In the Beginning, Love Came Down/Au début, l’amour nous est venu

Hi friends!  Each Wednesday, Love Came Down Bible Study will be posted for those of you who wish to make that journey through the Bible and encounter Love in Person.  Just post answers or comments in the comment section or meet online at our Facebook page: www.facebook.com/LoveCameDownBibleJourney

 So glad you have joined us on this adventure of encountering God in His Word from Genesis to Revelations!  Tell all your friends!  The more, the merrier!

–  Jenny

This Week’s Scripture Passage: Genesis 1-2

In the beginning, God.

Scripture records that from the start, from reshiyth[i], God was there. With these first four words, “in the beginning God”, we too, begin.   Like the little child who asks, “Who made God?” we breathe in those four first words deep and answer bravely with more than muster, “God. He created everything”.

With this understanding, we encounter creation, one scene at a time, like an avid movie buff seated comfortably as the credits roll on with only one name for every part:  God.

Genesis 1 unfolds in marvelous glory:

In the beginning God created the heavens and the earth. The earth was without form, and void; and darkness was on the face of the deep. And the Spirit of God was hovering over the face of the waters. (Gen 1:1-2, NKJV[ii])

In the beginning, God hovered over our formless, void, dark earth. Hover, “rachap[iii]” in Hebrew, gives the sense of a mother bird brooding upon her nest, patiently waiting with intentional warmth upon the dark chaos. Yet this is no mama bird flitting across the ocean like scenes watched on Discovery.  This is God, “Ruach Elohim[iv]”, the breath of God hovering upon the deep fathomless abyss.  Scofield describes Elohim as “El”meaning”strength” or “the strong one” and “Alah”..”to swear”, “to bind oneself by an oath” implying “faithfulness”[v] . The divine essence, the Spirit of God, the God of strength and constancy, patiently brooded upon the darkness, His divine breath hovering above empty earth’s chaos.

2013-10-12 17.01.52Then God spoke. “God said, “Let there be light” and there was light. And God saw the light that it was good; and God divided the light from the darkness.”(Gen 1:3-4)

Cue the sound effects.  Can you hear the rumbling thundering Voice upon the waters?  Can you feel the stirring of Light, the energy, the power of God moving upon the face of the deep?  Can you grasp the authority of those first emphatic words, when God of all time, space and place decreed “Let there be light.”?

Let there be light. Or. Illumination.  Revelation.  God’s first statement for all who will ever live is “Let there be light.” Clear daylight.  Certain dawn.  God has come. His Light changes everything.

Gen 1:5 states “God called the light Day, and the darkness He called Night. So the evening and the morning were the first day.”

That’s the beginning point, time given, a gift for us all.

I remember gasping for breath at twenty-two, floundering in my inabilities, a single mom struggling to make sense of life, bitter confused.  Empty, void, in utter darkness, I lived poor and blind. I did not count my days, let alone live them in God’s embrace.

I remember the day God found me, unshapen, confused, dark and proud. Mercy cracked light into my darkened thoughts, and warmth flowed into my wizened heart when a compassionate daycare provider reached out and mothered this mother, feeding me at her table, encouraging me with Jesus, until tentatively, I reached up through my painful dark to His Light.

Day Two, God divided the waters and firmed up the heavens on the second day, a feat too mysterious and awesome for my brain to grasp.  I remember that stunned moment when I stumbled to an altar and He met me with enough love to change everything.  Light invaded as I became alive finally to the One who loved me.  As He washed me clean, I can still feel that extraordinary firming inside, as if I emerged from a deep place of captivity and stepped upon final firm shores.  I wonder if heaven groaned with similar relief as definition and space emerged by God’s goodness.

Day Three, we watch God gather the waters into seas and dry land emerges.Farm Field  We gaze amazed as grass and trees and seed first appear at His command. Think about the taste of those first juicy apples, mangoes, pineapples and banana trees.  Consider the joy of tart juicy raspberry bushes without the prickles.  Don’t you long to walk barefoot on that plush soft grass without a hint of crab weed or dandelions?  Smell the blossoms filling the meadows, the sweet perfume of fresh sweet grass in that perfect climate.

Day Four, God establishes the sun, the moon, and the stars as light for heaven and earth.  He distinguishes two great lights for time and places, seasons, days and years, and for signs, massive markings of time, released into creation. Orbits, planets, constellations, all written into code on this day.  God’s Word translation says in Ps 33:6 “The heavens were made by the word of the LORD and all the stars by the breath of his mouth”.  How awesome, as God painted the heavens with constellations, establishing His signs to man in the heavens, imprinting art and science with His design, as clues for encounter with man.

