Love Came Down with a Mighty Herald: John the Baptist, Hero in the Wilderness/L’amour arrivait avec un puissant heralde: Jean-Baptiste, Hero dans le désert

2014-10-10 07.44.26(Français à suivre)

Matthew 3:1: In those day came John the Baptist, preaching in the wilderness of Judea.

Thirty years after the supernatural birth of Christ, John the Baptist arose like a fiery sword in the desert, preaching the message he was made for. What was hidden, now became known and John, long held in his parents’ arms of faith and righteousness, stood solitary in the desert of Judea, a  camel-clothed herald crying to his nation: the Kingdom of God was near. Love is at the door. Israel needed to clear out the sin in their lives if they were to hear heaven once more.

A zealot formed by heaven’s hands, John the Baptist roared conviction like a town crier, certain of his call to inform, impassioned that all would hear the news. With his voice echoing across the desert, bouncing off hearts and rocks alike, John pleaded to Israel, “Stop sinning now! God is coming to town! The sovereign King of God is coming! Change your ways, Israel, before He thrashes you with justice in His holy righteousness.”

Israel’s reaction was massive, immediate and public.

“Then Jerusalem, all Judea, and all the region around the Jordan went out to him and were baptized by him in the Jordan, confessing their sins.” (Matthew 3:5)

After hundred of years of silence, revival raucously broke out, as thousands streamed to John at the river Jordan, as they aligned their hearts with God’s plan, hungry to hear His words.

In today’s world, few would journey to hear a man like John the Baptist and repent of their sin in order to access God. I expect John would either be relegated to the ‘mentally ill and homeless’ category or be largely ignored. He would have stunk.  His breath would wreak. He had nothing but God. Many people find that offensive these days.

Perhaps longing for God increases when you are desperate. Israel was pretty stressed, crushed by Rome at this time.  Taxes were heavy and religion was hell’s hammer as Pharisees and Sadducees added new rules for life as a Jew daily.  Together these two systems crushed the poor, blaming the broken and bruising community with constant relentless demands.

2014-09-29 14.53.27A weary oppressed people streamed to John the Baptist, crowded in, and publicly aligned with him through baptism. Hope boomed loud into their silenced hearts as the revolution for life in God began.

The gospel of Mark describes the call and anointing of the man, sent by God in God’s exact timing and power:

Behold, I send My messenger before Your face, Who will prepare Your way before You.” The voice of one crying in the wilderness: ‘Prepare the way of the Lord;Make His paths straight.’” (Mark 1:2-3)

John the Baptist, God’s appointed messenger, ordained and prophesied by Isaiah 400 years earlier, to prepare the way for the Lord, wore strange clothing and ate only what the wilderness offered yet he heard God.  Not since the days of Malachi had a prophet dared to stand tall in heaven’s authority.

The word got out. Israel poured out of their comfortable homes, traveled hot dusty roads down to a stream in the desert, desperate to hear the words of a man who could hear God.

Luke referenced the deep longing of the people for the Messiah to come:

Now as the people were in expectation, and all reasoned in their hearts about John, whether he was the Christ or not. (Luke 3:15)

John, living off honey and locusts, content to forsake all to obey His God, shook people from a place of complacency to a place of expectation. Seeing John, their hearts remembered the dreams of their nation.  Like patients suddenly becoming conscious after days of coma, Israel awoke from their ordinary lives to remember God’s promises, the entrance of their eternal King, the Messiah, the One foretold through all across the Holy Scriptures, was coming soon.

Hope in God’s intercept from the nation’s current disaster as subjects to cruel Rome, through the mighty Messiah, brooded deep in the hearts of the people. As Israel witnessed sold-out John, living to serve God, calling his nation back to God’s ways, their longing to believe God, to trust Him at His Word spread like fire through the land.  John’s gospel explains:

There was a man sent from God, whose name was John. This man came for a witness, to bear witness of the Light, that all through him might believe. He was not that Light, but was sent to bear witness of that Light. (John 1:6-8)

cuba orangeJohn the Baptist lived before his God, close enough to hear and announce the good news, heralding with a shout, “Get ready!” as he prepared his nation for their King.

