Love Came Down with Applied Mercy/L’amour est descendu avec bonté appliquée

love-like-jesus

When we place the letters of Titus and Philemon side by side, they seem to be one and the same.  Titus speaks to the theology of redemption and the work of the Holy Spirit.  Philemon is a real time application of redemption through human kindness, the grace work of applied Holy Spirit, as Paul requests Philemon to receive his slave back with mercy. In Christianity, theology without application is useless.

These two letters reminds me of the time when my husband and I were farming, when farmer’s markets, eating “whole to the ground”, was the latest foodie wave. That spring, a university in a nearby city eagerly sought farmers to establish a market on their campus.  The governing body had determined they would promote sustainable living at their institution by hosting farmers and their products every Tuesday afternoon and they only wanted legitimate farmers who produced their own goods to attend.

Now the good old boys, weathered farmers who had toiled their land for many seasons, well knew this fresh blush of courting the agricultural community would pale quick, but I, new to the scene had great expectations of good business replete with eager customers. I had no idea the market was just a good idea, with no plans for reality, until I was standing in the sun, watching my produce wilt, without a customer in sight.

20110614_ryemarketday1_08-webOur first week, the market shared a road with construction trucks roaring in and out.  The second week, the market was moved behind the main buildings and vendors were visited by only a handful of customers.  The third week, the farm trucks were forced to park a block away from their stalls and carry all the tables, produce and freezers to their assigned market area.  I don’t think we cleared our gas money in sales those first three weeks.

It was a living example of the disconnect between the idea and the reality of what was required to build an excellent farmer’s market.  Perhaps the university just wished to promote a concept and cared little for the profit of the farmer, or perhaps it was just growing pains of establishing something new.  Regardless of intent, good ideas without practical application, due diligence and sacrifice are hard to take, and within a month over half of the farmers had left the party, discouraged and angry by this disconnect.

accuseTitus was leading the church in Crete, continuing Paul’s work with much opposition.  Paul bluntly instructed Titus to shut down the dissenters and instruct the church to live a life of grace where Jesus would be glorified.  Meekness, kindness, a godly life saturated in mercy and grace, was truly the best weapon before the debauchery of the defiled culture in Crete.  Mindless talk, debates over lineage, arguments over style, form versus function were all religious deadheads, threatening to detour the church from their mandate of mercy and grace.

Remind the people to respect the government and be law-abiding, always ready to lend a helping hand No insults, no fights. God’s people should be bighearted and courteous.  It wasn’t so long ago that we ourselves were stupid and stubborn, dupes of sin, ordered every which way by our glands, going around with a chip on our shoulder, hated and hating back. But when God, our kind and loving Savior God, stepped in, he saved us from all that. It was all his doing; we had nothing to do with it. He gave us a good bath, and we came out of it new people, washed inside and out by the Holy Spirit. Our Savior Jesus poured out new life so generously. God’s gift has restored our relationship with him and given us back our lives. And there’s more life to come–an eternity of life! You can count on this. I want you to put your foot down. Take a firm stand on these matters so that those who have put their trust in God will concentrate on the essentials that are good for everyone. (Titus 3:1-8, MSG)

Keep working the Word, Titus, Paul encourages.  Yes, the culture is a mess, but so were we, before Jesus entered our lives.  It was mercy that knocked on our door with an Extreme Makeover.  We didn’t initiate, nor did we have any ability to save ourselves.  Now that we have been washed, inside and out by the Holy Spirit, let us live lives that are good for everyone.

AppleConcentrate on the essentials, Paul urges Titus, living bighearted and generous, and restored by our kind and loving God, let us now bring this hope to those who desperately need restoring.  Pay it Forward, folks.