And God said it was good.

The Fifth Day, God commanded the waters to bring forth abundantly the living creatures. He made great whales and filled the sky with birds, bright and saucy in yellows and golds and emeralds and sapphires, as happy sound pierced the heavens with birdsong. God soaked it all in, grinned and said it was good.

Day Six. Childhood memories of animals streaming into Noah’s Ark are but a fraction of this noisy melee as animal life filled the earth:

Then God said, “Let the earth bring forth the living creature according to its kind: cattle and creeping thing and beast of the earth, each according to its kind”; and it was so. And God made the beast of the earth according to its kind, cattle according to its kind, and everything that creeps on the earth according to its kind. And God saw that it was good (Gen 1:24-25).

Now everything was ready:  the earth, the heavens, the land and the sea, the stars, the sun and the moon, the plants, the trees, the fish, the birds and all the living creatures.  In a great climax of creation, God offers a great idea:

Then God said, “Let Us make man in Our image, according to Our likeness; let them have dominion over the fish of the sea, over the birds of the air, and over the cattle, over all the earth and over every creeping thing that creeps on the earth.” So God created man in His own image; in the image of God He created him; male and female He created them. (Gen 1:26-27).

2014-07-01 14.09.58In Gen 2:7, lean into this tender scene:

“And the LORD God formed man of the dust of the ground, and breathed into his nostrils the breath of life; and man became a living being”.

Can you see God, perhaps humming a merry tune in harmony to the birds He had just created, stoop down in Love, scoop the soil and then, oh so tenderly, fashion Adam, the first of the human race? I catch my breath each time I think of His lips, His very breath, blowing softly upon clay lips, and then, life began.

Love came down for us all.

Then God blessed them, and God said to them, “Be fruitful and multiply; fill the earth and subdue it; have dominion over the fish of the sea, over the birds of the air, and over every living thing that moves on the earth (Gen 1:27).

From emptiness and deep darkness to definition and purpose, Love stepped from the infinite to finite to bring light to our darkness, abundant beautiful life with Him.  Only with Him. And it was Father, Son and Spirit, through every part.

Before Christ’s death, we witness another God movie in epic proportion.  The scene begins with Jesus fervently praying in another Garden, “Father, I desire that they also whom You gave Me may be with Me where I am, that they may behold My glory which You have given Me; for You loved Me before the foundation of the world.” (John 17:24).

Paul, the Apostle was captivated with humanity’s blood soaked beginning:

Blessed be the God and Father of our Lord Jesus Christ, who has blessed us with every spiritual blessing in the heavenly places in Christ, just as He chose us in Him before the foundation of the world, that we should be holy and without blame before Him in love, having predestined us to adoption as sons by Jesus Christ to Himself, according to the good pleasure of His will. (Ephesians 1:3-6)

Peter lived his life in awe God’s expanse as he declared:

He indeed was foreordained before the foundation of the world, but was manifest in these last times for you  who through Him believe in God, who raised Him from the dead and gave Him glory, so that your faith and hope are in God” ( 1 Peter 1:20, 21).

Yes, it was good. It was very good.Lake Ontario

God, in love, chose, before the earth was even formed, the sky, the birds, or the fish, tor rescue and adopt us as His own by His Only Son, Jesus Christ’s sacrifice on the cross, according to the good pleasure of His will!

Sometime in eternity, Jesus Christ, in the love of the Father and by the power of the Spirit chose, in love, to come down.

Before darkness was separated unto light, before the breath of God entered Adam’s lungs, before that epic choice by Eve to choose Satan’s lies instead of God’s goodness, before the exclusion from Eden, before sin, Christ, the last Adam, the Lamb of God, the King and the Word, chose us.

Love has come down to us all.

Let’s pray:  O God, Elohim, our faithful God and Creator, draw us close even as we worship You for your expansive love, Your incredible choice to love us before the foundation of this world!  Lord Jesus, what love You have shown, to die for us before the world was even made, that we would have the grace to be with You for all eternity!  Sweet Spirit illuminate our darkness this day with the light of revelation!  Give us wisdom to live bold in the love you have lavished upon us all as we embrace the truth of creation.  Amen.