All of Israel heard him. Only God and a man or woman willing to do whatever it takes can cause the hearts of a nation to turn to His message.

John’s voice booms across my landscape, convicting me afresh, to stop, turn back, to get God’s perspective and remember the greater Kingdom than the one of my own making.

John’s choice to embrace God’s call at any cost brought him face to face with the Christ, as Jesus humbly asked for baptism alongside his countryman, despite John’s objections.

John the Baptist encountered the fullness of God like no other man in history.  This brave prophet in the wilderness reaped incredible revelation as he experienced the Trinity of Eternity. At Jesus’ baptism, the Father, Son and Holy Spirit were all present.  Before this man’s eyes, heaven opened and the Dove of God, the Holy Spirit, descended upon Jesus the Christ and God the Father declared, “This is my Boy!  My beloved Son!  This is the One whom you are all longing for!”

I can only imagine.

A life lived fully for God has incredible reward though comfort is rarely part of the package.  If you read on, you will see John’s assignment dissipated when Christ came on the scene.  John sent Andrew and John, his own disciples to Jesus, hopeful that they would encounter the Christ for themselves.

In Herod’s prison, as pain and loss clouded his view, John sent desperate word to Jesus, asking once more, “Are you the Christ?”

Jesus, in mercy, sent word back, “The lame walk, the blind see… the captive are free…all that was prophesied about Me is being evidenced this day..”

John was beheaded by Herod, a grim commentary on the godless state of Israel’s royalty.

Yet thousands of years later, John the Baptist’s life stands tall, a triumphant display of the sold out life for God, an example of a world changer that convicts and inspires many, including me.

Niagara Falls in Fall

I wonder, what can one person, sold out for God, do to affect a nation today?

Let’s Pray: Father, John came at your command to cry your message of hope to the weary. Holy Spirit, we cry out for grace to live sold out to God like John the Baptist. Make us courageous, Lord, willing to pay any price to stir our nation for God once again. O Jesus, thank You! You threshed our hearts with Love instead of thrashing our lives with judgement, paying with your life in a brutal death for our life in God. You are Love come down to us all.

This Week’s Reading:  Malachi and Matthew 1-3

Next Week’s Reading:  Matthew 4-15

Study Questions:

1.How do you hear this message to turn?

2.What part of your life needs to be refreshed by this fiery message to shift back into God’s priorities?

3.Does John’s message that Love has come down bring you hope, conviction or fear?

4.What are you doing with this prophet’s cry?

5. What message is God speaking through your life?

Francais Ici!

2014-10-13 15.08.54Matthieu 3: 1: Dans ces jours-là parut Jean Baptiste, prêchant dans le désert de Judée.

Trente ans après la naissance surnaturelle du Christ, Jean-Baptiste a surgi comme une épée de feu dans le désert, prêchant le message qu’il a été fait pour. Ce qui a été caché, maintenant devenu connu et John, depuis longtemps dans les bras de la foi et de la justice de ses parents, était solitaire dans le désert de Judée, un héraut de chameau vêtu de pleurer à sa nation: le Royaume de Dieu est proche. L’amour est à la porte. Israël avait besoin pour effacer le péché dans leur vie si elles devaient entendre le ciel une fois de plus.

Un zélote formé par les mains du ciel, Jean-Baptiste rugit conviction comme un crieur, certain de son appel pour informer, passionné que tout irait entendre les nouvelles. Avec sa voix résonnant à travers le désert, qui rebondit sur les cœurs et les roches semblables, Jean a plaidé en Israël, “Arretez péchant maintenant! Dieu vient à la ville! Le Roi souverain de Dieu vient! Changez vos façons, Israël, avant qu’Il vous fouette avec la justice dans sa sainte justice. ”

La réaction d’Israël a été massive, immédiate et public.

