Love Comes Down Close and Kind/Amour arrivé près et gentil

winter-dreams

In the first letter to the Corinthians, Paul confronted the church with firm resolve.  The entire epistle was one of intensity, instruction and heartbreak.

2 Corinthians is a passionate answer to the stress of their mess.  Paul, himself suffering innumerable trials, encouraged the Corinthians to bear comfort to those in pain with the same comfort God has given to them through their own trials.

Some have known trials are so immense, with suffering so deep, that comfort can only be found in God.  Paul opens his letter to the Corinthians with the stark reality of the cost of their mission :
We were burdened beyond measure, above strength, so that we despaired even of life.Yes, we had the sentence of death in ourselves, that we should not trust in ourselves but in God who raises the dead,who delivered us from so great a death, and does deliver us; in whom we trust that He will still deliver us (2 Cor. 1: 9-10 NKJV).

 

 

dsc_0092_1

If you read the letter in entirety, you’ll hear of Paul’s immense trials: he was shipwrecked more than once, stoned, lashed repeatedly, often hungry, cold, always persecuted. Not exactly encouragement for enrollment to Team Jesus!

Yet here is the Good News:  One of God’s Big Names is Comforter.  At the Last Supper, as Jesus broke the news of his imminent death, He promised that God the Holy Spirit was moving in:

If you love Me, keep My commandments.
And I will pray the Father, and He shall give you another Comforter (Paraclete), so that He may be with you forever, the Spirit of Truth, whom the world cannot receive because it does not see Him nor know Him. But you know Him, for He dwells with you and shall be in you. (John 14:15-17).This Greek word, parakleo, comfort, is the word picture of a person running to another’s side at their cry for help, an advocate equipped to defend the powerless, an intercessor stepping before another in entreaty for justice.  That’s our Holy Spirit, Paraclete to all who ask.

Paraklesis, used 10 times in 2 Corinthians, is a word  comfort, in the context of one commissioned by God to bring true relief, love, close and kind. Paul explains that the authority to comfort comes through our suffering, for those who have experienced God’s comfort, the Holy Spirit, are then equipped to whisper warm to the man or woman or child sinking from sorrow, “Hang on!  If God did this for me in my trial, He will certainly do the same for you!”.

Perhaps you are wondering, how do you get some of this comfort?  You cry out to God for help.

How do you gain authority in compassion, to truly comfort those aching?  You suffer and overcome through the power of the Holy Spirit.

Paul offers our trials as divine opportunity, as he illustrates the critical cycle of suffering and comfort present in the lives of believers:

Blessed be the God and Father of our Lord Jesus Christ, the Father of mercies and God of all comfort,who comforts us in all our tribulation, that we may be able to comfort those who are in any trouble, with the comfort with which we ourselves are comforted by God.For as the sufferings of Christ abound in us, so our consolation also abounds through Christ.Now if we are afflicted, it is for your consolation and salvation, which is effective for enduring the same sufferings which we also suffer. Or if we are comforted, it is for your consolation and salvation.And our hope for you is steadfast, because we know that as you are partakers of the sufferings, so also you will partake of the consolation.( 2 Cor 1:3-7)

Our tragedies provide firsthand experience for another’s unexpected loss or rejection or trial. When we have suffered, we then can comfort; for how can we comfort if we have never been broken by sorrow or loss ourselves?

Smith Wigglesworth, famed healing evangelist of the early twentieth century, went home each evening with bruised and bloody hands at the age of six.  His poverty was so gripping that the child was forced to spend his days pulling turnips, followed by mill work with his dad at age seven. Never schooled, forced to labour at an age when most of us enjoyed nursery rhymes and playschool, his life was hewn deep by hard times, an apt preparation for the man who would flow in enormous compassion for the millions touched by his ministry of faith. 1 If Wigglesworth had been raised in luxury, would he have understood desperation for the healing masses for whom doctors were not an option?  If he had been schooled in the finest institutions, would his passion for the Bible, the only book he read hourly, have been as devoted?  How did this hard life increase this man’s compassion, his mercy? Before salvation, Wigglesworth was a hard man.  Once the Holy Spirit filled Smith, he flowed in kindness, gruff and straightforward though it may have been, as love came down through that humble man. Millions were healed and restored to faith in God through the ministry of Smith Wigglesworth.

winter-treesThe truth is, our trials equip us to comfort and solidify our faith that God is good, no matter what the trial, no matter what the outcome. Our Father is certain to make good from the trail, no matter what afflicts our lives.