Study Guide:

  1. What part of the creation story amazes you?
  2. Why is Christ’s choice to die for the sin of the world relevant to you? Can you imagine the conversation between Father, Son and Holy Spirit as they planned creation and the cost to reach down in love to mankind?
  3. How does this story of creation impact your daily living? Do you see God’s imprint in creation?  Do you find aspects of God in what He has made?
  4. Study Eve’s responses to the serpent. How has the serpent convinced you to doubt what God has said?
  5. What scenes of your life do you wish were rewritten? It says in 1 John 1:7, that if we confess our sins, he is faithful and just to forgive us and cleanse us of all our unrighteousness.  Ask the Father for the faith to start again.  It all begins with with His Son.

Next Week’s Reading Passage: Genesis 3-17

[i] Strong, James. Strong’s Exhaustive Concordance of the Bible. Abingdon Press, 1890.
[ii] Unless otherwise noted, all biblical references are New King James Version.
[iii] Strong, James. Strong’s Exhaustive Concordance of the Bible. Abingdon Press, 1890
[iv] Strong, James. Strong’s Exhaustive Concordance of the Bible. Abingdon Press, 1890
[v] Scofield, C. I. The Scofield Reference Bible.: The Holy Bible, Containing the Old and New Testaments. New York: Oxford University Press, 1945.

Salut les amis! Chaque mercredi, Love Came Down Bible Study sera postée pour ceux d’entre vous qui souhaitent faire ce voyage à travers la Bible et rencontrer Love in Person. Il suffit de poster des réponses ou des commentaires dans la section des commentaires ou de se rencontrer en ligne sur notre page Facebook: http://www.facebook.com/LoveCameDownBibleJourney

 Aussi heureux que vous nous soyez réunis sur cette aventure de rencontrer Dieu dans sa Parole de la Genèse à l’Apocalypse! Dites à tous vos amis! Plus on est de fous, plus on rit!

– Jenny

Passage des Écritures de cette semaine: Genèse 1-2

pexels-photo-314726Au début, Dieu.

L’Écriture enregistre que, dès le début, de reshiyth [i], Dieu était là. Avec ces quatre premiers mots, “au commencement Dieu”, nous aussi, commençons. Comme le petit enfant qui demande: «Qui a fait Dieu?», Nous respirons ces quatre premiers mots en profondeur et nous répondons courageusement avec plus de rassemblement, «Dieu. Il a créé tout “.

Avec cette compréhension, nous rencontrons la création, une scène à la fois, comme un amateur de films avide assis confortablement alors que les crédits roulent avec un seul nom pour chaque partie: Dieu.

La Genèse 1 se déploie dans une gloire merveilleuse:

Au commencement, Dieu a créé les cieux et la terre. La terre était sans forme et vide; Et l’obscurité était sur le visage du fond. Et l’Esprit de Dieu roulait sur la surface des eaux. (Gen 1: 1-2, NKJV [ii])

Au début, Dieu a survolé notre terre sans forme, vide et sombre. Poussée, “rachap [iii]” en hébreu, donne l’impression d’un oiseau-mère couvrant son nid, attendant patiemment avec chaleur intentionnelle sur le chaos sombre. Pourtant, ce n’est pas un oiseau de maman qui flotte à travers l’océan comme des scènes regardées sur Discovery. C’est Dieu, “Ruach Elohim [iv]”, le souffle de Dieu survolant l’abîme profond et insondable. Scofield décrit Elohim comme “El” signifiant “force” ou “le fort” et “Alah” … “Jurer”, “se lier par un serment” impliquant “fidélité” [v]. L’essence divine, l’Esprit de Dieu, le dieu de la force et de la constance, méditaient patiemment sur les ténèbres, Son souffle divin survolait au-dessus du chaos terrestre vide.

Alors Dieu a parlé. “Dieu a dit:” Qu’il y ait de la lumière “et il y avait de la lumière. Et Dieu vit la lumière que c’était bien; Et Dieu a divisé la lumière des ténèbres. “(Genèse 1: 3-4)
Cue les effets sonores. Pouvez-vous entendre la grêle voix tordue sur les eaux? Pouvez-vous ressentir l’agitation de la Lumière, de l’énergie, du pouvoir de Dieu qui se déplace sur le visage de la profondeur? Pouvez-vous saisir l’autorité de ces premiers mots emphatiques, quand Dieu de tous les temps, l’espace et le lieu ont décrété “Laissez-y être léger”.