“Alors Jérusalem, toute la Judée et toute la région du Jourdain sortit pour lui et faisaient baptiser par lui dans le Jourdain, confessant leurs péchés.” (Matthieu 3: 5)

Après des centaines d’années de silence, renaissance forte a éclaté, alors que des milliers coulaient à Jean au fleuve Jourdain, comme ils ont aligné leurs coeurs avec le plan de Dieu, avides d’entendre ses paroles.

Dans le monde d’aujourd’hui, quelques-uns partaient pour entendre un homme comme Jean-Baptiste et se repentent de leurs péchés afin d’accéder à Dieu. Je pense Jean serait soit relégué à la catégorie «malades mentaux et des sans-abri» ou être largement ignorée. Il aurait puait. Son souffle infligerait. Il n’a rien, mais Dieu. Beaucoup de gens trouvent cette offensive ces jours-ci.

Peut-être la nostalgie de Dieu augmente quand vous êtes désespérés. Israël a été assez souligné, écrasé par Rome à cette époque. Les impôts étaient lourds et la religion était le marteau de l’enfer comme Pharisiens et Sadducéens ajouté de nouvelles règles pour la vie en tant que Juif quotidienne. Ensemble, ces deux systèmes écrasés pauvres, accusant la communauté cassée et des contusions aux demandes incessantes constantes.

2014-09-29 14.53.27A fatigués peuple opprimé coulaient à Jean-Baptiste, entassés dans, et alignés publiquement avec lui par le baptême. Espoir grondé fort dans leurs cœurs silencieux comme la révolution pour la vie en Dieu a commencé.

L’évangile de Marc décrit l’appel et l’onction de l’homme, envoyé par Dieu dans le temps et la puissance exacte de Dieu:

Voici, je vous envoie mon messager devant ta face, qui préparera ton chemin devant toi “La voix de celui qui crie dans le désert: Préparez le chemin du Seigneur, aplanissez ses sentiers.». (Marc 1: 2-3 )

Jean-Baptiste, le messager fixé par Dieu, ordonné et prophétisé par Esaïe 400 ans plus tôt, pour préparer le chemin du Seigneur, portait des vêtements étranges et ne mangeait que ce que le désert encore offert, il entendit Dieu. Depuis l’époque de Malachie avait un prophète osé se tenir debout dans l’autorité du ciel.

Le mot est sorti. Israël verse hors de leurs maisons confortables voyage routes poussiéreuses chaudes vers le bas à un cours d’eau dans le désert, désespérés d’entendre les paroles d’un homme qui pouvait entendre Dieu.

Luc fait référence à l’aspiration profonde du peuple pour le Messie à venir:

Maintenant que le peuple était dans l’attente, et tous raisonnaient dans leurs coeurs à propos de John, qu’il était le Christ ou non. (Luc 3:15)

Jean, vivant hors du miel et des sauterelles, contenu à tout abandonner pour obéir à son Dieu, a secoué les gens d’un lieu de complaisance à un lieu d’attente. Voyant Jean-Baptiste, leurs cœurs se souvenaient des rêves de leur nation. Comme les patients devenant soudainement conscience après des jours de coma, Israël se réveilla de leur vie ordinaire de se rappeler les promesses de Dieu, l’entrée de leur éternel Roi, le Messie, celui prédit par tous à travers les Saintes Ecritures, a été à venir.

Espoir dans l’interception de Dieu de la catastrophe actuelle de la nation en tant que sujets à des traitements cruels Rome, par le puissant Messie, couvé profondément dans les cœurs des gens. Comme Israël a vu Jean, vivant pour servir Dieu, appelant sa nation à des voies de Dieu, leur désir de croire en Dieu, à Lui faire confiance à Sa Parole propage comme le feu à travers la terre. L’évangile de Jean explique:

Il y avait un homme envoyé de Dieu, dont le nom était Jean. Cet homme est venu pour un témoin, pour rendre témoignage à la lumière, afin que tous crussent par lui. Il ne fut pas la lumière, mais il parut pour rendre témoignage à la lumière. (Jean 1: 6-8)

cuba orangeJean-Baptiste vivait avant son Dieu, assez près pour entendre et annoncer les bonnes nouvelles, annonçant avec un cri, “Préparez-vous!” comme il a préparé sa nation pour leur roi.

Tout d’Israël lui entendirent. Seul Dieu et un homme ou une femme prête à faire tout ce qu’il faut peut causer le cœur d’une nation à se tourner vers son message.

Les booms de la voix de Jean-Baptiste à travers mon paysage, me condamnant à nouveau, d’arrêter, revenir en arrière, pour obtenir la perspective de Dieu et rappelez-vous le plus grand royaume que celui de ma propre fabrication.

Le choix de Jean-Baptiste à embrasser l’appel de Dieu à tout prix mis face à face avec le Christ, comme Jésus demanda humblement pour le baptême aux côtés de son compatriote, malgré les objections de John.

Jean-Baptiste a rencontré la plénitude de Dieu comme aucun autre homme dans l’histoire. Ce prophète courageux dans le désert récolté révélation incroyable comme il a connu la Trinité de l’éternité. Au baptême de Jésus, le Père, le Fils et le Saint-Esprit étaient tous présents. Avant les yeux de cet homme, le ciel ouvert et la colombe de Dieu, le Saint-Esprit, est descendu sur Jésus le Christ et Dieu le Père a déclaré: «Ceci est mon garçon! Mon Fils bien-aimé! Ceci est celui que vous êtes tous nostalgie!”

Je ne peux qu’imaginer.

Une vie vécue pleinement Dieu a une récompense incroyable si le confort est rarement une partie de l’emballage. Si vous lisez, vous verrez l’affectation de John dissipée quand le Christ est venu sur la scène. Jean-Baptiste envoya André et Jean, ses propres disciples à Jésus, plein d’espoir qu’ils rencontreraient le Christ pour eux-mêmes.

Dans la prison d’Hérode, comme la douleur et la perte assombries son point de vue, John envoya un mot désespéré à Jésus, demandez une fois de plus, «Es-tu le Christ?”

Jésus, en miséricorde, envoya un mot en arrière, «Le boiteux marchent, les aveugles voir … le captif sont libres … tout ce qui a été prophétisé sur moi est d’être mis en évidence ce jour ..”

Jean-Baptiste a été décapité par Hérode, un commentaire sombre sur l’état athée de la royauté d’Israël.

Pourtant, des milliers d’années plus tard, la vie de Jean-Baptiste se tient debout, un affichage triomphant de la vie vendue pour Dieu, un exemple d’un changeur de monde que les condamnés et inspire beaucoup, y compris moi.

61fb8-largewaterfalllocatedinzimbabwe

Je me demande, ce qui peut une personne, vendu pour Dieu, faire pour affecter une nation aujourd’hui?

Prions: Père, Jean-Baptiste est venu à votre commande pour pleurer votre message d’espoir à ceux qui sont fatigués. Saint-Esprit, nous crions pour la grâce de vivre vendus à Dieu comme Jean-Baptiste. Faites-nous courageux, Seigneur, prêt à payer tout prix pour remuer notre nation pour Dieu une fois de plus. O Jésus, je vous remercie! Vous BATTU nos cœurs avec l’amour au lieu de rosser notre vie avec le jugement, en payant avec votre vie dans une mort brutale pour notre vie en Dieu. Vous êtes l’amour est descendu pour nous tous.

La lecture de cette semaine: Malachie et Matthieu 1-3

Reading Semaine suivante: Matthieu 4-15

Questions d’étude:

1.How entendez-vous ce message à tourner?

2.Quel partie de votre vie doit être rafraîchi par ce message de feu pour déplacer de nouveau dans les priorités de Dieu?

3.Est Jean-Baptiste message d’amour est descendu vous apporter l’espérance, la conviction ou la peur?

4.Qu que tu fais avec le cri de ce prophète?

5. Quel message est Dieu qui parle à travers votre vie?

2 thoughts on “Love Came Down with a Mighty Herald: John the Baptist, Hero in the Wilderness/L’amour arrivait avec un puissant heralde: Jean-Baptiste, Hero dans le désert

Comments are closed.