In Philemon, Paul writes to his friend and begs a favour.  It seems Onesimus, a  slave, had run away from his master, Philemon, whom Paul led to Jesus while in prison.  He writes Philemon and entreats him to accept his rebellious slave as if he was accepting Paul, his friend.  Put your faith into action, Paul writes, though your judgement is justified, choose mercy as God has chosen mercy for us:

I keep hearing of the love and faith you have for the Master Jesus, which brims over to other Christians. And I keep praying that this faith we hold in common keeps showing up in the good things we do, and that people recognize Christ in all of it. Friend, you have no idea how good your love makes me feel, doubly so when I see your hospitality to fellow believers. (Phm 1: 4-7, MSG)

Paul knew that the Love Walk was easy for Philemon towards the people who loved God.  The challenge of loving emerges before those in rebellion and heartache, the hardened, the angry, the disrespectful, those as desperate for Light as we were, before Christ entered our sin-soaked lives.

chains-of-slaveryAccepting his runaway slave as if he was accepting the esteemed Apostle Paul, would be a difficult choice for Philemon.  In Roman times, a slave could be crucified for running away or scourged and branded on the forehead, forever bearing the mark as a runaway.  Philemon had every right to punish his slave, yet Paul implored he choose mercy instead.

After all, all of us were slaves before Jesus, Our Deliverer, walked into the room.

Philemon is the object lesson for Titus’ faith instructions.  Is Christianity just a good idea or does it have practical rule in our lives? Do we love as we have been loved by our merciful Father. Does mercy triumph over judgement when we are given the choice?  May we, by the grace of God, love those who have forsaken us, stay faithful to the faithless, live stoked by the fire of God’s love and  burn hot in this cold world.

Love has come down for us all. May we remember our freedom and then offer it to all who would have need.

luke-6_36

Let’s Pray:  Father God, Heavenly Daddy, thank You that You pushed past our rebellion and sin, answered our slavery with adoption, Your only goal, a  merciful , glorious “Welcome Home”. May we live such lives of grace as your children, that others cry, “Uppie, Papa!” Holy Spirit, lead us forward. Inspire us to acts of mercy daily.  Lord Jesus, may Your War Cry of Love roar through us and undo us.  May our protests, rights and reasons be silenced before Your Beauty.  May Your Glory shine through our lives, as we declare yes to mercy with a Love Walk that shocks this world by its very extravagance. Amen.

This Week’s Reading:  Titus and Philemon

Next Week’s Reading: Hebrews

Study Questions:

  1. Who do you have a hard time loving?  How does spending time with the One who loves best move you forward in this battle?
  2. What would you have done if you were Titus, serving a contentious selfish church, or Philemon, facing a rebellious slave? Can you see a similar situation in your life?
  3. What does mercy look like on the subway, over a budget discussion, before a poor report card?
  4. How does the Love Walk take on depth in your life? Where does the Holy Spirit come in on your journey?
  5. Why is recognition of the Beauty of the Lord critical to our Love Walk?

Français ici.

2013-05-16 16.35.34Quand nous mettons côte à côte les lettres de Titus et de Philémon, elles semblent être une seule et même chose. Tite parle à la théologie de la rédemption et à l’œuvre du Saint-Esprit. Philemon est une application en temps réel de la rédemption par la bonté humaine, la grâce de l’application de l’Esprit Saint, comme Paul demande à Philemon de recevoir son esclave de retour avec miséricorde. Dans le christianisme, la théologie sans application est inutile.

Ces deux lettres me rappellent l’époque où mon mari et moi cultivions, quand les marchés des agriculteurs, mangeant «entier au sol», était la dernière vague de foodie. Ce printemps, une université dans une ville voisine recherchait avec ardeur des fermiers pour établir un marché sur leur campus. L’organe directeur avait décidé de promouvoir une vie durable dans leur établissement en accueillant les agriculteurs et leurs produits tous les mardis après-midi et ils ne voulaient que des agriculteurs légitimes qui produisaient leurs propres produits.

Maintenant, les bons vieux garçons, les agriculteurs altérés qui avaient labouré leurs terres pendant de nombreuses saisons, savaient que ce nouveau coup de fouet de courtiser la communauté agricole pâlirait rapidement, mais moi, nouveau sur la scène avait de grandes attentes de bonnes affaires rempli de clients impatients. Je n’avais aucune idée que le marché était juste une bonne idée, sans plans pour la réalité, jusqu’à ce que j’étais debout au soleil, en regardant mon produit flétrir, sans un client en vue.