Que la lumière soit. Ou. Éclairage. Révélation. La première déclaration de Dieu pour tous ceux qui vivront sera «Laissez-y être léger». Lumière du jour claire. Certaines aurores. Dieu est venu. Sa lumière change tout.

Gen 1: 5 déclare: “Dieu a appelé le jour léger, et l’obscurité, il a appelé la Nuit. Alors le soir et le matin étaient le premier jour.

C’est le point de départ, le temps donné, un cadeau pour nous tous.

Je me souviens d’avoir haletant à vingt-deux ans, dans mes incapacités, une mère célibataire qui s’efforçait de donner un sens à la vie, très confus. Vide, vide, dans l’obscurité totale, j’ai vécu pauvre et aveugle. Je n’ai pas compté mes jours, et encore moins les vivre dans l’étreinte de Dieu.

Je me souviens du jour où Dieu m’a trouvé, inconscient, confus, sombre et fier. La miséricorde a fendu la lumière dans mes pensées sombres, et la chaleur coulait dans mon cœur éperdu quand un fournisseur de soins de compassion a émergé et a soigné cette mère, me nourrissant à sa table, l’encourageant avec Jésus, jusqu’à tenter, j’ai atteint mon obscurité douloureuse à son Lumière.

Deuxième jour, Dieu a divisé les eaux et a réaffirmé le ciel le deuxième jour, un exploit trop mystérieux et génial pour mon cerveau de saisir. Je me souviens de ce moment stupéfait quand je suis tombé sur un autel et il m’a rencontré avec assez d’amour pour tout changer. La lumière a été envahie alors que je devenais enfin vivant à Celui qui m’a aimé. Comme il m’a lavé propre, je peux encore ressentir un raffermissement extraordinaire à l’intérieur, comme si j’étais sorti d’un lieu profond de captivité et que je me suis mis sur les rives fermes. Je me demande si le ciel a gémi d’un soulagement semblable que la définition et l’espace émergé par la bonté de Dieu.

Le troisième jour, nous regardons Dieu rassembler les eaux dans les mers et la terre sèche émerge. Champ d’arête Nous regardons émerveillés alors que l’herbe, les arbres et les graines apparaissent d’abord à ses ordres. Pensez au goût de ces premières pommes, mangues, ananas et bananiers juteux. Considérez la joie des arbustes de framboises juteuses et agitées sans les prickles. N’aimes-tu pas marcher pieds nus sur cette herbe douce en peluche sans un soupçon de crabe ou de pissenlit? Odez les fleurs qui remplissent les prés, le doux parfum de l’herbe douce fraîche dans ce climat parfait.

pexels-photo-267151Jour quatre, Dieu établit le soleil, la lune et les étoiles comme lumière pour le ciel et la terre. Il distingue deux grandes lumières pour le temps et les lieux, les saisons, les jours et les années, et pour les signes, les marquages massifs de temps, libérés dans la création. Orbites, planètes, constellations, toutes écrites en code ce jour. La traduction de la Parole de Dieu dit dans Ps 33: 6 “Les cieux ont été faits par la parole de l’Éternel et tous les  souffle de sa bouche “. Comme Dieu a peint le ciel avec des constellations, il a établi ses signes pour l’homme dans les cieux, imprimant l’art et la science avec son design, comme indices de rencontre avec l’homme. Et Dieu a dit que c’était bon.

Le Cinquième jour, Dieu a commandé aux eaux de produire abondamment les êtres vivants. Il a fait de grandes baleines et a rempli le ciel d’oiseaux, brillants et saucins en jaunes, en or et en émeraudes et saphirs, alors que le son heureux a percé le ciel avec le côté des oiseaux. Dieu a trempé tout, a souri et a dit que c’était bon. Dix Six. Les souvenirs d’enfance des animaux qui se transmettent à l’arche de Noé ne sont qu’une fraction de cette mêlée bruyante que la vie animale remplit la terre.

Alors Dieu a dit: “Que la terre produise la créature vivante selon son genre: le bétail et la rampante et la bête de la terre , Chacun selon son genre “; Et c’était ainsi. Et Dieu a fait la bête de la terre selon son espèce, le bétail selon son espèce, et tout ce qui glisse sur la terre selon son espèce. Et Dieu a vu que c’était bon (Genèse 1: 24-25).

Maintenant, tout était prêt: la terre, les cieux, le pays et la mer, les étoiles, le soleil et la lune, les plantes, les arbres, le poisson , Les oiseaux et tous les êtres vivants. Dans un grand point culminant de la création, