier notre thanksgiving avec tous nos coeurs pour vous aujourd’hui ! Amen.

 Lecture Galates de cette semaine

Lecture Ephésiens la semaine prochaine


Question de l’étude : Cette semaine, que vous priez, chaque jour, demandez la père juste une question : Papa, ce que vous aimez à propos de moi ? Journal, prier, enregistrer, peindre, danser, chanter ses réponses ! Que vous construisez l’intimité avec le père, il s’alignera votre relation avec lui par l’esprit. C’est en fait un défi de jour 30. Si vous pouvez passer 30 jours d’apprendre à connaître le plus grand plaisir de celui qui vous a créés, votre vie va être changée pour toujours.

[i] Galates 4:4-9, LSG.

[ii] Galates 5 : 1-8, LSG.

[iii] Galates 05:14, LSG.

[iv] Galates 5 : 16-25 LSG.

Love Comes Down Close and Kind/Amour arrivé près et gentil

winter-dreams

In the first letter to the Corinthians, Paul confronted the church with firm resolve.  The entire epistle was one of intensity, instruction and heartbreak.

2 Corinthians is a passionate answer to the stress of their mess.  Paul, himself suffering innumerable trials, encouraged the Corinthians to bear comfort to those in pain with the same comfort God has given to them through their own trials.

Some have known trials are so immense, with suffering so deep, that comfort can only be found in God.  Paul opens his letter to the Corinthians with the stark reality of the cost of their mission :
We were burdened beyond measure, above strength, so that we despaired even of life.Yes, we had the sentence of death in ourselves, that we should not trust in ourselves but in God who raises the dead,who delivered us from so great a death, and does deliver us; in whom we trust that He will still deliver us (2 Cor. 1: 9-10 NKJV).

 

 

dsc_0092_1

If you read the letter in entirety, you’ll hear of Paul’s immense trials: he was shipwrecked more than once, stoned, lashed repeatedly, often hungry, cold, always persecuted. Not exactly encouragement for enrollment to Team Jesus!

Yet here is the Good News:  One of God’s Big Names is Comforter.  At the Last Supper, as Jesus broke the news of his imminent death, He promised that God the Holy Spirit was moving in:

If you love Me, keep My commandments.
And I will pray the Father, and He shall give you another Comforter (Paraclete), so that He may be with you forever, the Spirit of Truth, whom the world cannot receive because it does not see Him nor know Him. But you know Him, for He dwells with you and shall be in you. (John 14:15-17).This Greek word, parakleo, comfort, is the word picture of a person running to another’s side at their cry for help, an advocate equipped to defend the powerless, an intercessor stepping before another in entreaty for justice.  That’s our Holy Spirit, Paraclete to all who ask.

Paraklesis, used 10 times in 2 Corinthians, is a word  comfort, in the context of one commissioned by God to bring true relief, love, close and kind. Paul explains that the authority to comfort comes through our suffering, for those who have experienced God’s comfort, the Holy Spirit, are then equipped to whisper warm to the man or woman or child sinking from sorrow, “Hang on!  If God did this for me in my trial, He will certainly do the same for you!”.

Perhaps you are wondering, how do you get some of this comfort?  You cry out to God for help.

How do you gain authority in compassion, to truly comfort those aching?  You suffer and overcome through the power of the Holy Spirit.

Paul offers our trials as divine opportunity, as he illustrates the critical cycle of suffering and comfort present in the lives of believers:

Blessed be the God and Father of our Lord Jesus Christ, the Father of mercies and God of all comfort,who comforts us in all our tribulation, that we may be able to comfort those who are in any trouble, with the comfort with which we ourselves are comforted by God.For as the sufferings of Christ abound in us, so our consolation also abounds through Christ.Now if we are afflicted, it is for your consolation and salvation, which is effective for enduring the same sufferings which we also suffer. Or if we are comforted, it is for your consolation and salvation.And our hope for you is steadfast, because we know that as you are partakers of the sufferings, so also you will partake of the consolation.( 2 Cor 1:3-7)

Our tragedies provide firsthand experience for another’s unexpected loss or rejection or trial. When we have suffered, we then can comfort; for how can we comfort if we have never been broken by sorrow or loss ourselves?

Smith Wigglesworth, famed healing evangelist of the early twentieth century, went home each evening with bruised and bloody hands at the age of six.  His poverty was so gripping that the child was forced to spend his days pulling turnips, followed by mill work with his dad at age seven. Never schooled, forced to labour at an age when most of us enjoyed nursery rhymes and playschool, his life was hewn deep by hard times, an apt preparation for the man who would flow in enormous compassion for the millions touched by his ministry of faith. 1 If Wigglesworth had been raised in luxury, would he have understood desperation for the healing masses for whom doctors were not an option?  If he had been schooled in the finest institutions, would his passion for the Bible, the only book he read hourly, have been as devoted?  How did this hard life increase this man’s compassion, his mercy? Before salvation, Wigglesworth was a hard man.  Once the Holy Spirit filled Smith, he flowed in kindness, gruff and straightforward though it may have been, as love came down through that humble man. Millions were healed and restored to faith in God through the ministry of Smith Wigglesworth.

winter-treesThe truth is, our trials equip us to comfort and solidify our faith that God is good, no matter what the trial, no matter what the outcome. Our Father is certain to make good from the trail, no matter what afflicts our lives.

In a world marked by the false perception that God’s children should not suffer and those who suffer are cursed, Paul shouts out a deeper truth, that Christ’s disciples partake in the fellowship of sufferings and His resurrection power.  BOTH.

As Paul outlined his sufferings, he explained  how in our weakness, God’s strength is made perfect:

Three times I pleaded with the Lord to take it (the trial) away from me.“My grace is sufficient for you, for My strength is made perfect in weakness.” Therefore most gladly I will rather boast in my infirmities, that the power of Christ may rest upon me.Therefore I take pleasure in infirmities, in reproaches, in needs, in persecutions, in distresses, for Christ’s sake. For when I am weak, then I am strong. (2 Cor. 12: 8-10)

Talk about Upside Down World. Power comes from the place of suffering?  Authority comes to those who have suffered and overcome by God’s power?

As Christ’s disciples, we walk through all kinds of pain and stand strong, because we have seen the power of God made perfect in our weakness. That is the back story of the triumphant life in Christ that you will never see in glitzy outreach posters, the secret rarely shared in the pulpit that should be told to everyone who reaches up for Jesus.

God our Father has given us everything we will ever need through His Holy Spirit for every single story of our lives, the tragic, the adventurous, the romantic and the mysterious.

I pray your friendship with the Mighty Paraclete deepens this year, 2017.  May God bring you comfort and peace, as Paul prays for us all:

Be of good comfort, be of one mind, live in peace; and the God of love and peace will be with you…The grace of the Lord Jesus Christ, and the love of God, and the communion of the Holy Spirit be with you all. Amen.(2 Cor 13:11-14 NKJV)

dsc_0101_1Let’s Pray:  Lord Jesus,  thank You, that your death ushered in the grace and freedom of life in the Spirit for us, now children of God because of Your Holy Sacrifice!  Thank you, Holy Spirit, that You live within us and Comfort us through every trial. May we comfort others with the love we have received.  O Father God, we declare Your goodness today, over our lives, our families, our nation! Though we do not always understand, we trust Your  gracious un-budging love for us.  Father God, strengthen us in our weakness, we pray in Jesus’ Name, Amen.

This Week’s Bible Reading: 2 Corinthians

Next Week’s Bible Reading:  Galatians

Study Questions:

  1. When have you experienced trials and seen God’s goodness? Have you shared your testimony with anyone?
  2. When have you experienced sorrow and felt the comfort of the Holy Spirit? What did that look like on a Monday morning?
  3. How do you feel when hard things come your way?  Are you quick or slow to reach for God?
  4. Where do you go for comfort?  Does food, social media, friends, drugs or alcohol make their way into your coping plan?
  5. How do you move away from society’s pain relief options to God’s pain relief?
  1. Liardon, R.  God’s Generals. Whitaker House: PA, USA, 2003.

FRANÇAIS ICI!

2013-02-28 08.33.52Dans la première lettre aux Corinthiens, Paul a confronté l’église avec une résolution ferme. L’épître entière était celle de l’intensité, de l’instruction et du chagrin.

2 Corinthiens est une réponse passionnée au stress de leur désordre. Paul, lui-même souffrant d’innombrables épreuves, a encouragé les Corinthiens à porter le réconfort à ceux dans la douleur avec le même confort que Dieu leur a donné par leurs propres épreuves.

Certains ont connu des épreuves si immenses, avec une souffrance si profonde, que le réconfort ne peut être trouvé en Dieu. Paul ouvre sa lettre aux Corinthiens avec la dure réalité du coût de leur mission:

Nous étions chargés au delà de la mesure, au-dessus de la force, de sorte que nous avons désespéré même de la vie. Oui, nous avions la sentence de la mort en nous-mêmes, pour que nous ne fassions pas confiance en nous-mêmes mais en Dieu qui soulève les morts, La mort, et nous livre; En qui nous croyons qu’il nous délivrera encore (2 Corinthiens 1: 9-10).

Si vous lisez la lettre en entier, vous entendrez les épreuves immenses de Paul: il a été naufragé plus d’une fois, lapidé, fouetté à plusieurs reprises, souvent faim, froid, toujours persécuté. Pas exactement encouragement pour l’inscription à l’Équipe Jésus!

Et pourtant, voici la Bonne Nouvelle: L’un des grands noms de Dieu est Consolateur. À la dernière Cène, comme Jésus a brisé la nouvelle de sa mort imminente, Il a promis que Dieu le Saint-Esprit se déplaçait: “Si vous m’aimez, gardez mes commandements.
Et je prierai le Père, et Il vous donnera un autre Consolateur (Paraclet), afin qu’il soit avec vous pour toujours, l’Esprit de Vérité, que le monde ne peut recevoir parce qu’il ne le voit pas et ne Le connaît pas. Mais vous le connaissez, car il habite avec vous et sera en vous”(Jean 14: 15-17).

Ce mot grec, parakleo, réconfort, est le mot image d’une personne qui court au côté de l’autre à leur cri d’aide, un avocat équipé pour défendre les impuissants, un intercesseur se plaçant devant un autre en prière pour Justice. C’est notre Saint Esprit, Paraclet à tous ceux qui demandent.

Paraklesis, utilisé 10 fois dans 2 Corinthiens, est un mot de réconfort, dans le contexte d’un commandé par Dieu pour apporter le vrai soulagement, l’amour, proche et aimable. Paul explique que l’autorité de réconforter vient de notre souffrance, car ceux qui ont expérimenté le réconfort de Dieu, le Saint-Esprit, sont alors équipés pour chuchoter chaud à l’homme ou à la femme ou l’enfant sombrant de la tristesse. Si Dieu a fait cela pour moi dans mon procès, Il fera certainement la même chose pour vous! “.

Icy GloryPeut-être vous vous demandez, comment obtenez-vous un peu de ce confort? Vous criez à Dieu pour l’aide.

Comment obtenez-vous l’autorité dans la compassion, pour vraiment réconforter ceux qui souffrent? Vous souffrez et vous surmonter par la puissance du Saint-Esprit.

Paul offre nos épreuves comme une opportunité divine, comme il illustre le cycle critique de la souffrance et le confort présent dans la vie des croyants:

Béni soit le Dieu et le Père de notre Seigneur Jésus-Christ, le Père des miséricordes et le Dieu de toute consolation, qui nous réconforte dans toutes nos tribulations, afin que nous soyons capables de consoler ceux qui sont dans la peine, avec le confort avec lequel nous Nous sommes consolés par Dieu. Car, comme les souffrances du Christ abondent en nous, notre consolation abonde aussi par le Christ. Maintenant, si nous sommes affligés, c’est pour votre consolation et votre salut, qui est efficace pour supporter les mêmes souffrances que nous souffrons aussi . Et si nous sommes réconfortés, c’est pour votre consolation et votre salut. Et notre espérance pour vous est ferme, parce que nous savons que vous êtes participants des souffrances, vous aussi, vous participerez à la consolation (2 Co 1, 3- 7)

Nos tragédies fournissent une expérience de première main pour la perte inattendue d’un autre ou le rejet ou le procès. Quand nous avons souffert, nous pouvons alors nous réconforter; Car comment pouvons-nous nous réconforter si nous n’avons jamais été brisés par la tristesse ou la perte nous-mêmes?

Smith Wigglesworth, célèbre évangéliste de la guérison du début du XXe siècle, est rentré chez lui chaque soir avec des mains meurtries et sanglantes à l’âge de six ans. Sa pauvreté était si précipitante que l’enfant a été obligé de passer ses journées à tirer des navets, suivi par le travail de moulin avec son père à l’âge de sept ans. N’ayant jamais été scolarisés, forcés de travailler à un âge où la plupart d’entre nous jouissaient de comptines et d’école de jeu, sa vie était entamée par les temps difficiles, une préparation apte à l’homme qui courrait une énorme compassion pour les millions touchés par son ministère de la foi. 1 Si Wigglesworth avait été élevé dans le luxe, aurait-il compris le désespoir pour les masses guérisseuses pour lesquelles les médecins n’étaient pas une option? S’il avait été scolarisé dans les plus belles institutions, sa passion pour la Bible, le seul livre qu’il lirait chaque heure, aurait été aussi dévouée? Comment sa dure vie at-elle augmenté la compassion de Smith, sa miséricorde? Avant le salut, il était un homme difficile. Une fois que le Saint-Esprit a rempli Smith, il a coulé dans la bonté, brutal et direct, bien qu’il mai ont été, comme l’amour est descendu par cet homme humble. Des millions ont été guéris et restaurés à la foi en Dieu par le ministère de Smith Wigglesworth.

La vérité est que nos épreuves nous équiper pour consoler et solidifier notre foi que Dieu est bon, quel que soit le procès, quel que soit le résultat. Notre Père est certain de faire du bien de la piste, peu importe ce qui afflige nos vies.

Dans un monde marqué par la fausse perception que les enfants de Dieu ne doivent pas souffrir et ceux qui souffrent sont maudits, Paul crie une vérité plus profonde, que les disciples du Christ participent à la communion des souffrances et de son pouvoir de résurrection. TOUS LES DEUX.

Comme Paul a décrit ses souffrances, il a expliqué comment, dans notre faiblesse, la force de Dieu est rendue parfaite:

Trois fois, je priai le Seigneur de m’ôter la justice: «Ma grâce te suffit, car ma force est rendue parfaite dans la faiblesse.» C’est pourquoi je me glorifierai volontiers dans mes infirmités, que la puissance Du Christ repose sur moi. C’est pourquoi je prends plaisir aux infirmités, aux reproches, aux besoins, aux persécutions, aux souffrances, pour l’amour du Christ, car quand je suis faible, je suis fort (2 Co 12, 8-10).

Parlez de Monde Envers.Le pouvoir vient du lieu de la souffrance? L’autorité vient à ceux qui ont souffert et vaincu par la puissance de Dieu?

En tant que disciples du Christ, nous marchons par toutes sortes de douleurs et nous nous tenons forts, parce que nous avons vu la puissance de Dieu rendue parfaite dans notre faiblesse. C’est l’histoire de retour de la vie triomphale en Christ que vous ne verrez jamais dans les affiches rayonnantes, le secret rarement partagé dans la chaire qui doit être dit à tous ceux qui cherchent Jésus.

Dieu notre Père nous a donné tout ce dont nous aurons besoin par son Saint-Esprit pour chaque histoire de notre vie, le tragique, l’aventureux, le romantique et le mystérieux.

Je prie votre amitié avec le Paraclet puissant approfondit cette année, 2017. Que Dieu vous apporte le confort et la paix, comme Paul prie pour nous tous:

Soyez de bon réconfort, soyez d’un même esprit, vivez en paix; Et le Dieu d’amour et de paix sera avec vous … La grâce du Seigneur Jésus-Christ, l’amour de Dieu et la communion du Saint-Esprit soient avec vous tous. Amen. (2 Cor 13: 11-14)

Snowy Fields

Copyright J. Svetec

Que nous priions: Seigneur Jésus, merci, que ta mort nous ait donné la grâce et la liberté de vie dans l’Esprit pour nous, maintenant enfants de Dieu à cause de Ton Saint Sacrifice! Merci, Esprit Saint, que Tu vives en nous et Confort nous à travers toutes les épreuves. Puissions-nous réconforter les autres avec l’amour que nous avons reçu. O Père Dieu, nous déclarons ta bonté aujourd’hui, sur nos vies, nos familles, notre nation! Bien que nous ne comprenions pas toujours, nous faisons confiance à votre gracieux amour pour nous. Père Dieu, fortifie-nous dans notre faiblesse, nous prions au Nom de Jésus, Amen.

Lecture de la Bible de cette Semaine: 2 Corinthiens

Lecture de la Bible de la semaine prochaine: Galates

Questions d’étude:

Quand avez-vous expérimenté des épreuves et vu la bonté de Dieu? Avez-vous partagé votre témoignage avec quelqu’un?
Quand avez-vous éprouvé la douleur et ressenti le réconfort du Saint-Esprit? Qu’est-ce que cela ressemblait un lundi matin?
Comment vous sentez-vous lorsque des choses difficiles viennent à votre rencontre? Êtes-vous rapide ou lent pour atteindre Dieu?
Où allez-vous pour le confort? Est-ce que la nourriture, les médias sociaux, les amis, les drogues ou l’alcool font leur chemin dans votre plan d’adaptation?
Comment vous éloignez-vous des options de soulagement de la douleur de la société pour soulager la douleur de Dieu?

  1. Liardon, R. Les généraux de Dieu. Maison Whitaker: PA, USA, 2003.

Love Came Down with the Love Walk/L’amour est venu avec la promenade d’amour

 

2013-02-28 08.33.52The First Letter of Corinthians is a tough read.  This gifted church was stumbling big time.  Fractious, contentious, the church was a nest of sin crashing hard to the ground.  Some members were caught up in name games, boasting their teachers, Apollo or Paul. One man was active in an incestuous relationship with his dad’s wife and the church refused to deal with it.  Communion, the celebration of Christ’s death and resurrection, had devolved into a classist drunkfest, where some feasted and others hungered.  Women and men were out of order in relationship. Fights abounded over every practice in the Corinthian church.  It was a disaster and a terrible representation of God’s children.

As overseer of the church, Paul addresses the issues, then offers two basic principles to help any group to dig out and start building something beautiful:

1. Surrender to the Holy Spirit

2. the Love Walk.

To build a community which could move forward together, Paul unpacks a simple illustration of the human body to illustrate the interdependence the church has as the Body of Christ. Paul implored the Corinthians (and us today) to recognize that as part of the Body, what we do affects the health and strength of the rest of the Body.

When we prosper, the Body prospers. When we ache, the Body hurts as well.  Every part of the Body of Christ is unique, essential for the full functioning of the body. No part was superior or inferior to the other.  Everyone mattered and each had a different task to keep the Body moving forward.

Paul exhorted the believers to enjoy the Holy Spirit’s election, that He “distributes to each one individually as He wills”, but the “manifestation of the Spirit is given to each one for the profit of all.” Then Paul persuaded people to consider who made this Body, God!, and at what cost, Christ!.  Paul then teaches us “the members should have the same care for one another. And if one member suffers, all the members suffer with it; or if one member is honored, all the members rejoice with it.Now you are the body of Christ, and members individually.” (1 Corinthians 12: 24-27).

One for all and all for one, as the Musketeers would say.  Once you realize you are not alone, Paul counsels, then you must also realize that what you are choosing to do, good or bad, is impacting everyone else, so consider soberly your current choices as a believer.

Paul beckons the Corinthians, and us today, to choose the Love Walk.

Icy GloryLove is our litmus test as disciples of Jesus.  Giftings, sacrifice, abilities, zeal, are all weighed against our love walk.    Just as Jesus declared, “they will know you are My disciples by your love”, so Paul urged the Corinthians to live a life saturated with the love of God.  Love marks us as His:

Love suffers long and is kind; love does not envy; love does not parade itself, is not puffed up; does not behave rudely, does not seek its own, is not provoked, thinks no evil;does not rejoice in iniquity, but rejoices in the truth; bears all things, believes all things, hopes all things, endures all things.Love never fails.

But whether there are prophecies, they will fail; whether there are tongues, they will cease; whether there is knowledge, it will vanish away.For we know in part and we prophesy in part.But when that which is perfect has come, then that which is in part will be done away.When I was a child, I spoke as a child, I understood as a child, I thought as a child; but when I became a man, I put away childish things.For now we see in a mirror, dimly, but then face to face. Now I know in part, but then I shall know just as I also am known.And now abide faith, hope, love, these three; but the greatest of these is love.( 1 Cor 13)

Love thinks no evil!  O, goodness.

Love is not provoked!  O, Father.

Love endures all things.  O,Lord Jesus, help me.

Our Love Walk is our uniform, our practice, our standard, our reason for living.  Love defeats pride. Love does not seek its own and Love never fails.  Where doctrine, practice, even theology may become quagmired in nuance, love is plain to see and easy to share.  Love is the wisdom and power of Jesus Christ, the one who first loved us, and Who commands us to do the same.

If it were up to us, love wouldn’t find its way into our life other than for friends and family, unless we were incredibly socially minded. Thankfully, Christians have been given the Holy Spirit, who empowers and teaches each of us how to love beyond ourselves, no matter what we do in church or how we are used by God:

There are diversities of gifts, but the same Spirit. There are differences of ministries, but the same Lord.And there are diversities of activities, but it is the same God who works all in all.But the manifestation of the Spirit is given to each one for the profit of all:for to one is given the word of wisdom through the Spirit, to another the word of knowledge through the same Spirit,to another faith by the same Spirit, to another gifts of healings by the same Spirit,to another the working of miracles, to another prophecy, to another discerning of spirits, to another different kinds of tongues, to another the interpretation of tongues.But one and the same Spirit works all these things, distributing to each one individually as He wills.For as the body is one and has many members, but all the members of that one body, being many, are one body, so also is Christ.For by one Spirit we were all baptized into one body–whether Jews or Greeks, whether slaves or free–and have all been made to drink into one Spirit.1 Cor. 12: 4-13

Paul, speaking to another church, the Romans, reminded us that “hope does not put us to shame, because God’s love has been poured out into our hearts through the Holy Spirit, who has been given to us.”( Rom. 5:5).  We need the Holy Spirit to widen, increase, redefine, empower and inspire us to walk that Love Walk every day, with intent, for Christ’ sake.

Beloved, let us love one another, for love is of God; and everyone who loves is born of God and knows God. He who does not love does not know God, for God is love. (1 John 4:7-8).  

Let’s Pray: O Father God, we desire to love walk as Jesus walked.  O Jesus our King, Love come down, teach us Your Way, that we may indeed love as you have loved us!  Holy Spirit, you are love, joy, peace and righteousness.  Bring us into the fullness of the Love Walk, O God. Fill us up with your love, Father God, that our Love Walk may spark a revolution and bring Glory to Your Name. Amen

family christmas 2015No Study Questions. It’s the holidays, so enjoy your family. Merry Christmas and Happy New Year from our family to yours. We return Jan 6, 2017

This Week’s Reading:  1 Corinthians

Jan 6th  Week’s Reading: 2 Corinthians

 

 

 

Francais Ici!

La première lettre de Corinthiens est une lecture difficile. Cette église douée trébuchait grand temps. Fractueuse, contentieuse, l’église était un nid de péché s’écrasant dur à terre. Certains membres ont été pris dans des jeux de noms, se vanter de leurs enseignants, Apollo ou Paul. Un homme était actif dans une relation incestueuse avec la femme de son père et l’église a refusé de traiter avec elle. La communion, la célébration de la mort et de la résurrection du Christ, était devenue une fête de la boisson classiste, où certains se réjouissaient et d’autres affamés. Les femmes et les hommes étaient en désaccord. Les luttes abondaient sur toutes les pratiques de l’église corinthienne. C’était un désastre et une représentation terrible des enfants de Dieu.

globeEn tant que surveillant de l’église, Paul traite les questions, puis propose deux principes de base pour aider n’importe quel groupe à creuser et à commencer à construire quelque chose de beau:

1. Rendez-vous au Saint-Esprit

2. La Marche de l’Amour.

Pour construire une communauté qui pourrait aller de l’avant ensemble, Paul déballer une illustration simple du corps humain pour illustrer l’interdépendance de l’église a comme le Corps du Christ. Paul a imploré les Corinthiens (et nous aujourd’hui) de reconnaître que, en tant que partie du Corps, ce que nous faisons affecte la santé et la force du reste du Corps.

Quand nous prospérons, le Corps prospère. Quand nous faisons mal, le corps blesse aussi. Chaque partie du Corps du Christ est unique, essentielle pour le plein fonctionnement du corps. Aucune partie n’était supérieure ou inférieure à l’autre. Tout le monde importait et chacun avait une tâche différente pour garder le corps à avancer.

Paul a exhorté les croyants à jouir de l’élection du Saint-Esprit, qu’il «distribue à chacun individuellement comme Il veut», mais la «manifestation de l’Esprit est donnée à chacun pour le profit de tous». Paul a alors persuadé les gens de considérer qui A fait ce Corps, Dieu !, et à quel prix, le Christ !. Paul nous enseigne alors “les membres devraient avoir le même soin les uns des autres. Et si un membre souffre, tous les membres en souffrent; Ou si un membre est honoré, tous les membres s’en réjouissent. Maintenant, vous êtes le corps de Christ, et les membres individuellement. “(1 Corinthiens 12: 24-27). Un pour tous et tous pour un, comme diront les mousquetaires. Une fois que vous vous rendez compte que vous n’êtes pas seul, Paul conseille, alors vous devez également réaliser que ce que vous choisissez de faire, bon ou mauvais, a des répercussions sur tout le monde, alors considérer avec sobriété vos choix actuels en tant que croyant.

heartPaul invite les Corinthiens, et nous aujourd’hui, à choisir la Marche de l’Amour.

L’amour est notre test décisif en tant que disciples de Jésus. Giftings, le sacrifice, les capacités, le zèle, sont tous pesés contre notre promenade d’amour. Tout comme Jésus l’a déclaré, «ils sauront que vous êtes mes disciples par votre amour», aussi Paul a exhorté les Corinthiens à vivre une vie saturée de l’amour de Dieu. L’amour nous marque comme lui:

L’amour souffre longtemps et est bon; L’amour n’envie pas; L’amour ne se défile pas, n’est pas gonflé; Ne se comporte pas rudement, ne cherche pas la sienne, ne s’irrite pas, ne pense pas de mal, ne se réjouit pas de l’iniquité, mais se réjouit dans la vérité; Prend tout, croit toutes choses, espère toutes choses, endure toutes choses. L’amour ne manque jamais.

Mais qu’il y ait des prophéties, elles échoueront; Qu’il y ait des langues, elles cesseront; Si nous avons connaissance, elle disparaîtra. Car nous savons en partie et nous prophétisons en partie. Mais quand ce qui est parfait est venu, alors ce qui est en partie sera fait away.When j’étais un enfant, j’ai parlé comme Un enfant, j’ai compris comme un enfant, j’ai pensé comme un enfant; Mais quand je suis devenu un homme, j’ai mis à l’écart des choses enfantines. Pour maintenant, nous voyons dans un miroir, faiblement, mais alors face à face. Maintenant je connais en partie, mais alors je saurai comme je suis aussi connu. Et maintenant, demeure la foi, l’espérance, l’amour, ces trois; Mais le plus grand d’entre eux est l’amour. (1 Cor 13)

L’amour ne pense pas le mal! O, bonté.

L’amour n’est pas provoqué! O, Père.

L’amour endure toutes choses. O, Dieu, aide-moi.

Notre marche d’amour est notre uniforme, notre pratique, notre norme, notre raison de vivre. L’amour vainc la fierté. L’Amour ne cherche pas la sienne et l’Amour ne manque jamais. Là où la doctrine, la pratique, voire la théologie peuvent se terrer dans la nuance, l’amour est simple à voir et facile à partager. L’amour est la sagesse et la puissance de Jésus-Christ, celui qui nous a aimés le premier, et qui nous commande de faire de même.

Si c’était à nous, l’amour ne trouverait son chemin dans notre vie autre que pour les amis et la famille, à moins que nous étions incroyablement socialement occupé. Heureusement, les chrétiens ont reçu le Saint-Esprit, qui nous autorise et nous enseigne comment aimer au-delà de nous-mêmes, peu importe ce que nous faisons dans l’église ou comment nous sommes utilisés par Dieu:

Il ya diversité de dons, mais le même Esprit. Il y a des différences de ministères, mais le même Seigneur. Il y a diversité d’activités, mais c’est le même Dieu qui fait tout en tous. Mais la manifestation de l’Esprit est donnée à chacun pour le profit de tous: pour un Est donné la parole de sagesse par l’Esprit, à un autre la parole de connaissance par le même Esprit, à une autre foi par le même Esprit, à d’autres dons de guérisons par le même.

À l’autre l’action des miracles, à une autre prophétie, à un autre discernement des esprits, à un autre genre différent de langues, à un autre l’interprétation des langues. Mais un seul et même Esprit travaille toutes ces choses, distribuant à chacun individuellement comme Car comme le corps est un et a beaucoup de membres, mais tous les membres de ce seul corps, étant nombreux, sont un seul corps, il en est de même Christ.Pour un seul Esprit, nous avons tous été baptisés en un seul corps – Ou des Grecs, esclaves ou libres, et tous ont été faits pour boire en un seul Esprit. 1 Cor.12: 4-13

2014-08-05 19.34.16Paul, parlant à une autre église, les Romains, nous a rappelé que «l’espérance ne nous met pas dans la honte, parce que l’amour de Dieu a été versé dans nos cœurs par le Saint-Esprit qui nous a été donné». Romains 5: 5). Nous avons besoin que le Saint-Esprit nous élargisse, augmente, redéfinisse, nous autorise et nous inspire à marcher cette Promenade d’Amour chaque jour, avec l’intention, pour l’amour du Christ.

Aimés, aimons-nous les uns les autres, car l’amour est de Dieu; Et quiconque aime est né de Dieu et connaît Dieu. Celui qui n’aime pas ne connaît pas Dieu, car Dieu est amour. (1 Jean 4: 7-8).

Prions: O Père Dieu, nous désirons aimer marcher comme Jésus marchait. O Jésus, notre Roi, Descends l’amour, enseigne-nous ton chemin, afin que nous puissions aimer comme tu nous as aimés! Esprit Saint, vous êtes l’amour, la joie, la paix et la justice. Apportez-nous dans la plénitude de la Promenade de l’Amour, ô Dieu. Remplis-nous de ton amour, Père Dieu, pour que notre Promenade d’amour puisse déclencher une révolution et apporter la Gloire à Ton Nom. Amen.

img_2458Aucune question d’étude. C’est les vacances, alors profitez de votre famille. Joyeux Noël et Bonne Année de notre famille à la vôtre. Nous espérons néanmoins que cela vous aidera dans vos recherches.

Cette semaine: 1 Corinthiens

Jan 6th La lecture de la Semaine: 2 Corinthians

 

Love Came Down with New Life/L’amour est descendu avec une nouvelle voie

 

With the arrival of Jesus, the Messiah, that fateful dilemma is resolved. Those who enter into Christ’s being-here-for-us no longer have to live under a continuous, low-lying black cloud. Those who think they can do it on their own end up obsessed with measuring their own moral muscle but never get around to exercising it in real life.

Those who trust God’s action in them find that God’s Spirit is in them – living and breathing God!

But for you who welcome him, in whom he dwells – even though you still experience all the limitations of sin – you yourself experience life on God’s terms. It stands to reason, doesn’t it, that if the alive-and-present God who raised Jesus from the dead moves into your life, he’ll do the same thing in you that he did in Jesus, bringing you alive to himself?

When God lives and breathes in you (and he does, as surely as he did in Jesus), you are delivered from that dead life. With his Spirit living in you, your body will be as alive as Christ’s! So don’t you see that we don’t owe this old do-it-yourself life one red cent. There’s nothing in it for us, nothing at all. The best thing to do is give it a decent burial and get on with your new life. God’s Spirit beckons. There are things to do and places to go!  This resurrection life you received from God is not a timid, grave-tending life. It’s adventurously expectant, greeting God with a childlike “What’s next, Papa?” ( Romans 8:1, 5-15, MSG)

https://static.pexels.com/photos/1317/sky-clouds-field-path.jpgLove came down with a whole new way of life, led by Jesus, The Only Way, who teaches us to reach for an abundant satisfying adventurous life in God.

Romans 8 shouts triumphant our freedom, vanquishing the alligator of sin that pulls us deep into the murky waters intent only on one thing: death.  The shout of LIFE in Romans 8 is the battle cry of the Lord, as Paul declares a better, more powerful way of living, a way that once and for all bulldozes that idol of TRY HARDER.   Believe in the gospel, Paul urges, for in hope and obedience to the Spirit of God within us, we find peace.

Romans 8 urges believers to stop paying the taxes to your old life. Sign its death certificate. Call it a day and reach for the full life in God. Try on the thrill of living as one of God’s kids.

In Christ, we leap from sin crushed to love-drenched:

With God on our side like this, how can we lose? If God didn’t hesitate to put everything on the line for us, embracing our condition and exposing himself to the worst by sending his own Son, is there anything else he wouldn’t gladly and freely do for us? (Romans 8: 30-32, MSG)

So here we are, wanting to embrace this life, to be full of God, but how do we get there?

cuba purpleJust reach up.  Accept that Jesus is the Son of God, sent to die for the sin of the world, to draw all who would believe into a profound new reality of life as God’s kids.

God’s Spirit is right alongside helping us along. If we don’t know how or what to pray, it doesn’t matter. He does our praying in and for us, making prayer out of our wordless sighs, our aching groans. He knows us far better than we know ourselves and keeps us present before God.(Rom 8:26,27 MSG)

Settle once and for all, that “absolutely nothing can get between us and God’s love because of the way that Jesus our Master has embraced us”(Rom 8: 39, MSG) and trust God with your life.

Surrender your life to God and you will get a life you never expected, one richer in dignity, more fulfilling than anything this current world could ever offer.

Just reach for Jesus. He is already stooping down in Love to you.  That is just what He does.

road-sun-rays-pathLet’s pray: Father God, like Mary who was confronted by the angel that she would carry the Messiah, we too cry, how can this be, as we hope against hope that You will do what we cannot.  Spirit of the living God, we submit our minds, our emotions, our everything to you today, that you reach down in Love even as we reach up. Jesus, we worship in awe of all You have done for us, and we pray, be our One and Only God, all the days of our life. Love come down to us all, we pray in Your Name, Lord Jesus. Amen.

This Week’s Reading: Romans 1-16

Next Week’s Reading:  1 Corinthians 1-16

Study Questions:

  1.  Do you believe that Jesus died for you, that you would live an abundant life as God’s beloved child?  What does that look like?
  2. How does surrender operate in your daily life with Christ?
  3. How does the Holy Spirit empower or enable you to walk with God?
  4. Where is the proof of your new life?  Is your example present or something from years gone by?
  5. What does life in God mean to you?  Is it joyful?  Why or why not?

En Français

Avec l’arrivée de Jésus, le Messie, ce dilemme fatal est résolu. Ceux qui entrent dans l’être-ici-pour-nous du Christ n’ont plus à vivre sous un nuage noir continu et bas. Ceux qui pensent qu’ils peuvent le faire sur leur propre fin obsédé par la mesure de leur propre muscle moral, mais jamais obtenir autour de l’exercer dans la vie réelle.

Ceux qui ont confiance en l’action de Dieu en eux trouvent que l’Esprit de Dieu est en eux – vivant et respirant Dieu!

Mais pour vous qui l’accueillez, en qui il habite – même si vous éprouvez toujours toutes les limites du péché – vous-même expérimentez la vie selon les termes de Dieu. Il est vrai que si le Dieu vivant et présent qui a ressuscité Jésus d’entre les morts s’invite dans votre vie, il fera la même chose en vous qu’il a fait en Jésus, vous apportant vivant à lui-même ?

Quand Dieu vit et respire en vous (et il le fait, aussi sûrement qu’il l’a fait en Jésus), vous êtes délivrés de cette vie morte. Avec son Esprit vivant en vous, votre corps sera aussi vivant que le Christ! Donc, ne voyez-vous pas que nous ne devons pas cette vieille vie bricolage un cent rouge. Il n’y a rien pour nous, rien du tout. La meilleure chose à faire est de lui donner une sépulture décente et de continuer avec votre nouvelle vie. L’Esprit de Dieu attire. Il ya des choses à faire et des endroits à visiter! Cette vie de résurrection que vous avez reçue de Dieu n’est pas une vie timide et grave. Il est aventureusement attendant, saluant Dieu avec un enfant: «Qu’y a-t-il, papa? (Romains 8: 1, 5-15, MSG)

2013-10-20 17.18.33L’amour est descendu avec une nouvelle voie, menée par Jésus, la seule façon de parvenir à une vie abondante satisfaisante aventureux en Dieu.

Romains 8 crie triomphant notre liberté, vainquant l’alligator du péché qui nous pousse profondément dans les eaux troubles qui ne visent qu’une chose: la mort. Le cri de la VIE dans Romains 8 est le cri de bataille du Seigneur, comme Paul déclare un meilleur, plus puissant mode de vie, un moyen qui bulldozes une fois pour toutes cette idole de TENTER PLUS DUR. Croyez en l’évangile, Paul insiste, car dans l’espérance et l’obéissance à l’Esprit de Dieu en nous, nous trouvons la paix.

Romains 8 exhorte les croyants à cesser de payer les impôts à votre ancienne vie. Signer son certificat de décès. Appelez-le un jour et atteignez la vie entière en Dieu. Essayez le frisson de vivre comme l’un des enfants de Dieu.

Dans le Christ, nous sautons du péché écrasé à l’amour-trempé:

Avec Dieu de notre côté comme ça, comment pouvons-nous perdre? Si Dieu n’a pas hésité à mettre tout en ligne pour nous, embrasser notre condition et s’exposer au pire en envoyant son propre Fils, y at-il autre chose qu’il n’aurait pas volontiers et librement faire pour nous? (Romains 8: 30-32, MSG)

Glory TrailAlors, nous voilà, voulant embrasser cette vie, être plein de Dieu, mais comment y arriver?

Juste atteindre. Acceptez que Jésus est le Fils de Dieu, envoyé pour mourir pour le péché du monde, pour attirer tous ceux qui croient en une nouvelle réalité profonde de vie comme les enfants de Dieu.

L’Esprit de Dieu est à côté de nous aider. Si nous ne savons pas comment ou quoi prier, ce n’est pas grave. Il fait notre prière dans et pour nous, faisant prier hors de nos soupirs sans mot, nos gémissements douloureux. Il nous connaît bien mieux que nous ne nous connaissons et nous tient présents devant Dieu. (Romains 8: 26,27 MSG)

Réglez-vous une fois pour toutes, que «absolument rien ne peut interférer entre nous et l’amour de Dieu à cause de la manière dont Jésus notre Maître nous a embrassés» (Romains 8: 39, MSG) et faites confiance à Dieu pour votre vie.

Rendez votre vie à Dieu et vous obtiendrez une vie que vous ne vous attendiez pas, une plus riche en dignité, plus épanouissante que tout ce monde actuel pourrait jamais offrir.

Juste atteindre pour Jésus. Il est déjà abattu dans l’amour pour vous. C’est exactement ce qu’il fait.Lake Ontario

Prions: Père Dieu, comme Marie, qui a été confronté par l’ange, qu’elle porterait le Messie, nous pleurons aussi, comment cela peut-il être, comme nous espérons contre l’espoir que vous ferez ce que nous ne pouvons pas. Esprit du Dieu vivant, nous soumettons nos esprits, nos émotions, tout notre être à vous aujourd’hui, que vous atteignez en amour même quand nous atteignons. Jésus, nous adorons dans la crainte de tout ce que Tu as fait pour nous, et nous prions, être notre Unique Dieu, tous les jours de notre vie. L’amour vient à nous tous, nous prions en Votre Nom, Seigneur Jésus. Amen.

Cette semaine: Romains 1-16

Lecture de la semaine prochaine: 1 Corinthiens 1-16

Questions d’étude:

Croyez-vous que Jésus est mort pour vous, que vous viviez une vie abondante comme l’enfant bien-aimé de Dieu? A quoi cela ressemble-t-il?
Comment la cession intervient-elle dans votre vie quotidienne avec le Christ?
Comment le Saint-Esprit vous habilite-t-il ou vous permet-il de marcher avec Dieu?
Où est la preuve de votre nouvelle vie? Votre exemple est-il présent ou quelque chose d’autrefois?
Que signifie la vie en Dieu pour vous? Est-ce joyeux? Pourquoi ou pourquoi pas?

 

Love Came Down as a Peace Treaty/L’amour est venu comme un traité de paix

The Art of God Watching

Two thousand years ago, the Prince of Peace came humbly as a child wrapped in poor cloths and laid in a feed box with only one goal: to purchase humanity’s peace treaty with the God Almighty.

Far greater than any sci-fi tale of Jedi knights and Federations, this story is told by Paul with the zeal of a devoted Pharisee, rich in Word, with the passion of a most convincing storyteller, who himself, encountered Truth on a dusty detour of his making.

In Romans 1:18- 22, Paul carefully established the problem:

The wrath of God is revealed from heaven against all ungodliness and unrighteousness of men, who suppress the truth in unrighteousness, because what may be known of God is manifest in them, for God has shown it to them.  For since the creation of the world, His invisible attributes are clearly seen, being understood by the things that are made, even His eternal power and Godhead, so that they are without excuse, because although they knew God, they did not glorify Him as God nor were they thankful but became futile in their thoughts and their foolish hearts were darkened.

Paul explains how God can always be seen in His creation, yet humanity has refused to worship Him or have gratitude for all He made, choosing instead to worship what they could create, manipulate or control. “Professing to be wise, they became fools, and exchanged the glory of the incorruptible God into an image made like corruptible man, and birds and four-footed animals and creeping things.”(Romans 1:23).

God wouldn’t budge in His decision for free will, even as He witnessed humanity choose themselves and reject the God Who created them,  “Therefore God also gave them up to uncleanness, in the lusts of their hearts, to dishonor their bodies among themselves, who exchanged the truth of God for the lie, and worshiped and served the creature rather than the Creator, who is blessed forever.” (Romans 1:24-25, NKJV)

When humanity chose to step past God for self pursuit, sin raged and corruption became the rule of the day:

And even as they did not like to retain God in their knowledge, God gave them over to a debased mind, to do those things which are not fitting; being filled with all unrighteousness, sexual immorality, wickedness, covetousness, maliciousness; full of envy, murder, strife, deceit, evil-mindedness; they are whisperers, backbiters, haters of God, violent, proud, boasters, inventors of evil things, disobedient to parents,undiscerning, untrustworthy, unloving, unforgiving, unmerciful; who, knowing the righteous judgment of God, that those who practice such things are deserving of death, not only do the same but also approve of those who practice them.(Romans 1: 28-32 NKJV)

After painting the picture of humanity in its sin and depravity, Paul bluntly shared that before we judge, we should check out our own sin on this  list:

Those people are on a dark spiral downward. But if you think that leaves you on the high ground where you can point your finger at others, think again. Every time you criticize someone, you condemn yourself. It takes one to know one. Judgmental criticism of others is a well-known way of escaping detection in your own crimes and misdemeanors. But God isn’t so easily diverted. He sees right through all such smoke screens and holds you to what you’ve done (Romans 2:1-2, MSG).

This world, since Adam, has encountered an insurmountable plague.  Humans are sick, poisoned by sin: “There is no one righteous, no not one, there is none who understands…They have all turned aside…Destruction and misery are in their ways and the way of peace they have not known.  There is no fear of God before their eyes”(Romans 2:10,12,16-18, NKJV).

The world is a mess, destroyed from the inside out from a poison created by their own choice to sin.

Where is the cure?

Who could possible bring hope and healing to a world gone astray?

Enter the hero of humanity, the Lord Jesus Christ, to Earth’s story.

But now the righteousness of God apart from the law is revealed, being witnessed by the Law and the Prophets, even the righteousness of God, through faith in Jesus Christ, to all and on all who believe. For there is no difference; for all have sinned and fall short of the glory of God,being justified freely by His grace through the redemption that is in Christ Jesus, whom God set forth as a propitiation by His blood, through faith, to demonstrate His righteousness, because in His forbearance God had passed over the sins that were previously committed,to demonstrate at the present time His righteousness, that He might be just and the justifier of the one who has faith in Jesus. (Romans 3:21-26 NKJV)

What? The Hero shed His blood for the world?

All who believe this are exempt from judgement, despite all their sin?

Paul joyfully announced how a peace treaty between God and man has been issued through One Man, Jesus, Son of God.  If we believe in Him, we are made righteous in God’s eyes.

The antidote takes effect when we trust that God removed the whole world’s poison with the atoning death of His Son, Jesus Christ.

For those having a hard time with the pure ease of God’s solution, Paul references a superstar from ancient days, saying “Abraham believed God, and it was accounted to him for righteousness” ( Romans 4:3). Paul reminds the Church that when God came to Abraham and offered him a new destiny, to head to the land God showed him and start a new nation, Abraham simply believed God and followed.  Abraham, “who contrary to hope, in hope believed, so that he became the father of many nations according to what was spoken, “So shall your descendants be” which God had said would be like the stars or the sand, beyond number. To this day, Abraham is revered as the father of the whole Arab and Jewish population, patriarch of millions upon millions.

The only solution to humanity’s sin is believing in Jesus Christ.  Just as Abraham believed and was accounted righteous, Paul says:

It shall be imputed to us who believe in Him who raised up Jesus our Lord from the dead, who was delivered up because of our offenses and was raised up because of our justification.  Therefore, having been justified through faith, we have peace with God through our Lord Jesus Christ, through whom we also have access by faith into this grace in which we stand, and rejoice in hope of the glory of God. (Romans 4:24-5:2)

crossWhen we believe God, that Jesus came as our only solution, we enter into more than peace with God.  We enter into the very grace of God and begin a new destiny as His beloved children, with a myriad of implications and possibilities.

Paul explains:

But God demonstrates His own love toward us, in that while we were still sinners, Christ died for us.Much more then, having now been justified by His blood, we shall be saved from wrath through Him. For if when we were enemies we were reconciled to God through the death of His Son, much more, having been reconciled, we shall be saved by His life. And not only that, but we also rejoice in God through our Lord Jesus Christ, through whom we have now received the reconciliation.(Romans 5:8-11 NKJV)

Through Jesus, we enter God’s embrace and begin a life of grace and love which God has been longing for since the beginning of time.  As the pure glory of the grace of God’s plan is unveiled, you can almost hear Paul’s shouts of joy over our new destiny, “For if by the one man’s offense (Adam, original sin), death reigned through the one, much more those who receive abundance of grace and of the gift of righteousness will reign in life through the One, Jesus Christ.” (Romans 5:17)

jonAll who believe in Jesus enter a new reality: grace and righteousness to reign in life through the One, Jesus Christ.From broken peaceless slaves to sin, through that wee babe who was laid in a manger, who lived and died for us all on that brutal cross, God gives us each grace to live as royal beloved kids, if we choose to believe in Jesus.

The peace treaty is more than an end to the separation between man and God, set in motion by our own depravity and greed.  This peace treaty through Christ offers all left stark naked in the enemy’s camp to come, be clothed in Christ and sit beside our King, to live secure in the holy awesome abundant love of God, as co-heirs with Christ, adopted by God Himself, slaves to sin no more.

Let’s Pray: O, Love Come Down, You slayed our sin on that bloody cross and then offered us a place beside You,  when death should be our only wage.  O Father God, in Your mercy and grace, You gave us Your Only Son as ransom for our sin!  Holy Spirit of God, reveal this truth to us.  May Love come down with peace to all who would believe!  O God, help us to believe Your Word. Father God, thank You for the Love shed abroad in our hearts by the truth of this gospel. May everything that has breath, praise You for Your Goodness. Amen.

This Week’s Reading:  Romans

Next Week’s Reading: Romans

Study Question: Just one

How does your need to perform mess up your ability to trust in God’s grace?

Français Ici!

2015-03-21 13.50.19Il y a deux mille ans, le Prince de la Paix est venu humblement comme un enfant enveloppé dans de pauvres toiles et placé dans une boîte à provisions avec un seul but: acheter le traité de paix de l’humanité avec le Dieu Tout-Puissant.

Bien plus que n’importe quel conte de science-fiction des Chevaliers et Fédérations Jedi, Paul raconte cette histoire avec le zèle d’un Pharisien dévoué, riche en Parole, avec la passion d’un conteur très convaincant qui lui-même a rencontré Vérité sur un détour poussiéreux De sa fabrication.

Dans Romains 1: 18-22, Paul établit avec soin le problème:

La colère de Dieu est révélée du ciel contre toute impiété et injustice des hommes, qui suppriment la vérité dans l’injustice, parce que ce qui est connu de Dieu est manifeste en eux, car Dieu l’a montré à eux. Car depuis la création du monde, ses attributs invisibles sont clairement vus, étant compris par les choses qui sont faites, même sa puissance éternelle et la divinité, de sorte qu’ils sont sans excuse, parce que bien qu’ils connaissent Dieu, ils ne le glorifient pas comme Dieu n’étaient pas reconnaissants, mais devenaient futiles dans leurs pensées et leurs cœurs insensés étaient obscurcis.
Paul explique comment Dieu peut toujours être vu dans sa création, pourtant l’humanité a refusé de l’adorer ou d’avoir la gratitude pour tout ce qu’il a fait, en choisissant plutôt d’adorer ce qu’ils pouvaient créer, manipuler ou contrôler. «Ils ont été insensés et ils ont changé la gloire du Dieu incorruptible en une image faite comme un homme corruptible, des oiseaux, des animaux à quatre pattes et des reptiles» (Romains 1:23).

Dieu ne bougera pas dans sa décision de libre arbitre, alors qu’il a vu l’humanité se choisir et rejeter le Dieu qui les a créés, “C’est pourquoi Dieu les a livrés à l’impureté, dans les convoitises de leurs cœurs, pour déshonorer leurs corps entre eux , Qui a échangé la vérité de Dieu pour le mensonge, et a adoré et servi la créature plutôt que le Créateur, qui est béni pour toujours. “(Romains 1: 24-25)

Lorsque l’humanité a choisi de franchir le pas de Dieu pour se poursuivre, le péché a fait rage et la corruption est devenue la règle du jour:

Et comme ils n’aimaient pas retenir Dieu dans leur connaissance, Dieu les livrait à un esprit dégradé, pour faire ce qui ne convenait pas; Rempli de toute iniquité, de l’immoralité sexuelle, de la méchanceté, de la convoitise, de la méchanceté; Pleins d’envie, de meurtre, de lutte, de tromperie, de méchanceté; Ils sont des chuchoteurs, des malveillants, des haineux de Dieu, violents, orgueilleux, vantards, inventeurs de choses mauvaises, désobéissants envers les parents, sans discernement, sans confiance, sans amour, impitoyables, sans pitié; Qui, connaissant le juste jugement de Dieu, que ceux qui pratiquent ces choses sont dignes de la mort, non seulement font de même, mais aussi ceux qui les pratiquent (Romains 1: 28-32).
Après avoir peint l’image de l’humanité dans son péché et sa dépravation, Paul a clairement dit qu’avant de juger, nous devrions vérifier notre propre péché sur cette liste:

father's whisperCes gens sont sur une spirale sombre vers le bas. Mais si vous pensez que vous laisse sur la haute terre où vous pouvez pointer votre doigt sur les autres, pensez à nouveau. Chaque fois que vous critiez quelqu’un, vous vous condamnez. Il en faut un pour en connaître un. La critique judicaire des autres est une façon bien connue d’échapper à la détection dans vos propres crimes et délits. Mais Dieu n’est pas si facilement détourné. Il voit à travers tous ces écrans de fumée et vous tient à ce que vous avez fait (Romains 2: 1-2, MSG).
Ce monde, depuis Adam, a rencontré une peste insurmontable. Les humains sont malades, empoisonnés par le péché: «Il n’y a personne juste, pas un seul, il n’y a personne qui comprend … Ils se sont tous détournés … La destruction et la misère sont dans leurs voies et le chemin de la paix qu’ils n’ont pas connu. Il n’y a pas de crainte de Dieu devant leurs yeux “(Romains 2: 10,12,16-18, NKJV).

Le monde est un gâchis, détruit de l’intérieur à partir d’un poison créé par leur propre choix au péché.

Où est le remède?

Qui pourrait apporter l’espoir et la guérison à un monde égaré?

Entrez le héros de l’humanité, le Seigneur Jésus-Christ, à l’histoire de la Terre.

Mais maintenant la justice de Dieu est révélée, étant témoin de la Loi et des Prophètes, et même de la justice de Dieu, par la foi en Jésus-Christ, à tous et à tous ceux qui croient. Car il n’y a pas de différence; Car tous ont péché et sont privés de la gloire de Dieu, étant justifiés librement par sa grâce par la rédemption qui est en Jésus-Christ, que Dieu a présenté comme propitiation par son sang, par la foi, pour démontrer sa justice, L’abstention de Dieu avait passé sur les péchés qui avaient été précédemment commis, de démontrer à l’heure actuelle sa justice, afin qu’il puisse être juste et justifier de celui qui a la foi en Jésus. (Romains 3: 21-26 LSG)
Quelle? Le Héros a versé Son sang pour le monde?

Tous ceux qui croient cela sont exempts de jugement, malgré tout leur péché?

Paul annonça avec joie comment un traité de paix entre Dieu et l’homme a été délivré par un seul homme, Jésus, Fils de Dieu. Si nous croyons en Lui, nous sommes rendus justes aux yeux de Dieu.

L’antidote prend effet lorsque nous croyons que Dieu a enlevé le poison du monde entier à la mort expiatoire de son Fils, Jésus-Christ.

Joy in HyderabadPour ceux qui ont du mal avec la facilité pure de la solution de Dieu, Paul fait référence à une superstar des temps anciens, en disant: “Abraham crut à Dieu, et il lui fut rendu pour justice” (Romains 4: 3). Paul rappelle à l’Eglise que quand Dieu est venu à Abraham et lui a offert un nouveau destin, de se diriger vers la terre que Dieu lui a montrée et de commencer une nouvelle nation, Abraham a simplement cru Dieu et suivi. Abraham, qui, contrairement à l’espérance, croit en l’espérance, de sorte qu’il est devenu le père de nombreuses nations selon ce qui a été dit: «Ainsi sera votre descendance», ce que Dieu avait dit serait comme les étoiles ou le sable au-delà. Jusqu’à ce jour, Abraham est vénéré comme le père de toute la population arabe et juive, patriarche de millions et de millions.

La seule solution au péché de l’humanité est de croire en Jésus-Christ. Tout comme Abraham croyait et était considéré comme juste, Paul dit:

Il nous sera imputé à ceux qui croient en Celui qui a ressuscité d’entre les morts Jésus notre Seigneur, qui a été livré à cause de nos offenses et qui a été ressuscité à cause de notre justification. C’est pourquoi, ayant été justifiés par la foi, nous avons la paix avec Dieu par notre Seigneur Jésus-Christ, par qui nous avons aussi accès par la foi à cette grâce dans laquelle nous sommes, et nous réjouissons dans l’espérance de la gloire de Dieu. (Romains 4: 24-5: 2)
Quand nous croyons à Dieu, que Jésus est venu comme notre seule solution, nous entrons plus que la paix avec Dieu. Nous entrons dans la grâce même de Dieu et commençons une nouvelle destinée comme Ses enfants bien-aimés, avec une myriade d’implications et de possibilités.

Paul explique:

Mais Dieu démontre son amour pour nous, en ce que, tandis que nous étions encore pécheurs, Christ est mort pour nous. Beaucoup plus, étant maintenant justifiés par son sang, nous serons sauvés de la colère par lui. Car si, quand nous étions ennemis, nous étions réconciliés avec Dieu par la mort de son Fils, beaucoup plus, ayant été réconciliés, nous serions sauvés par sa vie. Et non seulement cela, mais nous nous réjouissons aussi en Dieu par notre Seigneur Jésus-Christ, par qui nous avons maintenant reçu la réconciliation (Romains 5: 8-11)
Par Jésus, nous entrons dans l’étreinte de Dieu et commençons une vie de grâce et d’amour que Dieu a désirée depuis le commencement des temps. Comme la pure gloire de la grâce du plan de Dieu est dévoilée, vous pouvez presque entendre les cris de joie de Paul sur notre nouvelle destinée, “Car si par l’offense d’un seul homme (Adam, le péché originel), la mort a régné par l’un, Qui reçoivent l’abondance de la grâce et du don de la justice régneront dans la vie par l’Un, Jésus-Christ. “(Romains 5:17)

Tous ceux qui croient en Jésus entrent dans une nouvelle réalité: la grâce et la justice pour régner dans la vie par l’un, Jésus-Christ. Des esclaves rompus et sans pitié au péché, par ce bébé qui a été mis dans une crèche, qui a vécu et est mort pour nous tous Cette croix brutale, Dieu nous donne chaque grâce pour vivre comme des enfants royaux bien-aimés, si nous choisissons de croire en Jésus.

Le traité de paix est plus qu’une fin à la séparation entre l’homme et Dieu, mis en mouvement par notre propre dépravation et la cupidité. Ce traité de paix à travers le Christ offre tout gauche nu à nu dans le camp de l’ennemi à venir, être vêtue de Christ et de s’asseoir à côté de notre roi, de vivre en sécurité dans l’amour abondante et terrible abondante de Dieu, co-héritiers avec Christ, adopté par Dieu lui- , Esclaves à ne plus pécher.

The Art of God Watching

Prions: O, Amour Descends, tu as tué notre péché sur cette croix sanglante et nous as offert un lieu à tes côtés, quand la mort serait notre seul salaire. Ô Père Dieu, dans ta miséricorde et ta grâce, tu nous as donné ton Fils unique en rançon pour notre péché! Saint Esprit de Dieu, nous révéler cette vérité. Que l’Amour descende en paix à tous ceux qui croient! O Dieu, aide-nous à croire ta Parole. Père Dieu, merci pour l’Amour répandu dans nos coeurs par la vérité de cet évangile. Que tout ce qui a du souffle, Louez-Vous pour Votre Bonté. Amen.

Cette semaine de lecture: Romains

Prochaine lecture de la semaine: Romains

Question d’étude: Seulement un

Comment votre besoin d’exécuter gâcher votre capacité à faire confiance à la grâce de Dieu?

Love Comes Down in the Storms/L’amour est descendu sous les orages

sunset-991941_1280The book of  Acts clearly illustrate the valiant believers in the early Church, as critical events demonstrated their God-sized courage, determination and an incredible willingness to die for Christ that the gospel may be proclaimed.

Paul the Apostle is our chief example of courage under crisis. After many years spent preaching the gospel in the gentile nations north of Judah, the brave missionary arrived to worship at his beloved Jerusalem, despite warnings not to go in city after city.

There Paul, standing bald before a bearded crowd, with four other young Nazarites who had consecrated themselves to holiness, worshiped God.

When the scribes and Pharisees spotted Paul in the crowd of worshipers, all hell broke loose. Immediately a mob of outraged religious seized the apostle. Cries of outrage filled the temple as the people protested against this man who had been commissioned to persecute believers and instead had spent years declaring Jesus Christ as Messiah to Jews and Gentiles alike.

Quickly, Roman guards captured Paul to quell the riot, intending to beat him but were stopped by Paul’s surprising announcement of his Roman citizenship. Uneasy at mishandling a political mess, Paul was moved to seek judicial counsel in Caesarea, the only place deemed safe enough, since Jewish zealots had vowed not to eat nor drink until Paul was dead.

For three long years, Paul remained in prison, as he witnessed to the roman Governor Felix, King Agrippa and Queen Beatrice and finally to Governor Festus, before Paul appealed to speak to Caesar in his pursuit for justice.

2014-08-09 19.43.38When Paul was finally granted permission to speak to Ceasar, he journeyed as a political prisoner, under guard by a centurion named Julius, to Rome.  Since sailing was quicker than land travel, they boarded a ship from Adramyttium. In Lycia, Julius, the captain of the Imperial Regiment and commander of the mission, chose a cargo ship from Alexandria, but sailed with great difficulty, as the wind pushed the ship off course, forcing the crew to port at Fair Havens.

In Fair Havens, Paul warned the crew that the time to sail was over, saying, “This voyage is going to be disastrous and bring great loss to ship and cargo and to our own lives, also” (Acts 27:10) but the centurion heard only the assurances of the pilot and owner of the ship. They set sail trying to reach Phoenix, a port in Crete, to harbor there for the winter instead.

Soon a hurricane force wind began to blow the ship hard, past the island of Crete.  The lifeboat had to be pulled in and secured to the ship.  Cables were girded to the ship to keep it from breaking apart under the force of the fierce wind and waves.  The crew lowered anchors to try and slow the driven ship down, but by the next day, the ship was so damaged, the crew had to start throwing off cargo to keep it from sinking.

By the third day, the ship’s tackle was thrown overboard to further lighten the storm-driven ship which was ravaged by tempest winds.  In those days, the stars acted as a guide for navigation, but the storm was so dark, the crew couldn’t see the sun or stars for many days.  Driven far from land into the open sea, Luke reflects “as the storm continued raging, we gave up all hope of being saved” (acts 27:20). Unlike the Perfect Storm, which lasted only hours, long days passed without sunlight, hope or rest. No one was able to eat, and tossed by the seas, of course and helpless, the crew desperately worked to keep afloat.

Finally Paul announced crucial news to the desperate sailors,

Men, you should have listened to me, and not have sailed from Crete and incurred this disaster and loss. And now I urge you to take heart, for there will be no loss of life among you, but only of the ship. For there stood by me this night an angel of the God to whom I belong and whom I serve, saying, ‘Do not be afraid, Paul; you must be brought before Caesar; and indeed God has granted you all those who sail with you.’ Therefore take heart, men, for I believe God that it will be just as it was told me. However, we must run aground on a certain island.”[i]

By the fourteenth night, the sailors sensed they were nearing land.  They took soundings and discovered that the water was only a hundred and twenty feet deep, then ninety feet deep. Fearing shipwreck against rocks of a land they could not see, the crew dropped four anchors off the boat to try and slow down as they prayed for daylight.

Some sailors tried to escape with the lifeboat, but Paul stopped them, saying to Julius, “Unless these men stay with the ship, you cannot be saved.”  So the soldiers went to work and cut the lifeboat off the ship leaving death or life with the ship the only option.

Just before dawn, Paul urged the crew and passengers to eat, imploring them to prepare for the next part of their journey, “Therefore I urge you to take nourishment, for this is for your survival, since not a hair will fall from the head of any of you.[ii]”  Paul took bread and broke it, giving thanks to God and ate. The rest of the 276 passengers were encouraged and ate.  Then the passengers, sailors and soldiers threw the grain into the sea to lighten the ship, in the hopes that it would not get stuck on shallow rocks and be broken apart by the gale forces and the pounding of the waves.

2014-09-11-17-44-32When daylight came, the crew discovered land before them.  Hoping to run aground a sandy beach in a bay, they tried to make a run for it.  The crew let loose the anchors, cut loose the rudders and hoisted a sail for the first time in fourteen days, hoping to sail quick and hard into the shelter of the bay.  Unfortunately, the ship hit a sandbar and as the front of the ship stuck, the back of the ship began to break apart in the tremendous storm.

The soldiers drew their swords, planning to kill all prisoners in case they escaped, but Julian forbid his troops, since he wanted to spare Paul’s life.  Julius ordered all who could swim to jump overboard and those who couldn’t swim, grabbed planks and pieces of the ship and used them as flotation devices as they paddled inland to safety.

Once inland, the islanders of Malta built a huge fire to dry up and warm off.  Paul helped with the firewood and as he threw some brushwood on the fire, a viper, driven out by the heat fastened itself on Paul’s hand.  Paul shook off the snake into the fire and suffered no illness from the poisonous snake.

The islanders were very superstitious.  They went from thinking that the gods were punishing Paul by sending a snake to kill him off since the seas didn’t do its job, to thinking Paul was a god since he seemed impervious to harm.  Neither was the case, as the islanders soon discovered.

Paul prayed for all the sick, beginning with the chief’s father and all on the island were healed in the Name of Jesus.  After three months enjoying the kind hospitality of the Maltese, Paul set sail once again for Rome and arrived safely, just as the angel had promised in the thick of that horrifying storm.

Storm free living only occurs in heaven.  Paul, in facing the storm, was diligent to warn the crew that they were out of sync with the season, that the journey would end in severe hardship, but he wasn’t heard.  At the command of Julius, the group of captives, soldiers and sailors foraged ahead to disastrous results.

Rather than sit back and wait for heaven, Paul prayed and sought God,  Once he heard God’s perspective on their crisis, Paul shared the encouraging news with the ship’s passengers, giving hope and leadership in a terrifying set of circumstances.

 

Paul knew His Father in the midst of many storms.  He told the church at Corinth:

Five times I received at the hands of the Jews the forty lashes less one. Three times I was beaten with rods. Once I was stoned. Three times I was shipwrecked; a night and a day I was adrift at sea; on frequent journeys, in danger from rivers, danger from robbers, danger from my own people, danger from Gentiles, danger in the city, danger in the wilderness, danger at sea, danger from false brothers; in toil and hardship, through many a sleepless night, in hunger and thirst, often without food, in cold and exposure.(2 Cor 11:25-27)

sunsetGod will never leave us or forsake us.  Paul, having been shipwrecked three times, stoned, whipped, caned, persecuted, hungry and sleepless knew  God’s grace was enough for every experience he had endured.  My question is, what will God allow us to experience to show us His mighty Hand in our life?

Let us pray:  Father, thank You for every trial we have endured by Your Grace. We each have a long history of your kindness and protection and provision when the storms have come.  Help us, Holy Spirit to hear Your voice, that we may shine as light in the darkness as a witness to those who have not yet encountered Your Love.  Lord Jesus, for every part of the journey, we, like Paul, cry, “You are worth it!”  Thank You for being our Rock, our Fortress, our Strength and for always being with us. Love, You always come down in the storms of life.  We believe in You, Almighty God, and we count on You every day, no matter what it holds.  Amen.

[i] Acts 27:21-26, NKJV
[ii] Acts 27: 34, NKJV

This Week’s Reading:  Acts 15-28

Next Week’s Reading:  Romans 1-16

Study Questions:

  1. In these turbulent times, sometimes we are caught in circumstances beyond on control.  As we face storms, do we pray and hear God’s perspective and speak it as a word of truth in the midst of crisis?  Or will we, like those Luke, give up all hope to be saved?
  2. Can we demonstrate peace in crisis?
  3. Can we be the calm voice to the fearful cries, even give thanks unto God, and encourage others to do the same, when our lives are battling furious waves and tempestuous winds?
  4. Who encourages you when you can’t see the stars for days?
  5. What loads are you carrying that you need to toss overboard, to face the storm and lighten the load?

Le livre des Actes illustre clairement les vaillants croyants de l’Église primitive, car les événements critiques ont démontré leur courage, leur détermination et leur incroyable volonté de mourir pour le Christ pour que l’Évangile puisse être proclamé.

crossPaul l’Apôtre est notre principal exemple de courage dans la crise. Après de nombreuses années passées à prêcher l’évangile dans les nations païennes au nord de Juda, le brave missionnaire est arrivé pour adorer à sa bien-aimée Jérusalem, malgré les avertissements de ne pas aller en ville après ville.

Là, Paul, debout devant une foule barbu, avec quatre autres jeunes Nazaréens qui s’étaient consacrés à la sainteté, adoraient Dieu.

Lorsque les scribes et les pharisiens aperçurent Paul dans la foule des adorateurs, tout l’enfer se déchaîna. Immédiatement une foule de religieux outragés saisit l’apôtre. Des cris d’indignation ont rempli le temple alors que le peuple protestait contre cet homme qui avait été chargé de persécuter les croyants et avait plutôt passé des années à déclarer Jésus-Christ comme Messie aux Juifs et aux Gentils.

Rapidement, les gardes romains ont capturé Paul pour calmer l’émeute, ayant l’intention de le battre mais ont été arrêtés par l’annonce surprenante de Paul de sa citoyenneté romaine. Inquiet de manier un désordre politique, Paul fut poussé à demander conseil à Césarée, le seul endroit jugé assez sûr, puisque les zélotes juifs avaient juré de ne pas manger ni boire tant que Paul n’était pas mort.

Pendant trois longues années, Paul est resté en prison, comme il a été témoin du gouverneur romain Félix, du roi Agrippa et de la reine Béatrice et enfin du gouverneur Festus, avant que Paul ait appelé à parler à César dans sa poursuite pour la justice.

Lorsque Paul reçut enfin la permission de parler à César, il partit comme prisonnier politique, sous la garde d’un centurion nommé Jules, à Rome. Puisque la navigation était plus rapide que le voyage terrestre, ils ont embarqué dans un navire d’Adramyttium. En Lycie, Julius, capitaine du régiment impérial et commandant de la mission, choisit un navire de charge d’Alexandrie, mais il navigua très difficilement, lorsque le vent poussa le navire hors de course, obligeant l’équipage à se rendre à Fair Havens.

Dans Fair Havens, Paul a averti l’équipage que le temps de la voile était terminé, en disant: «Ce voyage va être désastreux et apporter une grande perte pour le navire et le fret et à nos propres vies, aussi» (Actes 27:10), mais le Centurion n’entendit que les assurances du pilote et du propriétaire du navire. Ils se mirent à la voile pour rejoindre Phoenix, un port de Crète, pour s’y réfugier pour l’hiver.

IMG_1601Bientôt un vent de force d’ouragan a commencé à souffler le bateau dur, après l’île de Crète. L’embarcation de sauvetage a dû être tirée et sécurisée au navire. Des câbles étaient attachés au vaisseau pour l’empêcher de se briser sous la force du vent féroce et des vagues. L’équipage a abaissé les ancrages pour essayer de ralentir le navire, mais le lendemain, le navire a été tellement endommagé, l’équipage a dû commencer à jeter le fret pour l’empêcher de couler.

Au troisième jour, l’attirail du navire a été jeté par-dessus bord pour alléger davantage le navire mené par la tempête qui a été ravagé par les vents de tempête. En ce temps-là, les étoiles servaient de guide pour la navigation, mais la tempête était si sombre, que l’équipage ne pouvait voir le soleil ou les étoiles pendant plusieurs jours. Conduit loin de la terre en pleine mer, Luc se réfléchit «alors que la tempête continuait à ravager, nous avons renoncé à tout espoir d’être sauvés» (Actes 27:20). Contrairement à la tempête parfaite, qui n’a duré que quelques heures, de longues journées ont passé sans soleil, sans espoir ou sans repos. Personne ne pouvait manger, et jeté par les mers, bien sûr et impuissant, l’équipage désespérément travaillé pour rester à flot.

Finalement Paul annonça des nouvelles cruciales aux marins désespérés,

Hommes, vous auriez dû m’écouter et ne pas avoir navigué de Crète et avoir encouru ce désastre et cette perte. Et maintenant je vous exhorte à prendre courage, car il n’y aura pas de perte de vie parmi vous, mais seulement du navire. Car voici que j’étais un ange du Dieu à qui j’appartiens et que je servais, en disant: Ne crains pas, Paul; Vous devez être amené devant César; Et Dieu vous a accordé tous ceux qui naviguent avec vous. Prenez donc courage, hommes, car je crois à Dieu que ce sera comme il m’a été dit. Cependant, nous devons échouer sur une certaine île. “[I]

A la quatorzième nuit, les marins sentirent qu’ils approchaient de la terre. Ils ont pris des sondages et ont découvert que l’eau n’avait que cent vingt pieds de profondeur, puis quatre-vingt-dix pieds de profondeur. Craignant le naufrage contre des rochers d’une terre qu’ils ne pouvaient pas voir, l’équipage a laissé tomber quatre ancres hors du bateau pour essayer de ralentir pendant qu’ils priaient pour la lumière du jour.

Quelques marins ont essayé de s’échapper avec l’embarcation de sauvetage, mais Paul les a arrêtés en disant à Julius, «à moins que ces hommes restent avec le navire, vous ne pouvez pas être sauvés.» Les soldats sont allés travailler et couper la canot de sauvetage du bateau laissant la mort ou la vie Avec le navire la seule option.

Juste avant l’aube, Paul exhorta l’équipage et les passagers à manger, implorant qu’ils se préparent pour la prochaine partie de leur voyage, «Par conséquent, je vous exhorte à prendre la nourriture, car c’est pour votre survie, car pas un poil tombera de la tête De l’un de vous. [Ii] «Paul prit du pain et le brisa, rendant grâces à Dieu et mangeant. Le reste des 276 passagers ont été encouragés et ont mangé. Alors les passagers, les marins et les soldats jetèrent le grain dans la mer pour alléger le navire, dans l’espoir qu’il ne serait pas coincé sur des roches peu profondes et être brisé par les forces de vent et le martèlement des vagues.

Quand le jour est venu, l’équipage a découvert la terre devant eux. En espérant échouer sur une plage de sable dans une baie, ils ont essayé de faire une course pour elle. L’équipage a lâché les ancrages, coupé les gouvernails et a hissé une voile pour la première fois en quatorze jours, en espérant naviguer rapidement et dur dans l’abri de la baie. Malheureusement, le navire a frappé un banc de sable et comme l’avant du navire coincé, l’arrière du navire a commencé à se briser dans l’énorme tempête.

Les soldats tiraient leurs épées, prévoyant de tuer tous les prisonniers au cas où ils échapperaient, mais Julian interdit ses troupes, puisqu’il voulait épargner la vie de Paul. Julius ordonna à tous ceux qui pouvaient nager de sauter par-dessus bord et à ceux qui ne savaient pas nager, attrapaient des planches et des morceaux du navire et les utilisaient comme des dispositifs de flottaison alors qu’ils remuaient à l’intérieur du pays en toute sécurité.

Une fois à l’intérieur, les insulaires de Malte ont construit un immense feu pour se tarir et se réchauffer. Paul a aidé avec le bois de chauffage et comme il a jeté quelques broussailles sur le feu, une vipère, chassée par la chaleur s’est attachée sur la main de Paul. Paul secoua le serpent dans le feu et ne souffrit aucune maladie du serpent venimeux.

Les insulaires étaient très superstitieux. Ils sont allés de penser que les dieux punissaient Paul en envoyant un serpent pour le tuer car les mers ne faisaient pas son travail, à penser que Paul était un dieu puisqu’il semblait imperméable au mal. Ce n’était pas non plus le cas, comme les insulaires l’ont vite découvert.

Paul a prié pour tous les malades, en commençant par le père du chef et tous sur l’île ont été guéris dans le Nom de Jésus. Après trois mois de goûteuse hospitalité maltaise, Paul remit en route pour Rome et arrive en toute sécurité, comme l’ange l’avait promis au milieu de cette horrible tempête.

IMG_0911La vie sans tempête ne se produit que dans le ciel. Paul, en face de la tempête, a été diligent pour avertir l’équipage qu’ils étaient en désaccord avec la saison, que le voyage se terminerait dans de graves difficultés, mais il n’a pas été entendu. Sous le commandement de Jules, le groupe des captifs, des soldats et des marins se dirigea vers des résultats désastreux.

Plutôt que de s’asseoir et attendre le ciel, Paul a prié et a cherché Dieu. Une fois qu’il a entendu la perspective de Dieu sur leur crise, Paul a partagé les nouvelles encourageantes avec les passagers du navire, donnant l’espoir et le leadership dans un ensemble terrifiant de circonstances.

Paul connaissait son Père au milieu de nombreuses tempêtes. Il dit à l’église de Corinthe:

Cinq fois j’ai reçu aux mains des Juifs les quarante coups moins un. Trois fois, j’ai été battu avec des tiges. Une fois j’ai été lapidé. Trois fois, j’étais naufragé; Une nuit et un jour j’étais à la dérive en mer; Le danger de la part des gens, le danger des peuples, le danger dans la ville, le danger dans le désert, le danger en mer, le danger des faux frères; En fatigue et en épreuve, à travers une nuit sans sommeil, dans la faim et la soif, souvent sans nourriture, dans le froid et l’exposition (2 Co 11, 25-27).
Dieu ne nous laissera jamais ni ne nous abandonnera. Paul, ayant été naufragé trois fois, lapidé, fouetté, cané, persécuté, affamé et sans sommeil, savait que la grâce de Dieu suffisait pour chaque expérience qu’il avait endurée. Ma question est: qu’est-ce que Dieu nous permettra d’expérimenter pour nous montrer sa main puissante dans notre vie?

d98e5-farmfeb2012005Prions: Père, merci pour toutes les épreuves que nous avons endurées par Votre Grâce. Nous avons chacun une longue histoire de votre gentillesse et la protection et la fourniture lorsque les tempêtes sont venus. Aide-nous, Esprit Saint à entendre ta voix, afin que nous puissions briller comme lumière dans les ténèbres comme témoin de ceux qui n’ont pas encore rencontré ton Amour. Seigneur Jésus, pour chaque partie du voyage, nous, comme Paul, nous crions: “Tu en vaux la peine!” Merci d’être notre Rocher, notre Forteresse, notre Force et d’être toujours avec nous. Amour, Vous descendez toujours dans les tempêtes de la vie. Nous croyons en Toi, Dieu Tout-Puissant, et nous comptons sur Toi tous les jours, peu importe ce qu’il détient. Amen.

[I] Actes 27: 21-26, NKJV

[Ii] Actes 27: 34, NKJV

Lecture de cette semaine: Actes 15-28

Prochaine lecture de la semaine: Romains 1-16

Questions d’étude:

  1. En ces temps turbulents, parfois nous sommes pris dans des circonstances au-delà de la commande. Lorsque nous faisons face à des tempêtes, prions-nous et entendons-nous la perspective de Dieu et la parlons-nous comme une parole de vérité en pleine crise? Ou allons-nous, comme ceux de Luc, abandonner tout espoir d’être sauvé?
    2. Peut-on démontrer la paix en crise?
    3. Pouvons-nous être la voix calme aux cris de peur, même rendre grâces à Dieu, et encourager les autres à faire de même, lorsque nos vies combattent des vagues furieuses et des vents tempétueux?
    4. Qui vous encourage quand vous ne pouvez pas voir les étoiles pendant des jours?
    5. Quelles sont les charges que vous transportez que vous avez besoin de lancer par-dessus bord, face à la tempête et alléger la charge?

Love Came Down with Accord/L’amour est venu pour rester avec un accord

https://static.pexels.com/photos/1317/sky-clouds-field-path.jpgWhen Jesus our King knelt before our Father in submission to the cross, He asked for only one thing:

that they all may be one, as You, Father, are in Me, and I in You, that they also may be one in Us, so that the world may believe that You have sent Me. And I have given them the glory which You have given Me, that they may be one, even as We are one,  I in them, and You in Me, that they may be made perfect in one; and that the world may know that You have sent Me and have loved them as You have loved Me (John 17:21-23)

To His Son’s plea, the Father released the Holy Spirit.  As Holy Spirit descended, a new reality came to the Church. Homothumadon, being in one accord, was released as a gift of heaven to God’s children on earth.

“Homothumadon is a compound of two words meaning to “rush along” and “in unison”, cites the KJV New Testament Greek Lexicon, “The image is almost musical; a number of notes are sounded which, while different, harmonize in pitch and tone. As the instruments of a great concert under the direction of a concert master, so the Holy Spirit blends together the lives of members of Christ’s church”.[i]

When the Holy Breath of God blew into the Upper Room, Jesus’ friends were already gathered, as “these all continued with one accord in prayer and supplication”(Acts 1:14) Though fearful for their lives, marked as apostates, Christ’s believers huddled together as they obeyed the Lord’s command and prayerfully waited in Jerusalem:

And when the day of Pentecost was fully come, they were all with one accord in one place. And suddenly there came a sound from heaven as of rushing mighty wind, and it filled all the house where they were sitting .And there appeared unto them cloven tongues like as of fire, and it sat upon each of them. And they were all filled with the Holy Ghost, and began to speak with other tongues, as the Spirit gave them utterance (Acts 2:1-4)

Within days, the church metamorphosed into a powerful community marked by its unity:

And they continued steadfastly in the apostles’ doctrine and fellowship, and in breaking of bread, and in prayers. And fear came upon every soul: and many wonders and signs were done by the apostles. And all that believed were together, and had all things common; and sold their possessions and goods, and parted them to all men, as every man had need. And they, continuing daily with one accord in the temple, and breaking bread from house to house, did eat their meat with gladness and singleness of heart, praising God, and having favour with all the people. And the Lord added to the church daily such as should be saved (Acts 2:42-47).

OAK TREE

A love revolution burst forth on the streets of Jerusalem, as the church flowed with great harmony in the Spirit (see Acts 4:24 and 5:12).  When the religious establishment roared their outrage and demanded the disciples to cease and desist, Stephen, mighty in power, would not back down.  As he confronted his leaders with their history as a people who refused to accept God’s truth, a devouring mob, unity in hatred, erupted:

When they heard these things, they were cut to the heart, and they gnashed on him with their teeth. But he, being full of the Holy Ghost, looked up steadfastly into heaven, and saw the glory of God, and Jesus standing on the right hand of God, and said, Behold, I see the heavens opened, and the Son of man standing on the right hand of God. Then they cried out with a loud voice, and stopped their ears, and ran upon him with one accord, and cast him out of the city, and stoned him (Acts 7:54-57)

The Church dispersed to the nations.  The same holy passion and unity arrived to Samaria through the Spirit:

Then Philip went down to the city of Samaria, and preached Christ unto them. And the people with one accord gave heed unto those things which Philip spake, hearing and seeing the miracles which he did. For unclean spirits, crying with loud voice, came out of many that were possessed with them: and many taken with palsies, and that were lame, were healed. And there was great joy in that city. (Acts 8: 1-11)

As Holy Spirit released a passion and unity in the hearts of the believers, throughout Acts, we see how believers rushed forward to embrace the truth of the gospel.

The disciples leaned heavily on Holy Spirit’s leading and guarded the unity in the Spirit as essential for the advancement of the gospel. When the issue of circumcision, the covenant sign of the Jews, erupted into a serious debate, the Church leaders gathered, sought the wisdom of God and then walked in unity, as they sent out a delegation to inform the Gentile churches of their decision:

It seemed good unto us, being assembled with one accord, to send chosen men unto you with our beloved Barnabas and Paul, men that have hazarded their lives for the name of our Lord Jesus Christ. We have sent therefore Judas and Silas, who shall also tell you the same things by mouth (Acts 15: 24-27).

Paul the Apostle understood the power of agreement both for good and for evil.  In Corinth, Jews banded together to destroy Paul.  “The Jews made insurrection with one accord against Paul, and brought him to the judgment seat” (Acts 18:12)  In Ephesus, the church was violently persecuted as silver idol makers in Ephesus seized Paul’s companions, dragging them into the Greek theatre, as they shouted, “ Great is Diana of the Ephesians!” for two hours in unison, the whole city in an uproar and great confusion.  Everywhere Paul preached the gospel, accord erupted, either for good, for evil or both.

As the gospel spread, Paul urged believers to practice unity in love through the Spirit, which defined Christ’s Church:

Therefore if there is any consolation in Christ, if any comfort of love, if any fellowship of the Spirit, if any affection and mercy, fulfill my joy by being like-minded, having the same love, being of one accord, of one mind. Let nothing be done through selfish ambition or conceit, but in lowliness of mind let each esteem others better than himself. Let each of you look out not only for his own interests, but also for the interests of others. Let this mind be in you which was also in Christ Jesus.(Philippians 2:1-5)

Glory TrailHomothumadon is the essence of revival.  All through Acts, when the Holy Spirit transforms selfish humans into like-minded lovers of Jesus Christ and the Church walked in the grace and mercy of community together, the gospel advanced with great power. Paul pleaded for believers to walk together without selfish ambition or conceit, caring for others and living with the same passionate unity that Jesus enjoyed with the Father, knowing that this reality of loving united community is counter-cultural, all-encompassing and always shakes the nations.

Let us pray: O God our Father, release Your homothumadon reality, that holy united passion into Your Church by Your Spirit, that we may rush forward with humility and grace to bring love down to this needy world.  Holy Spirit, help us esteem others before ourselves, to live in one accord as we release heaven’s heart to earth’s sorrow. Holy Spirit, we hear Your cry to walk with one accord, to live the gospel in a radical love revolution.  We ask for your power and grace to change the world through our loving united community.  Change our hearts, Lord Jesus, that we may have your mind and live a life of intentional holy love for Your Glory. We ask this in Your Name, Lord Jesus. We reverently thank You, Father,  for Your beautiful “Yes” to the cry that we would be one with You even as You are One with each other. We are forever loved by You, O God and we live humbled in deep praise for Your grace to us all. Amen

[i] Thayer and Smith. “Greek Lexicon entry for Homothumadon”. “The KJV New Testament Greek Lexicon“.

This Week’s Bible Reading:  Acts 15-28

Next Week’s Bible Reading:  Acts 1-28 (Just one more week in this foundational text before we keep moving forward through the Bible, ok?)

Study Questions:

  1. How do you feel about communal sharing of property?  Do you think it has context for today?
  2. How do you feel about gathering daily with believers?  How would that stretch you? Do you feel gathering together is directly proportional to church growth?
  3. How do the two ideas of shared property and shared fellowship get realized in your Christian community?  If they  are not a reality, why or why not?
  4. Holy Spirit released the gift of unity to the church.  Prayer for that same gift for your family, for your marriage, for your relationships.  Does it matter to you, that you would walk in unity with these?  Why or why not?
  5. Paul saw unity as the essential element for spiritual growth in a community.  How do you advance or block unity in your faith community?  Why do you suppose you need the mind of Christ to understand this worldview of homothumadon?

Français Ici!

IMG_1291Quand Jésus notre Roi s’est agenouillé devant notre Père en soumission à la croix, Il a demandé une seule chose:

Afin que tous soient un, comme toi, Père, tu es en Moi, et Moi en Toi, afin qu’ils soient un en nous, afin que le monde croie que tu m’as envoyé. Et je leur ai donné la gloire que Tu m’as donnée, afin qu’ils soient un, comme nous sommes un, moi en eux et toi en Moi, afin qu’ils soient parfaits en un; Et que le monde sache que tu m’as envoyé et que tu m’as aimé comme tu m’as aimé (Jean 17: 21-23)

À la demande de Son Fils, le Père a libéré le Saint-Esprit. Lorsque l’Esprit Saint est descendu, une nouvelle réalité est venue à l’Église. Homothumadon, étant un accord, a été libéré à la communauté des croyants du Christ comme un don du ciel aux enfants de Dieu sur la terre.

Homothumadon est un composé de deux mots signifiant” se précipiter “et” à l’unisson “, cite le Lexique grec du Nouveau Testament du KJV,” L’image est presque musicale, un certain nombre de notes sont sonnées qui, bien que différentes, harmonisent en tangage et En tant qu’instruments d’un grand concert sous la direction d’un maître de concert, ainsi le Saint-Esprit mêle la vie des membres de l’Église du Christ “[i]

Quand le Saint souffle a soufflé dans le Cénacle, les amis de Jésus étaient déjà rassemblés, car «tous ont continué d’un commun accord dans la prière et la supplication» (Actes 1: 14) Bien que craintifs pour leur vie, marqués comme des apostats, Comme ils ont obéi à l’ordre du Seigneur et attendu en prière dans Jérusalem:

Et quand le jour de la Pentecôte était venu, ils étaient tous d’accord en un seul endroit. Et soudain, un bruit venant du ciel jaillit, et il remplit toute la maison où ils étaient assis. Et il leur apparut des langues déchiquetées comme de feu, et elle était assise sur chacune d’elles. Et ils furent tous remplis du Saint-Esprit, et commencèrent à parler en d’autres langues, comme l’Esprit leur donnait l’expression (Actes 2: 1-4)

IMG_1326En quelques jours, l’église s’est métamorphosée en une communauté puissante marquée par son unité:

Et ils continuèrent fermement dans la doctrine et la communion des apôtres, et dans la fraction du pain et dans les prières. Et la crainte est venue sur chaque âme: et beaucoup de prodiges et de signes ont été faits par les apôtres. Et tous ceux qui croyaient étaient ensemble, et avaient toutes choses communes; Et ils vendirent leurs biens et leurs biens, et les séparèrent de tous les hommes, comme tout homme en avait besoin. Et ils, continuant tous les jours dans le temple, et partageant le pain d’une maison à l’autre, ils mangeaient leur chair avec joie et célibat de cœur, louant Dieu et jouissant de la faveur de tout le peuple. Et le Seigneur ajoutait quotidiennement à l’église ceux qui devaient être sauvés (Actes 2: 42-47).

Une révolution d’amour a éclaté dans les rues de Jérusalem, alors que l’Église coulait avec une grande harmonie dans l’Esprit (voir Actes 4:24 et 5:12). Lorsque l’establishment religieux rugit leur indignation et exigea que les disciples cessent et cessent, Stephen, puissant dans le pouvoir, ne reculerait pas. Alors qu’il affrontait ses dirigeants avec leur histoire comme un peuple qui refusait d’accepter la vérité de Dieu, une foule dévorante, l’unité dans la haine, éclata:

Lorsqu’ils entendirent ces choses, ils furent coupés au cœur, et ils lui grinçaient avec leurs dents. Mais lui, plein du Saint-Esprit, leva les yeux vers le ciel, et vit la gloire de Dieu, et Jésus debout à la droite de Dieu, et dit: Voici, je vois les cieux ouverts, et le Fils de l’homme debout À la droite de Dieu. Puis ils crièrent à haute voix, et ils arrêtèrent leurs oreilles, et ils coururent sur lui d’un commun accord, le jetèrent hors de la ville et le lapidèrent (Actes 7: 54-57)

Glory TrailL’Église se dispersa dans les nations. La même sainte passion et l’unité sont arrivés à Samarie par l’Esprit:

Alors Philippe descendit à la ville de Samarie, et prêcha le Christ à eux. Et le peuple, d’un seul accord, prêta attention à ce que Philippe parlait, en entendant et en voyant les miracles qu’il faisait. Car les esprits impurs, criant à haute voix, sortaient d’un grand nombre d’entre eux qui étaient possédés d’eux; et beaucoup de paralysés, et ceux qui étaient boiteux, furent guéris. Et il y avait une grande joie dans cette ville. (Actes 8: 1-11)

Alors que l’Esprit Saint a libéré une passion et une unité dans le cœur des croyants, tout au long des Actes, nous voyons comment les croyants se sont précipités pour embrasser la vérité de l’Évangile.

Les disciples se penchaient lourdement sur la direction de l’Esprit Saint et gardaient l’unité dans l’Esprit comme étant essentielle à l’avancement de l’Évangile. Lorsque la question de la circoncision, le signe de l’alliance des Juifs, éclata dans un débat sérieux, les dirigeants de l’Église se rassemblèrent, cherchèrent la sagesse de Dieu et marchèrent en unité, envoyant une délégation pour informer les Églises Gentils de leur décision:

Il nous a semblé bon, en nous réunissant d’un commun accord, de vous envoyer des hommes choisis avec nos bien-aimés Barnabas et Paul, hommes qui ont menacé leur vie au nom de notre Seigneur Jésus-Christ. Nous avons envoyé donc Judas et Silas, qui vous diront aussi par la bouche (Actes 15: 24-27).

Paul comprenait le pouvoir de l’accord à la fois pour le bien et pour le mal. En Corinthe, les Juifs se sont unis pour détruire Paul. Actes déclare que «les Juifs ont fait l’insurrection d’un commun accord contre Paul et l’ont amené au tribunal» (Actes 18:12). A Ephèse, l’église fut violemment persécutée, comme les écrivains d’Ephèse, saisis les compagnons de Paul, Théâtre, comme ils ont crié, “Grande est Diane des Éphésiens!” Pendant deux heures à l’unisson, toute la ville dans un tumulte et une grande confusion.

Alors que l’Evangile se répandit, Paul exhortait les croyants à se rappeler l’unité dans l’amour à travers l’Esprit défini par l’Église du Christ:

Par conséquent, s’il y a une consolation dans le Christ, si quelque consolation de l’amour, si quelque communion de l’Esprit, si affection et miséricorde, accomplissent ma joie en étant semblables, ayant le même amour, étant d’accord, d’un même esprit . Que rien ne se fasse par ambition égoïste ou par vanité, mais dans l’humilité de l’esprit, chacun estime les autres mieux que lui. Que chacun de vous regarde non seulement pour ses propres intérêts, mais aussi pour les intérêts des autres. Que cette pensée soit en vous, qui était aussi en Jésus-Christ (Philippiens 2: 1-5).

Niagara Falls in FallHomothumadon est l’essence de la renaissance. Tout au long des Actes, lorsque l’Esprit Saint transforme les êtres égoïstes en amants semblables à Jésus-Christ et que l’Église marchait dans la grâce et la miséricorde de la communauté ensemble, l’Évangile avançait avec une grande puissance. Paul a plaidé pour les croyants de marcher ensemble sans ambition égoïste ou de vanité, en prenant soin des autres et vivant avec la même unité passionnée que Jésus a aimé avec le Père, sachant que cette réalité d’aimer la communauté unie est contre-culturelle, englobant et toujours secoue le Nations.

Prions: O Dieu notre Père, relâche ton homothumadon, cette sainte et unie passion dans Ton Eglise par Ton Esprit, afin que nous puissions nous précipiter avec humilité et grâce pour amener l’amour vers ce monde nécessiteux. Esprit Saint, aidez-nous à estimer les autres avant nous-mêmes, pour vivre en accord uni que nous libérons le cœur du ciel à la tristesse de la terre. Esprit Saint, nous entendons Votre cri de marcher d’un commun accord, de vivre l’Évangile dans une révolution d’amour radicale. Nous demandons votre pouvoir et votre grâce pour changer le monde à travers notre communauté unie et aimante. Changer nos coeurs, Seigneur Jésus, afin que nous ayons votre esprit et que nous vivions une vie d’amour sacré intentionnel pour Votre Gloire. Nous le demandons en Votre Nom, Seigneur Jésus. Nous te rendons grâce, Père, pour ton beau «Oui» au cri que nous serions un avec Toi, comme Tu es l’un avec l’autre. Nous sommes pour toujours aimés par Toi, ô Dieu et nous vivons humiliés dans une profonde louange pour ta grâce à nous tous. Amen

[I] Thayer et Smith. “Grec lexique entrée pour Homothumadon”. “Le Lexique Grec du Nouveau Testament”.

Lecture biblique de cette semaine: Actes 15-28

Lecture de la Bible la semaine prochaine: Actes 1 à 28 (Une semaine de plus dans ce texte fondamental avant que nous continuions à avancer dans la Bible, ok?)

Questions d’étude:

  1. Que pensez-vous du partage commun des biens? Pensez-vous qu’il a un contexte pour aujourd’hui?
  2. Que pensez-vous de la collecte quotidienne avec les croyants? Comment ça vous étirait? Pensez-vous que le rassemblement est directement proportionnel à la croissance de l’église?
  3. Comment les deux idées de propriété partagée et de communion partagée se réalisent-elles dans votre communauté chrétienne? Si elles ne sont pas une réalité, pourquoi ou pourquoi pas?
  4. L’Esprit Saint a libéré le don de l’unité à l’église. Prière pour ce même cadeau pour votre famille, pour votre mariage, pour vos relations. Cela vous importe-t-il, que vous marchiez dans l’unité avec ces derniers? Pourquoi ou pourquoi pas?
  5. Paul considérait l’unité comme l’élément essentiel de la croissance spirituelle dans une communauté. Comment avancez-vous ou bloquez-vous l’unité dans votre communauté de foi? Pourquoi croyez-vous que vous avez besoin de l’esprit du Christ pour comprendre cette vision du monde de l’homothumadon?

 

Love Came Down to Saturate Us All/L’amour est venu pour nous saturer tous

2013-09-16 16.42.31Forty days after His resurrection, Jesus prepared to enter head home, back to heaven, back to His Father. Before He left, Jesus commanded the disciples to stay in Jerusalem and to wait for the Promise of the Father, which He said, “you have heard from Me; for John truly baptized with water, but you shall be baptized with the Holy Spirit not many days from now.”[i]

In the most tumultuous season of their lives, after seeing their beloved Messiah crucified, then being taught by the resurrected Savior, now they were told, your next step is to wait.  “Wait for the Promise of the Father”, their Jesus had said. Wait to be baptized in the Holy Spirit.Just Wait.

Jesus died with great intention, to usher in everlasting life for those who believed in Him, but the disciples needed something they didn’t have to move forward with the gospel.

In Ephesians 1:2-6 Paul explains the Great Plan God had created before the earth was made for His very large family:

Blessed be the God and Father of our Lord Jesus Christ, who has blessed us with every spiritual blessing in the heavenly places in Christ, just as He chose us in Him before the foundation of the world, that we should be holy and without blame before Him in love, having predestined us to adoption as sons by Jesus Christ to Himself, according to the good pleasure of His will, to the praise of the glory of His grace, by which He made us accepted in the Beloved.
Heavenly adoption required one main ingredient:  the Holy Spirit.God’s plan was to bless all who believed in His Son with the Holy Spirit, to saturate His newly adopted with Himself, God the Holy Spirit, to fully drench, to soak, even overfill those who were willing to receive this seal of adoption from their heavenly Father.

Promises of the Holy Spirit are throughout the Bible.  King Solomon stated in Proverbs 1:23, “Turn at my rebuke; surely I will pour out My spirit on you; I will make my words known to you.”

Isaiah declared in Isaiah 44:3 “For I will pour water on him who is thirsty, And floods on the dry ground; I will pour My Spirit on your descendants, And My blessing on your offspring.”

Ezekiel shared God’s promise of a new covenant in 39:29: “And I will not hide My face from them anymore; for I shall have poured out My Spirit on the house of Israel.”

Joel declared a Day when men, women and children would suddenly, radically be blessed with the outpouring of God’s Spirit:

“And it shall come to pass afterward That I will pour out My Spirit on all flesh; Your sons and your daughters shall prophesy, Your old men shall dream dreams, Your young men shall see visions.And also on My menservants and on My maidservants I will pour out My Spirit in those days.”[ii]

Zechariah named the location of this spectacular outpouring:

“And I will pour on the house of David and on the inhabitants of Jerusalem the Spirit of grace and supplication; then they will look on Me whom they pierced. Yes, they will mourn for Him as one mourns for his only son, and grieve for Him as one grieves for a firstborn.[iii]

Acts 3 describes this fulfillment, when the crowds, stricken with anguish that they had crucified their Messiah,cried out, “Men and brethren, what must be do?” and Peter proclaimed:

“Repent, and let every one of you be baptized in the name of Jesus Christ for the remission of sins; and you shall receive the gift of the Holy Spirit. For the promise is to you and to your children, and to all who are afar off, as many as the Lord our God will call.”[iv]

Jesus came for this very reason, to draw all men to Himself, that they would be restored to relationship with the Father, filled with God Himself.  On the last day of the feast of Tabernacles, the great day celebrating the promise of abiding in the eternity with God, Jesus the Messiah had passionately declared to all who would listen:

 “If anyone thirsts, let him come to Me and drink.He who believes in Me, as the Scripture has said, out of his heart will flow rivers of living water.”But this He spoke concerning the Spirit, whom those believing in Him would receive; for the Holy Spirit was not yet given, because Jesus was not yet glorified.[v]

Niagara Rainbow FallsJesus promised the Holy Spirit for all who would believe, knowing it would mean the same intimacy He had with His Father. Hours before the cross, the only request Jesus made to the Father was for us, His believers:

I do not pray for these alone, but also for those who will believe in Me through their word; that they all may be one, as You, Father, are in Me, and I in You; that they also may be one in Us, that the world may believe that You sent Me. And the glory which You gave Me I have given them, that they may be one just as We are one: I in them, and You in Me; that they may be made perfect in one, and that the world may know that You have sent Me, and have loved them as You have loved Me.(John 17:20-23)
Jesus asked His Father that we would have the same closeness, the same fellowship with the Father which Jesus enjoyed.  As He chose the cross to atone for all our sins, Jesus asked that His reward for obedience unto the cross was that we would have the joy of being in relationship with the Father as the Son, Jesus Christ experienced.
1 John 4:15 states “Whoever shall confess that Jesus is the Son of God, God dwells in him and he in God.”
How could that ever be possible?
What did the Holy Spirit have to do with this?
Paul states in Galatians 4;6, “And because you are sons, God has sent forth the Spirit of His Son into your hearts, crying, Abba, Father.”

Everything Jesus asked from His Father  required the infilling of the Holy Spirit.

Therefore, in obedience to Jesus’ command to stay put and wait in Jerusalem, for days, 120 120 of His friends gathered, all with one heart seeking God, and day after day they prayed and waited in Jerusalem.

Then suddenly, a mighty wind roared into their prayer meeting.

Tongues of Holy Spirit fire ascended upon the faithful, burnt up fear, quenched worry, and released immeasurable joy.  Loud words of praise poured forth in every language as a new sounds of heaven burst forth from the lips of Jesus’ disciples, men and women and children.

Prophecy poured out in a clamorous scene in Jerusalem as the Holy Spirit was released in power upon the earth.

God had come to stay.

Love filled Christ’s believers and intimacy with Father began through the Holy Spirit’s baptism that day.

By nightfall, 3000 more were saved and baptized.  Crowds of people in Jerusalem, God’s pilgrims, reached hard for understanding as the sound of praises erupted in the streets, in every tongue imaginable. Jesus’ disciples  declared the truth, that the Son of God in love had walked the earth, been crucified and was resurrected.  As they believed, the incredible mercy of God was poured out through the Holy Spirit. Deep relief marked their faces as they encountered heaven’s forgiveness, as grace saturated the dry, the thirsty, the seeking.  Love came down, the Holy Spirit of God, and God’s children could now live in fellowship with the Father and His Son.

Rainbow FallsLet’s Pray:  Holy Spirit, we wait for You.  We long You to saturate our lives, to invade our senses, and bring us much needed understanding, that we may live as God’s children in the same intimacy with the Father that Jesus had, along with joyful fellowship with the Son. Father God, we ask, as those disciples asked, send us Your Promise.  Release the Holy Breath of Heaven upon our lives. Saturate us with Your Spirit!  Drench us with Your Fire!  Lord Jesus, Messiah and Saviour of us all, how we love you!  We worship Your Name this day!  Come, Holy Spirit, come!  Love Come Down!  Amen.

This Week’s Bible Study:  Acts 1-15

Next Week’s Bible Study:  Acts 16 -28

Study Questions:

 

  • What are you waiting for?
  • What is the wait costing you?
  • Can you believe that God wants you to have exactly what He offered to these first beautiful believers?
  • Do you know about the Holy Spirit? Do you know He is the Third Person of the Trinity, the one in charge of making you a child of God, teaching you how to be conformed unto the image of Christ
  • How are you connecting to God?  What does the Holy Spirit have to do with this connection?
[i] Acts 1:4-5, NKJV.
[ii] Joel 2:28-29 NKJV.
[iii] Zechariah 12:10-11, NJKV.
[iv] Acts 2:38-39 NKJV.
[v] John 7:37-39 NKJV.

2014-10-10 07.44.26Quarante jours après sa résurrection, Jésus se prépara à rentrer chez lui, retourner au ciel, retourner à son Père. Avant de partir, Jésus ordonna aux disciples de rester à Jérusalem et d’attendre la Promesse du Père, qu’il a dit: «Vous avez entendu de moi, car Jean a vraiment baptisé avec de l’eau, mais vous serez baptisés du Saint-Esprit, Plusieurs jours à partir de maintenant. “[I]

Dans la saison la plus tumultueuse de leur vie, après avoir vu leur bien-aimé Messie crucifié, puis enseigné par le Sauveur ressuscité, maintenant on leur a dit, votre prochaine étape est d’attendre. «Attends la Promesse du Père», avait dit leur Jésus. Attendez d’être baptisés dans le Saint-Esprit.

Jésus est mort avec une grande intention, afin d’introduire la vie éternelle pour ceux qui croient en Lui, mais les disciples ont besoin de quelque chose qu’ils n’ont pas eu à avancer avec l’évangile.

Dans Ephésiens 1: 2-6, Paul explique le grand plan que Dieu avait créé avant que la terre ait été faite pour sa très grande famille:

Béni soit le Dieu et le Père de notre Seigneur Jésus-Christ, qui nous a bénis de toute bénédiction spirituelle dans les lieux célestes du Christ, comme il nous a choisis en lui avant la fondation du monde, afin que nous soyons saints et sans reproche avant Lui dans l’amour, nous ayant prédestinés à l’adoption comme fils par Jésus-Christ à Lui, selon le bon plaisir de Sa volonté, à la louange de la gloire de Sa grâce, par laquelle Il nous a fait accepter dans le Bien-Aimé.
Le plan de Dieu était de bénir tous ceux qui croyaient en son Fils avec le Saint-Esprit, de saturer Son nouvellement adopté avec Lui-même, Dieu le Saint-Esprit, de plonger, d’imbiber, Qui étaient disposés à recevoir ce sceau d’adoption de leur Père céleste.

Les promesses du Saint-Esprit sont dans toute la Bible. Le roi Salomon a déclaré dans Proverbes 1:23: «Tournez-vous à ma réprimande: je répandrai mon esprit sur vous, je vous ferai connaître mes paroles.

Ésaïe a déclaré dans Ésaïe 44: 3 «Car je répandrai de l’eau sur celui qui a soif, et je croulerai sur la terre sèche, je répandrai mon Esprit sur ta postérité, et ma bénédiction sur ta postérité.

Ezéchiel a partagé la promesse de Dieu d’une nouvelle alliance en 39:29: “Et je ne cacherai plus Ma face d’eux; Car je répandrai mon Esprit sur la maison d’Israël.

Joël a déclaré un jour où les hommes, les femmes et les enfants seraient soudain, radicalement bénis avec l’effusion de l’Esprit de Dieu:

“Et il arrivera ensuite que je répandrai mon Esprit sur toute chair, Tes fils et tes filles prophétiseront, tes vieux auront des songes, tes jeunes gens verront des visions. Et sur mes serviteurs et sur mes servantes, je répandrai mon Esprit en ces jours-là.
Zacharie a nommé l’emplacement de cette effusion spectaculaire:

“Et je répandrai sur la maison de David et sur les habitants de Jérusalem l’Esprit de grâce et de supplication; Alors ils regarderont sur Moi qui ils ont percé. Oui, ils pleureront pour Lui, comme on pleure pour son unique fils, et comme il pleure pour un premier-né.
Actes 3 décrit cet accomplissement, quand la foule, affligée d’angoisse qu’ils avaient crucifié leur Messie, s’écria: «Hommes et frères, que faut-il faire?»

Et Pierre proclama:

«Repentez-vous, et que chacun de vous soit baptisé au nom de Jésus-Christ pour la rémission des péchés; Et vous recevrez le don du Saint-Esprit. Car la promesse est à vous, à vos enfants et à tous ceux qui sont éloignés, autant que l’Éternel, notre Dieu, appellera. »[Iv]

Jésus est venu pour cette raison même, pour attirer tous les hommes vers Lui, afin qu’ils soient restaurés à la relation avec le Père, rempli de Dieu Lui-même. Le dernier jour de la fête des Tabernacles, le grand jour célébrant la promesse de demeurer dans l’éternité avec Dieu, Jésus le Messie avait déclaré avec passion à tous ceux qui voulaient écouter:

2013-09-16 16.42.31 «Si quelqu’un a soif, qu’il vienne à Moi et boive. Celui qui croit en Moi, comme l’Écriture l’a dit, de son cœur couleront des fleuves d’eau vive.» Mais il a parlé de l’Esprit que ceux qui croient en Lui Recevraient; Car le Saint-Esprit n’était pas encore donné, parce que Jésus n’était pas encore glorifié. [V]

Jésus a promis l’Esprit Saint à tous ceux qui croiraient, sachant que cela signifierait la même intimité qu’il avait avec son Père. Des heures avant la croix, la seule demande que Jésus a faite au Père était pour nous, Ses croyants:

Jésus a demandé à son Père que nous aurions la même proximité, la même communion avec le Père dont Jésus jouissait. Comme il a choisi la croix pour expier tous nos péchés, Jésus a demandé que sa récompense pour l’obéissance à la croix était que nous aurions la joie d’être en relation avec le Père comme le Fils, Jésus-Christ expérimenté.

1 Jean 4:15 déclare: «Quiconque confessera que Jésus est le Fils de Dieu, Dieu demeure en lui et lui en Dieu».

Comment cela pourrait-il jamais être possible?

Qu’est-ce que le Saint-Esprit a à voir avec cela?

Paul déclare dans Galates 4: 6, «Et parce que vous êtes des fils, Dieu a envoyé l’Esprit de son Fils dans vos cœurs en criant: Abba, Père.

Tout ce que Jésus a demandé de son Père a exigé le remplissage du Saint-Esprit.

C’est pourquoi, dans l’obéissance au commandement de Jésus de demeurer à Jérusalem pendant des jours, 120 120 de ses amis se rassemblèrent, tous d’un seul cœur cherchant Dieu, et jour après jour ils priaient et attendaient à Jérusalem.

Puis soudainement, un vent puissant rugit dans leur réunion de prière.

Les langues du feu de l’Esprit Saint sont montées sur les fidèles, brûlent la peur, éteignent l’inquiétude et libèrent une joie incommensurable. De grandes paroles de louange se répandirent dans toutes les langues quand un nouveau son du ciel éclata de la bouche des disciples de Jésus, des hommes, des femmes et des enfants.

Prophétie répandue dans une scène clameuse à Jérusalem comme le Saint-Esprit a été libéré en puissance sur la terre.

Dieu était venu pour rester.

Comme l’Amour remplit les croyants du Christ, l’intimité avec le Père a commencé par le baptême du Saint-Esprit ce jour-là.

À la tombée de la nuit, 3000 autres ont été sauvés et baptisés. Les foules de gens de Jérusalem, les pèlerins de Dieu, s’efforçaient de comprendre comme le bruit des louanges éclatait dans les rues, dans toutes les langues imaginables. Les disciples de Jésus ont déclaré la vérité que le Fils de Dieu en amour avait marché sur la terre, avait été crucifié et ressuscité.

Comme ils croyaient, l’incroyable miséricorde de Dieu a été versé par le Saint-Esprit. Un profond relief marquait leurs visages alors qu’ils rencontraient le pardon du ciel, car la grâce saturait le sec, l’assoiffé, le cherchant. L’Amour est descendu, le Saint-Esprit de Dieu, et les enfants de Dieu peuvent maintenant vivre en communion avec le Père et Son Fils.

61fb8-largewaterfalllocatedinzimbabwePrions: Esprit Saint, nous vous attendons. Nous vous demandons de saturer nos vies, d’envahir nos sens et de nous apporter la compréhension nécessaire pour que nous puissions vivre comme les enfants de Dieu dans la même intimité avec le Père que Jésus avait, ainsi que la fraternité joyeuse avec le Fils. Père Dieu, nous demandons, comme disaient les disciples, de nous envoyer Votre Promesse. Relâchez le Souffle Sacré du Ciel sur nos vies. Saturatez-nous avec votre Esprit! Drench nous avec votre feu! Seigneur Jésus, Messie et Sauveur de nous tous, comment nous vous aimons! Nous adorons Ton Nom ce jour! Venez, Esprit Saint, venez! L’amour descend! Amen.

Étude biblique de cette semaine: Actes 1-15

Étude biblique de la semaine suivante: Actes 16 -28

Questions d’étude:

  • Qu’est-ce que tu attends?
  • Qu’est-ce que l’attente vous coûte?
  • Pouvez-vous croire que Dieu veut que vous ayez exactement ce qu’Il a offert à ces premiers beaux croyants?
  • Connaissez-vous le Saint-Esprit?
  • Savez-vous qu’il est la troisième personne de la Trinité, celle qui est chargée de vous faire enfant de Dieu, vous enseignant comment être conformés à l’image du Christ?
  • Comment allez-vous vous connecter à Dieu? Qu’est-ce que le Saint-Esprit a à voir avec ce lien?
[I] Actes 1: 4-5, LSG.
[Ii] Joël 2: 28-29 NKJV.
[Iii] Zacharie 12: 10-11, NJKV.
[Iv] Actes 2: 38-39 NKJV.
[V] Jean 7: 37-39 NKJV.

Love Came Down to Nourish/L’amour est venu pour nourrir

But when the morning had now come, Jesus stood on the shore; yet the disciples did not know that it was Jesus. Then Jesus said to them, “Children, have you any food?”… Then, as soon as they had come to land, they saw a fire of coals there, and fish laid on it, and bread. Jesus said to them, “Bring some of the fish which you have just caught.” Simon Peter went up and dragged the net to land, full of large fish, one hundred and fifty-three; and although there were so many, the net was not broken.  Jesus said to them, “Come and eat breakfast.” (John 21:5, 9-12)

MatinendaTalk about a breakfast of champions!

As you read the gospels, a pattern of show and tell emerges, as Jesus, master teacher, demonstrates and then teaches again and again.  This last story of the gospels is no different.  Here, we find the disciples fishing together in Galilee after the resurrection.  After a night of fishing, without a single catch, as they wearily approached the shore, there stood Jesus, who asked just one question, “Children, have you any food?”

They answered Him, “No.” And He said to them, “Cast the net on the right side of the boat, and you will find some.” So they cast, and were not able to draw it in because of the multitude of fish. The disciple whom Jesus loved said to Peter, “It is the Lord!” Now when Simon Peter heard that it was the Lord, he put on his outer garment (for he had removed it), and plunged into the sea. But the other disciples came in the little boat (for they were not far from land, but about two hundred cubits), dragging the net with fish.(John 21:5-8)

I expect the disciples were in a rough place.  The resurrected Christ wasn’t sleeping beside them every night.  In the land of “in between”, that place before Pentecost and after Resurrection, no one knew what to do. Despite their longing for the supernatural life they had just lived alongside the Christ, the men had returned to fishing, to their old life, without success.

John recognized Jesus by the astounding turn of events, as did Peter, who overjoyed, throws on his coat and starts wading the 300 feet to shore.  The rest of the disciples came slowly to shore by boat, unable to pull the large sudden catch in without capsizing their small boat.

On shore, Jesus had prepared a fire, with hot coals warming bread and fish for his beloved friends. Though He didn’t need the fish, He instructed the men to bring over some fish. Peter hauled the net to land, bulging with 153 huge fish.

Without greeting or introduction, Jesus invited his friends to eat some breakfast.  Then, with the same language of their last meal together, “Jesus then came and took the bread and gave it to them, and likewise the fish. This is now the third time Jesus showed Himself to His disciples after He was raised from the dead.” (John 21:13, 14)

Can you imagine the relief these men felt to be with Jesus again?  Can you see the theme of breaking bread, the reminder of the cross, the joy of that first meal of fish together after His resurrection, all swirling back to the men as they munched a joyful meal with their Jesus?

The men would have been suffering in back in Galilee, where any follower of Jesus would have been ostracized by their community, and especially the well-known Eleven. Friendships, trade opportunities and worship in the synagogues would all have been denied to these men who were officially ex-communicated by the Sanhedrin for following Jesus (1).

IMG_0917Uncertain, fearful and not knowing what to do next, these disciples must have felt very confused.  Despite all expectations, Rome still ruled over Israel.  The Messiah had come and died and risen, but the Kingdom seemed to be nowhere.  The big question was “What next?”

Unable to resolve any searching, Peter had gone fishing with his friends and caught zip, nada,nothing. Then suddenly, Jesus appeared.  After breakfast, Jesus, having shown, now told:

So when they had eaten breakfast, Jesus said to Simon Peter, “Simon, son of Jonah, do you love Me more than these?” He said to Him, “Yes, Lord; You know that I love You.” He said to him, “Feed My lambs.” He said to him again a second time, “Simon, son of Jonah, do you love Me?” He said to Him, “Yes, Lord; You know that I love You.” He said to him, “Tend My sheep.”He said to him the third time, “Simon, son of Jonah, do you love Me?” Peter was grieved because He said to him the third time, “Do you love Me?” And he said to Him, “Lord, You know all things; You know that I love You.” Jesus said to him, “Feed My sheep. Most assuredly, I say to you, when you were younger, you girded yourself and walked where you wished; but when you are old, you will stretch out your hands, and another will gird you and carry you where you do not wish.” This He spoke, signifying by what death he would glorify God. And when He had spoken this, He said to him, “Follow Me. (John 21:15-19)

When Jesus first met Simon Peter, He had promised, “Come follow Me and I will make you fishers of men.”2  Despite Peter’s betrayal, Jesus hadn’t retracted His offer. Patiently, Jesus explained to Peter that divine love was active.  Love feeds.  Love encourages.  Love comforts, just as Jesus had fed, encouraged and comforted His friends.

Jesus asks Peter a question which, phrased in the Greek, was “Peter, do you love me as God loves?”, agape love, the unconditional love of Christ.

Peter replied, “Jesus, I love you as family”, phileo love, brotherly love that never quits because we’re family.

Jesus then commanded, “Feed my lambs”.  The Greek suggests that Jesus is saying, “Peter, next steps are this:  show your love to me by feeding those who follow Me.”

Love has feet, heart, sweat and tears.  Love acts.  Love cares.

Jesus asked again,”Simon, do you love me unconditionally, with that holy God-love that I have shown you?”

Peter responded, “Yes, Lord, You know that I love you as family.”

Jesus then commanded Peter, “Nurture, watch over, protect and shepherd My Sheep, as I have done.”

A third time, Jesus asked Peter, “Do you really love me as family, Simon?”  Now Peter, hurt, grieved at the challenge, replies, “Lord, you know everything!  You know I love you as my own brother.”

Jesus then challenged Peter, “Feed My sheep”.

2014-10-15 09.38.20Love came down to nourish us all. Nurture flows from the heart of Jesus, from our Father, from the Holy Spirit. Just as Jesus watched over, fed, taught, protected, encouraged and inspired his disciples, now Jesus commissioned Peter to do the same.

Whatever Jesus did, His disciples are called to do.  Paul summed this up as he told Timothy, “Follow me as I follow Christ.”

As Jesus showed up in the disciples’ dark night of confusion and brought them clarity to move forward, so we are called to show up with the love of God to this world’s present darkness, to bring the Light of Christ as the only solution to a broken world full of questions.

Peter learned his lesson well. Years later, after leading the Church for decades, Peter exhorted the Church:

The elders who are among you I exhort, I who am a fellow elder and a witness of the sufferings of Christ, and also a partaker of the glory that will be revealed: Shepherd the flock of God which is among you, serving as overseers, not by compulsion but willingly, not for dishonest gain but eagerly; nor as being lords over those entrusted to you, but being examples to the flock; and when the Chief Shepherd appears, you will receive the crown of glory that does not fade away. (1 Peter 5:1-4)

We love because He first loved us.

Can you hear Lord Jesus asking, “Do you love Me?” What is your answer?2015-03-21 13.50.19

Let’s pray: Father God, may we love by the power and grace of the Holy Spirit as Christ loved.  Come to our darkness and break into our lives with the dawn of truth, hope and provision as You did for Peter that early morning, Jesus and lead us to love all as You have loved.Amen.

  1 His parents said this because they were afraid of the Jewish leaders, who already had decided that anyone who acknowledged that Jesus was the Messiah would be put out of the synagogue.(John 9:22 NKJV)
  2 Matthew 4:19, NKJV.

This Week’s Reading:  John 15-21

Next Week’s Reading:  Acts 1-15

No questions this week.  Just get out there and love somebody well!

Français Ici

L’amour est venu pour nourrir

Mais quand le matin était venu, Jésus se tenait sur le rivage; Mais les disciples ne savaient pas que c’était Jésus. Alors Jésus leur dit: “Les enfants, avez-vous quelque chose à manger?” … Puis, dès qu’ils sont venus à la terre, ils y ont vu un feu de charbons, des poissons et du pain. Jésus leur dit: «Apportez du poisson que vous venez de prendre. Simon Pierre monta et traîna le filet à terre, plein de gros poissons, cent cinquante-trois; Et bien qu’il y en eût tant, le filet n’était pas brisé. Jésus leur dit: “Viens manger le petit déjeuner.” (Jean 21: 5, 9-12)

2014-09-11-17-44-32Parlez d’un petit déjeuner de champions!

Au fur et à mesure que vous lisez les évangiles, un modèle de spectacle et de discours émerge, comme Jésus, maître maître, démontre et enseigne encore et encore. Cette dernière histoire des évangiles n’est pas différente. Ici nous trouvons les disciples pêchant ensemble en Galilée après la résurrection. Après une nuit de pêche, ils n’avaient rien attrapé, et comme ils s’approchaient lentement de la rive, Jésus se tenait debout, qui ne posait qu’une question: «Enfants, avez-vous quelque chose à manger?

Ils lui répondirent: «Non. Et il leur dit: “Jetez le filet à droite du bateau, et vous en trouverez un.” Alors ils jetèrent, et maintenant ils n’étaient pas capables de l’attirer à cause de la multitude de poissons. C’est pourquoi le disciple que Jésus aimait dit à Pierre: «C’est le Seigneur! Lorsque Simon Pierre apprit que c’était le Seigneur, il revêtit son vêtement extérieur (car il l’avait enlevé) et s’enfonça dans la mer. Mais les autres disciples vinrent dans la petite barque (car ils n’étaient pas loin de la terre, mais environ deux cents coudées), traînant le filet avec des poissons (Jean 21: 5-8).

Connaissant leurs besoins, Jésus suggère qu’ils pêchent de l’autre côté et instantanément les filets remplissent la capacité passée. Jean reconnaît Jésus par l’étonnante tournure des événements et Peter, heureux, jette son manteau et commence à voguer les trois longueurs de la piscine (300 pieds) au rivage. Le reste des disciples arrivaient lentement à la côte par bateau, incapables de tirer le gros coup sans chavirer leur petit bateau. (Quelle image de la Pentecôte, à quelques jours d’avance, quand la puissance de l’Esprit Saint est déversée et que des milliers embrassent la vérité de Jésus au témoignage de Pierre, en un seul jour!)

Sur la rive, Jésus avait préparé un feu, avec des charbons chauds réchauffant le pain et le poisson pour ses amis bien-aimés. Bien qu’Il n’ait pas besoin du poisson, Il a ordonné aux hommes d’apporter un peu de poisson et Pierre a tiré le filet à la terre, plein de poissons énormes. Remarquablement, le filet ne s’est pas cassé. Sans salut ni introduction, Jésus invita ses amis à déjeuner. Avec la même langue de leur dernier repas ensemble, “Jésus est venu et a pris le pain et il a donné à eux, et de même le poisson. C’est maintenant la troisième fois que Jésus s’est montré à Ses disciples après qu’Il est ressuscité d’entre les morts. “(Jean 21:13, 14)

Pouvez-vous imaginer le soulagement que ces hommes ressentaient de nouveau avec Jésus? De retour en Galilée, tout disciple de Jésus aurait été ostracisé par leur communauté, mais surtout les onze bien connus. Les amitiés, les occasions commerciales et le culte dans les synagogues auraient été refusés à ces hommes qui ont été officiellement ex-communiqués par le Sanhédrin pour suivre Jésus1. Incertain, craintif et ne sachant pas quoi faire ensuite, ces disciples devaient se sentir très confus. Contrairement à leur attente, Rome opprimait toujours la nation. Le Messie est venu et est mort et ressuscité, mais le Royaume longtemps prophétisé ne semblait nulle part. Que signifiait cette résurrection pour ceux qui le suivaient maintenant?

Incapable de répondre à toutes ces questions, Peter est allé pêcher avec ses amis et n’a rien attrapé. Après cette “longue journée de voyage dans la nuit”, Jésus apparaît. Il nourrit ses amis bien-aimés, rétablissant leur foi et leurs finances avec une prise miraculeuse, l’espoir trouvé dans sa présence soudaine et soudaine à l’aube d’un nouveau jour.

Après le déjeuner, Jésus, après avoir montré, raconte maintenant:

Alors, ayant mangé le petit déjeuner, Jésus dit à Simon Pierre: «Simon, fils de Jonas, m’aimes-tu plus que ceux-ci? Il lui dit: Oui, Seigneur, tu sais que je t’aime. Il lui dit: «Alimente mes agneaux. Il lui dit encore une fois: Simon, fils de Jonas, m’aimes-tu? Il lui dit: Oui, Seigneur, tu sais que je t’aime. Il lui dit: «Mangez mes brebis.» Il lui dit pour la troisième fois: «Simon, fils de Jonas, m’aimes-tu? Pierre fut attristé parce qu’Il lui dit une troisième fois: “Tu m’aimes?” Et il lui dit: Seigneur, tu sais tout, tu sais que je t’aime. Jésus lui dit: “Alimentez mes brebis, je vous le dis en vérité, quand vous étiez plus jeune, vous vous ceigniez et vous marchiez où vous voudriez, mais quand vous êtes vieux, vous étirez vos mains, Et vous emmènent où vous ne voulez pas. Il parlait, signifiant par quelle mort il glorifierait Dieu. Et quand il eut dit cela, il lui dit: Suivez-moi. (Jean 21: 15-19)

IMG_0798Quand Jésus rencontra Simon Pierre, Il avait promis: «Viens, suis-moi, et je te ferai pêcheurs d’hommes.» 2 Malgré la trahison de Pierre, Jésus n’a pas rétracté Son offre. Patiemment, Jésus expliqua à Pierre que l’amour divin était actif. L’amour se nourrit. L’amour encourage. Amour, comme Jésus l’avait nourri, encouragé et réconforté Ses amis.

Jésus pose à Pierre une question qui, exprimée dans le grec, était «Pierre, m’aimes-tu comme Dieu aime?», L’amour agape, l’amour inconditionnel du Christ.

Pierre répondit: «Jésus, je t’aime comme une famille», phileo amour, amour fraternel qui ne quitte jamais parce que nous sommes la famille.

Jésus ordonna alors: «Alimentez mes agneaux». Le grec suggère que Jésus dit: «Pierre, les prochaines étapes sont ceci: montre-moi ton amour en nourrissant ceux qui me suivent.

L’amour a des pieds, du cœur, de la sueur et des larmes. L’amour agit. L’amour se soucie.

Jésus demanda de nouveau: «Simon, m’aimes-tu inconditionnellement, avec ce saint amour de Dieu que je t’ai montré?

Pierre répondit: “Oui, Seigneur, tu sais que je t’aime comme une famille.”

Jésus ordonna alors à Pierre: «Nourrissez, veillez, protégez et berger Mes brebis, comme je l’ai fait.

Une troisième fois, Jésus demanda à Pierre: «Tu m’aimes vraiment comme famille, Simon?» Pierre, blessé, affligé du défi, répond: «Seigneur, tu sais tout! Tu sais que je t’aime comme mon propre frère.

Jésus a alors mis au défi Pierre, «nourris mes brebis».

L’amour est venu pour nous nourrir tous. Nourriture coule du coeur de Jésus, de notre Père, du Saint-Esprit. Tout comme Jésus a veillé, nourri, enseigné, protégé, encouragé et inspiré ses disciples, maintenant Jésus a commandé à Pierre de faire de même.

Tout ce que Jésus a fait, ses disciples sont appelés à faire. Paul le résume alors qu’il dit à Timothée: «Suis-moi comme je suis le Christ».

Alors que Jésus apparaissait dans la nuit sombre de la confusion des disciples et leur apportait de la clarté pour avancer, nous sommes appelés à nous montrer avec l’amour de Dieu dans les ténèbres actuelles de ce monde, à apporter la Lumière du Christ comme la seule solution à un Brisé le monde plein de questions.

MatinendaPierre avait apprenu bien. Des années plus tard, après avoir dirigé l’Église pendant des décennies, Pierre a exhorté l’Église:

Les anciens qui sont parmi vous, je vous exhorte, moi qui suis un aîné et un témoin des souffrances de Christ, et aussi un participant de la gloire qui sera révélée: Bénissez le troupeau de Dieu qui est au milieu de vous, Non pas par contrainte, mais volontiers, non pour gain malhonnête, mais avidement; Ni comme seigneurs sur ceux qui vous sont confiés, mais en étant des exemples pour le troupeau; Et quand le berger en chef apparaîtra, vous recevrez la couronne de gloire qui ne s’efface pas. (1 Pierre 5: 1-4)
Nous aimons parce qu’Il nous a aimés pour la première fois.

Pouvez-vous entendre le Seigneur Jésus vous demander: «Est-ce que vous m’aimez?» Quelle est votre réponse?

Prions: Père Dieu, que nous aimions par la puissance et la grâce du Saint-Esprit comme Christ a aimé. Venez à nos ténèbres et pénétrez dans nos vies avec l’aube de la vérité, de l’espoir et de la provision comme vous l’avez fait pour Pierre ce matin-là, Jésus et nous amener à aimer tout comme vous avez aimé.

1 Ses parents disaient cela parce qu’ils avaient peur des dirigeants juifs, qui avaient déjà décidé que quiconque reconnaissait que Jésus était le Messie serait sorti de la synagogue (Jean 9:22 LSG)

2 Matthieu 4:19, LSG.

Cette semaine: Jean 15-21

Lecture de la semaine prochaine: Acts 1-15

Pas de questions cette semaine. Il suffit de sortir et d’aimer quelqu’un bien!

 

Love Came Down with Heaven’s Bread/L’amour arrive de pain de Dieu

2014-08-22 18.12.09When I was a young girl, I remember on a family vacation traveling along Hwy 17 to Kingston, where the seven of us spent the day enjoying historic Fort Henry, replete with scarlet-clad infantry, cannon blasts, and the very best fresh homemade bread, butter and honey a person could ever encounter, pulled fresh the fort’s stone oven with butter churned by hand that morning. Late that afternoon, my parents took us up to a tree-laden park overlooking the St. Lawrence River. We sat down on the warm grass and ate an ancient feast: homemade brown bread with fresh butter, coated thick with chin-dripping honey, a treat which thrills me just in the remembrance.  To this day, when I smell fresh bread, I am reminded of those blue skies, the choppy waters of the St. Lawrence, the joy of that thick warm crusty bread, with even enough for seconds; it was a glorious picnic with my family, that summer day four decades ago.

Bread is a huge theme in the Bible.  When Jesus had the crowds sit down on that grassy hill to feed the thousands,all the children there would have known Gideon’s story, how the enemy soldier had dreamt of the large bread crashing into their camp, giving Gideon courage to charge the thousands with just 300 men.  The women sitting with their families could easily have told you the history of the Israelites, how manna rained from heaven every day for forty years in the wilderness. The men could have recounted how King David ate the show bread fleeing from Saul’s wrath or told you how showbread, twelves loaves for the twelve tribes of Israel were laid out in the temple, beside the altar of incense, as a testimony of God’s daily provision, something they desperately needed during the fierce days of Roman oppression.

Like today, bread was a main staple of the home, prepared daily.  Jesus had fed five thousand men plus their wives and children in one setting with just a handful of loaves and fish. The people were so excited with his instant provision, they planned to make him king by force.

Jesus headed up the mountain, alone.

Days later, when the people found Jesus in the synagogue of Capernaum, they were still looking for more. Jesus challenged the seekers with a bold claim:

“It is not Moses who has given you the bread from heaven, but it is my Father who gives you the true bread from heaven. For the bread of God is the bread that comes down from heaven and gives life to the world.” “Sir,” they said, “always give us this bread.” Then Jesus declared, “I am the bread of life. Whoever comes to me will never go hungry, and whoever believes in me will never be thirsty. (John 6: 32-35)

Jesus, seeing the opportunists crowd in for more, laid out the plan of His Father with clear provocation:

“All those the Father gives me will come to me, and whoever comes to me I will never drive away. For I have come down from heaven not to do my will but to do the will of him who sent me. And this is the will of him who sent me, that I shall lose none of all those he has given me, but raise them up at the last day. For my Father’s will is that everyone who looks to the Son and believes in him shall have eternal life, and I will raise them up at the last day.”( John 6: 37-40)

To the Jews, Jesus had just gone where no man dared go. He plainly and clearly told His people, “Listen, I am the One. I am the Messiah. You come to me and you will live. I speak on God’s behalf and if you believe in Me, you will live forever”.

Consider the context. In all of history, no man had dared say, “if you trust me, I can guarantee your eternal life”. Israel, laid low by religious and political oppression, was hearing a free offer to access the Almighty and when offered a different freedom, many bitterly rejected the Man’s plan as ludicrous.

The Jews began to grumble about him. “They said, “Is this not Jesus, the son of Joseph, whose father and mother we know? How can he now say, ‘I came down from heaven’?” (John 6:42). You can almost hear the people’s whispers as crazed conversations coursed through the crowd. “We know his address!” “I know his parents!” “ He claims to be from heaven, but we bought a table from his carpentry shop!” “Is the guy crazy? He thinks he is from heaven?” “Is He God? How is that possible?”

IMG_1925Jesus, standing before the ones He would die for, refused to back up:

“Stop grumbling among yourselves,” Jesus answered. “No one can come to me unless the Father who sent me draws them, and I will raise them up at the last day. It is written in the Prophets: ‘They will all be taught by God.’Everyone who has heard the Father and learned from him comes to me. No one has seen the Father except the one who is from God; only he has seen the Father. Very truly I tell you, the one who believes has eternal life.”

Without compromise, Jesus laid out the truth to His people:

“I am the bread of life. Your fathers ate the manna in the wilderness, and are dead. This is the bread which comes down from heaven, that one may eat of it and not die. I am the living bread which came down from heaven. If anyone eats of this bread, he will live forever; and the bread that I shall give is My flesh, which I shall give for the life of the world.” (John 6:48-51)

Many Jews were revolted. They quarreled among themselves, saying, “How can this Man give us His flesh to eat?”

Finally, Jesus grabbed religion by the throat as He said to them,

“Unless you eat the flesh of the Son of Man and drink His blood, you have no life in you. Whoever eats My flesh and drinks My blood has eternal life, and I will raise him up at the last day. For My flesh is food indeed, and My blood is drink indeed. He who eats My flesh and drinks My blood abides in Me, and I in him. As the living Father sent Me, and I live because of the Father, so he who feeds on Me will live because of Me. This is the bread which came down from heaven–not as your fathers ate the manna, and are dead. He who eats this bread will live forever.

What?  Can you imagine how the people would feel, as their expected King Messiah suddenly announced, “eat My flesh and drink My blood to abide in Me?”

Are you feeling uncomfortable yet?

sunriseLater, at another Passover, Luke records how Jesus took the Passover Bread and offered it to His disciples, gave thanks and broke it, and gave it to them, saying, “This is My body which is given for you; do this in remembrance of Me.” Likewise He also took the cup after supper, saying, “This cup is the new covenant in My blood, which is shed for you. (Luke 22:19-20, NKJV)

Using the ordinary as a reminder of the extraordinary, bread was offered by Jesus as Himself once more, a bread of the new grace-saturated covenant which He would establish by His broken body. Jesus offered a covenant from heaven which, if consumed, brought eternal life.

The key here is consumption.  In that provoking outrageous speech to His beloved nation, Jesus compels all to understand there is no returning to a prior Old Testament agreement once you have agreed to eat His Body and drink His blood.  Jesus, as Prophet long spoken of by Moses, calls His nation to choose a new reality:  Jesus alone was the Bread of Life for all who would consume His truth.

Jesus, as Truth, could not delay the catastrophic collision of worldviews which must take place to accept that He is the only offer, the only atonement, the only Bread from heaven, the only way, the only truth, the only life, God’s unbudging plan of mercy, which must be consumed, not considered.

Knowing about Jesus’ life is never enough.  A true disciple must humble themselves and reckon their desperate hunger for righteousness. A true believer knows only Jesus, our Bread of Life, will satisfy. Better than manna, Jesus offered Himself as sacrifice for all sin of the world, to those who would accept and humbly consume His Bread, His cross, His sacrifice. This was a startling confrontation for the Jews in His day.  John quietly states: From that time many of His disciples went back and walked with Him no more. (John 6:66, NKJV).  What are you doing with these words of Christ? Is He your Bread this day?

Let’s Pray: Lord, You are all that is needed!  You are the Bread that satisfies!  You are life, our breath, our deepest delight!  You are the greatest gift to us all.  May we encounter You more deeply this day, O Gift of Finest Wheat.  Father, thank You for Your love, that You sent Your Son as food for us all. O Father, give us this day your daily Bread.  Holy Spirit, lead us ever deeper into the mystery and glory of Your Word.  Amen.

This Week’s Reading: John 1-15

Next Week’s Reading: John 16 -21

Study Questions:

1. Bread is a huge part of the world’s diet, unless you are fasting carbs! Why do you think Jesus asked us to pray, “Give us this day our daily bread?”

2. Jesus confronts the religious system with his demand that we consume Him. How do you feel about this challenge?

3. Holy Spirit is needed to understand the Word. Ask Him to reveal more of this passage to you.

Français Ici!

crossQuand j’étais une jeune fille, je me souviens de vacances en famille voyageant le long de l’autoroute 17 à Kingston, où les sept d’entre nous avons passé la journée en profitant historique Fort Henry, rempli d’infanterie de couleur écarlate, des coups de canon, et le meilleur pain frais maison , Du beurre et du miel qu’une personne pouvait rencontrer, tirait le four de pierre du fort avec du beurre agité à la main ce matin-là. En fin d’après-midi, mes parents nous ont emmenés dans un parc arboré dominant le fleuve Saint-Laurent. Nous nous sommes assis sur l’herbe chaude et avons mangé une fête antique: pain brun fait maison avec le beurre frais, enduit épais avec le menton-gouttant le miel, un festin qui me frémit juste dans le souvenir. Jusqu’à ce jour, quand je sens le pain frais, je me rappelle ces cieux bleus, les eaux houleuses du Saint-Laurent, la joie de ce pain épais et croustillant, même assez pour des secondes; C’était un pique-nique glorieux avec ma famille, ce jour d’été il y a quatre décennies.

Le pain est un thème énorme dans la Bible. Quand Jésus a fait asseoir la foule sur cette colline herbeuse pour nourrir les milliers, tous les enfants auraient connu l’histoire de Gédéon, comment le soldat ennemi avait rêvé que le gros pain tombait dans leur camp, ce qui donnait à Gédéon le courage de charger les milliers avec juste 300 hommes. Les femmes assises avec leurs familles auraient pu facilement vous raconter l’histoire des Israélites, comment la manne a plu tous les jours depuis quarante ans dans le désert. Les hommes auraient pu raconter comment le roi David a mangé le pain de spectacle fuyant la colère de Saül ou vous a expliqué comment les pains de pain de veille pour les douze tribus d’Israël étaient déposés dans le temple, à côté de l’autel de l’encens, , Quelque chose qu’ils avaient désespérément besoin pendant les jours féroces de l’oppression romaine.

Comme aujourd’hui, le pain était un aliment principal de la maison, préparé quotidiennement. Jésus avait nourri cinq mille hommes plus leurs femmes et leurs enfants dans un seul endroit avec juste une poignée de pains et de poissons. Les gens étaient tellement excités avec sa disposition instantanée, ils avaient l’intention de le faire roi par la force.

Jésus se dirigea vers la montagne, seul.

Quelques jours plus tard, quand les gens trouvèrent Jésus dans la synagogue de Capharnaüm, ils cherchaient encore plus. Jésus a contesté les demandeurs avec une prétention audacieuse: «Ce n’est pas Moïse qui vous a donné le pain du ciel, mais c’est mon Père qui vous donne le vrai pain du ciel. Car le pain de Dieu est le pain qui descend du ciel et donne la vie au monde. – Monsieur, disaient-ils, donnez-nous toujours ce pain. »Jésus déclara:« Je suis le pain de vie. Celui qui vient à moi n’aura jamais faim, et celui qui croit en moi n’aura jamais soif. (Jean 6: 32-35)

2014-09-11-17-44-32Jésus, voyant les opportunistes se rassembler pour plus, a exposé le plan de son Père avec provocation claire: «Tous ceux que le Père me donne viendront à moi, et celui qui vient à moi je ne chasserai jamais. Car je suis descendu du ciel pour ne pas faire ma volonté, mais pour faire la volonté de celui qui m’a envoyé. Et voici la volonté de celui qui m’a envoyé, afin que je ne perde rien de ceux qu’il m’a donnés, mais que je les ressuscite au dernier jour. Car la volonté de mon Père est que quiconque regarde le Fils et croit en lui aura la vie éternelle, et je les ressusciterai au dernier jour “(Jean 6: 37-40).

Aux Juifs, Jésus venait d’aller où aucun homme n’osait aller. Il a clairement et clairement dit à son peuple: «Écoutez, je suis l’Unique. Je suis le Messie. Vous venez à moi et vous vivrez. Je parle au nom de Dieu et si vous croyez en Moi, vous vivrez éternellement ».

Considérez le contexte. Dans toute l’histoire, aucun homme n’avait osé dire: «si vous me faites confiance, je peux vous garantir votre vie éternelle». Israël, étouffé par l’oppression religieuse et politique, entendait une offre gratuite d’accéder au Tout-Puissant et, lorsqu’on lui offrait une liberté différente, beaucoup rejetèrent amèrement le plan de l’Homme comme ridicule.

Les Juifs commencèrent à grogner autour de lui. Ils dirent: N’est-ce pas Jésus, le fils de Joseph, dont nous connaissons le père et la mère? Comment peut-il dire maintenant: «Je suis descendu du ciel?» (Jean 6:42). Vous pouvez presque entendre les murmures du peuple comme des conversations folles parcouraient la foule. «Nous connaissons son adresse!» «Je connais ses parents!» «Il prétend être du ciel, mais nous avons acheté une table de son magasin de charpenterie!» «Est-ce que le gars est fou? Il pense qu’il est du ciel? “” Est-il Dieu? Comment est-ce possible?”

Personne n’a vu le Père si ce n’est celui qui vient de Dieu; Seulement il a vu le Père. En vérité, je vous le dis, celui qui croit a la vie éternelle.

sunsetSans compromis, Jésus exposa la vérité à son peuple:

«Je suis le pain de la vie. Vos pères ont mangé la manne dans le désert, et sont morts. C’est le pain qui descend du ciel, afin que l’on en mange et ne meure pas. Je suis le pain vivant qui est descendu du ciel. Si quelqu’un mange de ce pain, il vivra éternellement; Et le pain que je donnerai, c’est ma chair, que je donnerai pour la vie du monde “(Jean 6: 48-51).

Beaucoup de Juifs furent révoltés. Ils se disputèrent entre eux, disant: Comment cet homme peut-il nous donner sa chair à manger?

Finalement, Jésus a attrapé la religion par la gorge, comme Il leur a dit: «Si vous ne mangez pas la chair du Fils de l’homme et que vous ne buvez pas son sang, vous n’avez aucune vie en vous. Quiconque mange ma chair et boit mon sang a la vie éternelle. Je le ressusciterai au dernier jour, car ma chair est en effet de la nourriture, et mon sang est en boisson, celui qui mange ma chair et boit mon sang demeure en moi, et moi en lui. Je vis à cause du Père, ainsi celui qui se nourrit de Moi vivra à cause de Moi. C’est le pain qui est descendu du ciel, non pas comme vos pères ont mangé la manne, et sont morts, celui qui mange ce pain vivra éternellement .

Quelle? Pouvez-vous imaginer comment les gens se sentiraient, comme leur attendait le roi Messie annoncé soudainement, «manger ma chair et boire mon sang pour demeurer en moi?

Êtes-vous mal à l’aise?

Plus tard, lors d’une autre Pâque, Luc raconte comment Jésus a pris le pain de la Pâque et l’a offert à ses disciples, a rendu grâce et l’a brisé, et il l’a donné, en disant: «Ceci est mon corps qui est donné pour vous; De Moi. ” De même il prit aussi la coupe après le souper, en disant: “Cette coupe est la nouvelle alliance dans mon sang, qui est répandu pour vous.” (Luc 22: 19-20)

En utilisant l’ordinaire comme un rappel de l’extraordinaire, le pain a été offert par Jésus comme Lui-même une fois de plus, un pain de la nouvelle grâce-alliance saturée qu’il établirait par Son corps cassé. Jésus a offert une alliance du ciel qui, s’il est consommé, a apporté la vie éternelle.

La clé ici est la consommation. En suscitant un discours outrageant à sa nation bien-aimée, Jésus oblige tous à comprendre qu’il n’y a aucun retour à un accord antérieur de l’Ancien Testament une fois que vous avez accepté de manger son corps et de boire son sang. Jésus, comme prophète depuis longtemps parlé par Moïse, appelle sa nation à choisir une nouvelle réalité: Jésus seul était le pain de vie pour tous ceux qui consommeraient sa vérité.

Jésus, en tant que Vérité, ne pouvait pas retarder la collision catastrophique des visions du monde qui doit avoir lieu pour accepter qu’Il est la seule offre, la seule expiation, le seul Pain du ciel, le seul chemin, la seule vérité, la seule vie, Plan de miséricorde, qui doit être consommé, non considéré.
Fall Field
Connaître la vie de Jésus n’est jamais suffisant. Un vrai disciple doit s’humilier et compter sa soif désespérée de la justice. Un vrai croyant ne sait que Jésus, notre Pain de Vie, satisfera. Mieux que la manne, Jésus s’est offert comme sacrifice pour tous les péchés du monde, pour ceux qui accepteraient et humblement consommer son pain, sa croix, son sacrifice. Ce fut une confrontation étonnante pour les Juifs en son temps. Jean dit tranquillement: Depuis ce temps, beaucoup de ses disciples sont retournés et ne marchent plus avec lui. (Jean 6:66, LSG). Que faites-vous de ces paroles de Christ? Est-il votre pain aujourd’hui?

Prions: Seigneur, Tu es tout ce qui est nécessaire! Vous êtes le pain qui satisfait! Vous êtes la vie, notre souffle, notre plus grand plaisir! Vous êtes le plus grand cadeau pour nous tous. Pouvons-nous vous rencontrer plus profondément ce jour, O Don du plus beau blé. Père, merci pour ton amour, que tu aies envoyé ton Fils comme nourriture pour nous tous. O Père, donnez-nous ce jour votre pain quotidien. Esprit Saint, nous amènent toujours plus profondément dans le mystère et la gloire de Ta Parole. Amen.

Cette semaine: John 1-15
Lecture de la semaine suivante: Jean 16 -21

Questions d’étude:
1. Le pain est une énorme partie de l’alimentation du monde, à moins que vous ayez des glucides à jeun! Pourquoi pensez-vous que Jésus nous a demandé de prier: «Donne-nous aujourd’hui notre pain quotidien?
2. Jésus confronte le système religieux avec sa demande que nous le consumions. Que pensez-vous de ce défi?
3. Le Saint-Esprit est nécessaire pour comprendre la Parole. Demandez-lui de vous révéler plus de ce passage.