Notre première semaine, le marché a partagé une route avec des camions de construction rugissant dans et hors. La deuxième semaine, le marché a été déplacé derrière les bâtiments principaux et les vendeurs ont été visités par seulement une poignée de clients. La troisième semaine, les camions de ferme ont été obligés de se garer à un pâté de maisons de leurs stalles et de transporter toutes les tables, les produits et les congélateurs dans leur zone de marché. Je ne pense pas que nous avons dédouané notre argent de gaz en ventes ces trois premières semaines.

C’était un exemple vivant du décalage entre l’idée et la réalité de ce qui était nécessaire pour construire un excellent marché d’agriculteurs. Peut-être l’université voulait-elle simplement promouvoir un concept et s’occuper peu pour le profit de l’agriculteur, ou peut-être était-ce que les douleurs de l’établissement de quelque chose de nouveau. Indépendamment de l’intention, de bonnes idées sans application pratique, la diligence raisonnable et le sacrifice sont difficiles à prendre, et en un mois plus de la moitié des agriculteurs avaient quitté le parti, découragé et en colère par cette déconnexion.

img_2308Titus dirigeait l’église en Crète, poursuivant le travail de Paul avec beaucoup d’opposition. Paul instruit brutalement Titus de fermer les dissidents et d’instruire l’église à vivre une vie de grâce où Jésus serait glorifié. La mansuétude, la bonté, une vie pieuse saturée de miséricorde et de grâce, était vraiment la meilleure arme avant la débauche de la culture souillée en Crète. Les discours insensés, les débats sur la lignée, les arguments sur le style, la forme contre la fonction étaient tous des têtes religieuses, menaçant de détourner l’église de leur mandat de miséricorde et de grâce.

Rappelez aux gens de respecter le gouvernement et d’être respectueux de la loi, toujours prêt à prêter main-forte Pas d’insultes, pas de combats. Le peuple de Dieu doit être grand et courtois. Il n’y a pas si longtemps que nous étions stupides et têtus, des dupes du péché, commandés de tous côtés par nos glandes, tournant autour d’une puce sur notre épaule, détestés et haïssants. Mais quand Dieu, notre aimable et aimant Sauveur Dieu, est intervenu, il nous a sauvés de tout cela. C’était tout ce qu’il faisait; Nous n’avions rien à voir avec cela. Il nous a donné un bon bain, et nous sommes sortis de ce nouveau peuple, lavé à l’intérieur et à l’extérieur par le Saint-Esprit. Notre Sauveur Jésus a versé une vie nouvelle si généreusement. Le don de Dieu a restauré notre relation avec lui et nous a rendu nos vies. Et il ya plus de vie à venir – une éternité de la vie! Vous pouvez compter sur cela. Je veux que tu baisses le pied. Prenez une position ferme sur ces questions afin que ceux qui ont mis leur confiance en Dieu se concentrera sur l’essentiel qui est bon pour tout le monde. (Tite 3: 1-8, MSG)

Continuez à travailler la Parole, Tite, Paul encourage. Oui, la culture est un gâchis, mais nous étions aussi, avant Jésus est entré dans nos vies. C’était la miséricorde qui a frappé à notre porte avec un Makeover extrême. Nous n’avons pas initié, ni avons eu aucune capacité de nous sauver. Maintenant que nous avons été lavés, à l’intérieur et à l’extérieur par le Saint-Esprit, vivons une vie qui est bonne pour tout le monde.

Concentrate sur l’essentiel, Paul exhorte Tite, vivant grand cœur et généreux, et restauré par notre aimable et aimant Dieu, apportons maintenant cet espoir à ceux qui ont désespérément besoin de restauration. Payez-le avant, les gens.

Dans Philémon, Paul écrit à son ami et lui demande une faveur. Il semble que Onésime, un esclave, s’était enfui de son maître, Philémon, que Paul avait conduit à Jésus en prison. Il écrit Philemon et le prie d’accepter son esclave rebelle comme s’il acceptait Paul, son ami. Mettez votre foi en action, Paul écrit, même si votre jugement est justifié, choisissez la miséricorde comme Dieu a choisi la miséricorde pour nous:

Je continue à entendre l’amour et la foi que vous avez pour le Maître Jésus, qui se jette sur d’autres chrétiens. Et je continue à prier pour que cette foi que nous tenons en commun continue à apparaître dans les bonnes choses que nous faisons, et que les gens reconnaissent le Christ dans tout cela. Ami, tu n’as aucune idée de la mesure dans laquelle ton amour me fait ressentir, doublement quand je vois ton hospitalité aux autres croyants. (Phm 1: 4-7, MSG)

Paul savait que la Marche de l’Amour était facile pour Philémon envers les gens qui aimaient Dieu. Le défi de l’amour émerge avant ceux qui sont dans la rébellion et le chagrin d’amour, les endurcis, les fâchés, les irrespectueux, les désespérés de la Lumière comme nous étions, avant que Christ n’entre dans nos vies imprégnées de péché.

En acceptant son esclave fugitif comme s’il acceptait l’estimé apôtre Paul, ce serait un choix difficile pour Philémon. À l’époque romaine, un esclave pouvait être crucifié pour fuir ou flagellé et marqué sur le front, portant pour toujours la marque comme un fugitif. Philemon avait tout le droit de punir son esclave, mais Paul implorait qu’il choisisse la miséricorde à la place.

Après tout, nous étions tous esclaves avant que Jésus, notre Libérateur, soit entré dans la pièce.

Processed with VSCOcam with lv03 presetPhilemon est la leçon d’objet pour les instructions de foi de Tite. Le christianisme est-il juste une bonne idée ou at-il une règle pratique dans nos vies? Aimons-nous comme nous avons été aimés par notre Père miséricordieux. La miséricorde triomphe-t-elle du jugement quand on nous donne le choix? Puissions-nous, par la grâce de Dieu, aimer ceux qui nous ont abandonnés, rester fidèles aux infidèles, vivants alimentés par le feu de l’amour de Dieu et brûler dans ce monde froid.

L’amour est venu pour nous tous.Puissions-nous nous souvenir de notre liberté et ensuite l’offrir à tous ceux qui auraient besoin.

road-sun-rays-path

Prions: Père Dieu, Papa Céleste, merci que Tu ais repoussé notre rébellion et péché, répondu à notre esclavage avec l’adoption, Ton seul but, un glorieux et glorieux “Bienvenue à la Maison”. Puissions-nous vivre de telles vies de grâce que vos enfants, que d’autres crient, “Uppie, Papa!” Saint-Esprit, nous conduire vers l’avant. Inspirez-nous des actes de miséricorde quotidiennement. Seigneur Jésus, que ton Cri d’amour de guerre rugisse à travers nous et nous défait. Que nos protestations, nos droits et nos raisons soient réduits au silence devant Votre Beauté. Que votre gloire brille à travers nos vies, comme nous déclarons oui à la miséricorde avec une promenade d’amour qui choque ce monde par sa très extravagance. Amen.

Cette semaine de lecture: Titus et Philémon

La semaine prochaine: Hébreux

Questions d’étude:

Qui avez-vous de la difficulté à aimer? Comment passer du temps avec Celui qui aime le mieux vous fait avancer dans cette bataille?

Que feriez-vous si vous étiez Titus, servant une église égoïste controversée, ou Philémon, face à un esclave rebelle? Pouvez-vous voir une situation similaire dans votre vie?

À quoi ressemble la miséricorde dans le métro, au cours d’une discussion sur le budget, devant un mauvais bulletin scolaire?

Comment la Marche de l’Amour prend-elle plus de profondeur dans votre vie? Où le Saint-Esprit arrive-t-il dans votre voyage?

Pourquoi la reconnaissance de la Beauté du Seigneur est-elle essentielle à notre Marche de l’Amour?
 

 

3 thoughts on “Love Came Down with Applied Mercy/L’amour est descendu avec bonté appliquée

  1. Jenny, With great skill you have walked us into a vital application of what mercy could look like… thank you (yet again!) for your excellence of heart and pen to bring these spiritual truths within reach! With rejoicing, Peggy

    >

    Like

Comments are closed.