In a world marked by the false perception that God’s children should not suffer and those who suffer are cursed, Paul shouts out a deeper truth, that Christ’s disciples partake in the fellowship of sufferings and His resurrection power.  BOTH.

As Paul outlined his sufferings, he explained  how in our weakness, God’s strength is made perfect:

Three times I pleaded with the Lord to take it (the trial) away from me.“My grace is sufficient for you, for My strength is made perfect in weakness.” Therefore most gladly I will rather boast in my infirmities, that the power of Christ may rest upon me.Therefore I take pleasure in infirmities, in reproaches, in needs, in persecutions, in distresses, for Christ’s sake. For when I am weak, then I am strong. (2 Cor. 12: 8-10)

Talk about Upside Down World. Power comes from the place of suffering?  Authority comes to those who have suffered and overcome by God’s power?

As Christ’s disciples, we walk through all kinds of pain and stand strong, because we have seen the power of God made perfect in our weakness. That is the back story of the triumphant life in Christ that you will never see in glitzy outreach posters, the secret rarely shared in the pulpit that should be told to everyone who reaches up for Jesus.

God our Father has given us everything we will ever need through His Holy Spirit for every single story of our lives, the tragic, the adventurous, the romantic and the mysterious.

I pray your friendship with the Mighty Paraclete deepens this year, 2017.  May God bring you comfort and peace, as Paul prays for us all:

Be of good comfort, be of one mind, live in peace; and the God of love and peace will be with you…The grace of the Lord Jesus Christ, and the love of God, and the communion of the Holy Spirit be with you all. Amen.(2 Cor 13:11-14 NKJV)

dsc_0101_1Let’s Pray:  Lord Jesus,  thank You, that your death ushered in the grace and freedom of life in the Spirit for us, now children of God because of Your Holy Sacrifice!  Thank you, Holy Spirit, that You live within us and Comfort us through every trial. May we comfort others with the love we have received.  O Father God, we declare Your goodness today, over our lives, our families, our nation! Though we do not always understand, we trust Your  gracious un-budging love for us.  Father God, strengthen us in our weakness, we pray in Jesus’ Name, Amen.

This Week’s Bible Reading: 2 Corinthians

Next Week’s Bible Reading:  Galatians

Study Questions:

  1. When have you experienced trials and seen God’s goodness? Have you shared your testimony with anyone?
  2. When have you experienced sorrow and felt the comfort of the Holy Spirit? What did that look like on a Monday morning?
  3. How do you feel when hard things come your way?  Are you quick or slow to reach for God?
  4. Where do you go for comfort?  Does food, social media, friends, drugs or alcohol make their way into your coping plan?
  5. How do you move away from society’s pain relief options to God’s pain relief?
  1. Liardon, R.  God’s Generals. Whitaker House: PA, USA, 2003.

FRANÇAIS ICI!

2013-02-28 08.33.52Dans la première lettre aux Corinthiens, Paul a confronté l’église avec une résolution ferme. L’épître entière était celle de l’intensité, de l’instruction et du chagrin.

2 Corinthiens est une réponse passionnée au stress de leur désordre. Paul, lui-même souffrant d’innombrables épreuves, a encouragé les Corinthiens à porter le réconfort à ceux dans la douleur avec le même confort que Dieu leur a donné par leurs propres épreuves.

Certains ont connu des épreuves si immenses, avec une souffrance si profonde, que le réconfort ne peut être trouvé en Dieu. Paul ouvre sa lettre aux Corinthiens avec la dure réalité du coût de leur mission:

Nous étions chargés au delà de la mesure, au-dessus de la force, de sorte que nous avons désespéré même de la vie. Oui, nous avions la sentence de la mort en nous-mêmes, pour que nous ne fassions pas confiance en nous-mêmes mais en Dieu qui soulève les morts, La mort, et nous livre; En qui nous croyons qu’il nous délivrera encore (2 Corinthiens 1: 9-10).

Si vous lisez la lettre en entier, vous entendrez les épreuves immenses de Paul: il a été naufragé plus d’une fois, lapidé, fouetté à plusieurs reprises, souvent faim, froid, toujours persécuté. Pas exactement encouragement pour l’inscription à l’Équipe Jésus!

Et pourtant, voici la Bonne Nouvelle: L’un des grands noms de Dieu est Consolateur. À la dernière Cène, comme Jésus a brisé la nouvelle de sa mort imminente, Il a promis que Dieu le Saint-Esprit se déplaçait: “Si vous m’aimez, gardez mes commandements.
Et je prierai le Père, et Il vous donnera un autre Consolateur (Paraclet), afin qu’il soit avec vous pour toujours, l’Esprit de Vérité, que le monde ne peut recevoir parce qu’il ne le voit pas et ne Le connaît pas. Mais vous le connaissez, car il habite avec vous et sera en vous”(Jean 14: 15-17).

Ce mot grec, parakleo, réconfort, est le mot image d’une personne qui court au côté de l’autre à leur cri d’aide, un avocat équipé pour défendre les impuissants, un intercesseur se plaçant devant un autre en prière pour Justice. C’est notre Saint Esprit, Paraclet à tous ceux qui demandent.

Paraklesis, utilisé 10 fois dans 2 Corinthiens, est un mot de réconfort, dans le contexte d’un commandé par Dieu pour apporter le vrai soulagement, l’amour, proche et aimable. Paul explique que l’autorité de réconforter vient de notre souffrance, car ceux qui ont expérimenté le réconfort de Dieu, le Saint-Esprit, sont alors équipés pour chuchoter chaud à l’homme ou à la femme ou l’enfant sombrant de la tristesse. Si Dieu a fait cela pour moi dans mon procès, Il fera certainement la même chose pour vous! “.

Icy GloryPeut-être vous vous demandez, comment obtenez-vous un peu de ce confort? Vous criez à Dieu pour l’aide.

Comment obtenez-vous l’autorité dans la compassion, pour vraiment réconforter ceux qui souffrent? Vous souffrez et vous surmonter par la puissance du Saint-Esprit.

Paul offre nos épreuves comme une opportunité divine, comme il illustre le cycle critique de la souffrance et le confort présent dans la vie des croyants:

Béni soit le Dieu et le Père de notre Seigneur Jésus-Christ, le Père des miséricordes et le Dieu de toute consolation, qui nous réconforte dans toutes nos tribulations, afin que nous soyons capables de consoler ceux qui sont dans la peine, avec le confort avec lequel nous Nous sommes consolés par Dieu. Car, comme les souffrances du Christ abondent en nous, notre consolation abonde aussi par le Christ. Maintenant, si nous sommes affligés, c’est pour votre consolation et votre salut, qui est efficace pour supporter les mêmes souffrances que nous souffrons aussi . Et si nous sommes réconfortés, c’est pour votre consolation et votre salut. Et notre espérance pour vous est ferme, parce que nous savons que vous êtes participants des souffrances, vous aussi, vous participerez à la consolation (2 Co 1, 3- 7)

Nos tragédies fournissent une expérience de première main pour la perte inattendue d’un autre ou le rejet ou le procès. Quand nous avons souffert, nous pouvons alors nous réconforter; Car comment pouvons-nous nous réconforter si nous n’avons jamais été brisés par la tristesse ou la perte nous-mêmes?

Smith Wigglesworth, célèbre évangéliste de la guérison du début du XXe siècle, est rentré chez lui chaque soir avec des mains meurtries et sanglantes à l’âge de six ans. Sa pauvreté était si précipitante que l’enfant a été obligé de passer ses journées à tirer des navets, suivi par le travail de moulin avec son père à l’âge de sept ans. N’ayant jamais été scolarisés, forcés de travailler à un âge où la plupart d’entre nous jouissaient de comptines et d’école de jeu, sa vie était entamée par les temps difficiles, une préparation apte à l’homme qui courrait une énorme compassion pour les millions touchés par son ministère de la foi. 1 Si Wigglesworth avait été élevé dans le luxe, aurait-il compris le désespoir pour les masses guérisseuses pour lesquelles les médecins n’étaient pas une option? S’il avait été scolarisé dans les plus belles institutions, sa passion pour la Bible, le seul livre qu’il lirait chaque heure, aurait été aussi dévouée? Comment sa dure vie at-elle augmenté la compassion de Smith, sa miséricorde? Avant le salut, il était un homme difficile. Une fois que le Saint-Esprit a rempli Smith, il a coulé dans la bonté, brutal et direct, bien qu’il mai ont été, comme l’amour est descendu par cet homme humble. Des millions ont été guéris et restaurés à la foi en Dieu par le ministère de Smith Wigglesworth.

La vérité est que nos épreuves nous équiper pour consoler et solidifier notre foi que Dieu est bon, quel que soit le procès, quel que soit le résultat. Notre Père est certain de faire du bien de la piste, peu importe ce qui afflige nos vies.

Dans un monde marqué par la fausse perception que les enfants de Dieu ne doivent pas souffrir et ceux qui souffrent sont maudits, Paul crie une vérité plus profonde, que les disciples du Christ participent à la communion des souffrances et de son pouvoir de résurrection. TOUS LES DEUX.

Comme Paul a décrit ses souffrances, il a expliqué comment, dans notre faiblesse, la force de Dieu est rendue parfaite:

Trois fois, je priai le Seigneur de m’ôter la justice: «Ma grâce te suffit, car ma force est rendue parfaite dans la faiblesse.» C’est pourquoi je me glorifierai volontiers dans mes infirmités, que la puissance Du Christ repose sur moi. C’est pourquoi je prends plaisir aux infirmités, aux reproches, aux besoins, aux persécutions, aux souffrances, pour l’amour du Christ, car quand je suis faible, je suis fort (2 Co 12, 8-10).

Parlez de Monde Envers.Le pouvoir vient du lieu de la souffrance? L’autorité vient à ceux qui ont souffert et vaincu par la puissance de Dieu?

En tant que disciples du Christ, nous marchons par toutes sortes de douleurs et nous nous tenons forts, parce que nous avons vu la puissance de Dieu rendue parfaite dans notre faiblesse. C’est l’histoire de retour de la vie triomphale en Christ que vous ne verrez jamais dans les affiches rayonnantes, le secret rarement partagé dans la chaire qui doit être dit à tous ceux qui cherchent Jésus.

Dieu notre Père nous a donné tout ce dont nous aurons besoin par son Saint-Esprit pour chaque histoire de notre vie, le tragique, l’aventureux, le romantique et le mystérieux.

Je prie votre amitié avec le Paraclet puissant approfondit cette année, 2017. Que Dieu vous apporte le confort et la paix, comme Paul prie pour nous tous:

Soyez de bon réconfort, soyez d’un même esprit, vivez en paix; Et le Dieu d’amour et de paix sera avec vous … La grâce du Seigneur Jésus-Christ, l’amour de Dieu et la communion du Saint-Esprit soient avec vous tous. Amen. (2 Cor 13: 11-14)

Snowy Fields

Copyright J. Svetec

Que nous priions: Seigneur Jésus, merci, que ta mort nous ait donné la grâce et la liberté de vie dans l’Esprit pour nous, maintenant enfants de Dieu à cause de Ton Saint Sacrifice! Merci, Esprit Saint, que Tu vives en nous et Confort nous à travers toutes les épreuves. Puissions-nous réconforter les autres avec l’amour que nous avons reçu. O Père Dieu, nous déclarons ta bonté aujourd’hui, sur nos vies, nos familles, notre nation! Bien que nous ne comprenions pas toujours, nous faisons confiance à votre gracieux amour pour nous. Père Dieu, fortifie-nous dans notre faiblesse, nous prions au Nom de Jésus, Amen.

Lecture de la Bible de cette Semaine: 2 Corinthiens

Lecture de la Bible de la semaine prochaine: Galates

Questions d’étude:

Quand avez-vous expérimenté des épreuves et vu la bonté de Dieu? Avez-vous partagé votre témoignage avec quelqu’un?
Quand avez-vous éprouvé la douleur et ressenti le réconfort du Saint-Esprit? Qu’est-ce que cela ressemblait un lundi matin?
Comment vous sentez-vous lorsque des choses difficiles viennent à votre rencontre? Êtes-vous rapide ou lent pour atteindre Dieu?
Où allez-vous pour le confort? Est-ce que la nourriture, les médias sociaux, les amis, les drogues ou l’alcool font leur chemin dans votre plan d’adaptation?
Comment vous éloignez-vous des options de soulagement de la douleur de la société pour soulager la douleur de Dieu?

  1. Liardon, R. Les généraux de Dieu. Maison Whitaker: PA, USA, 2003.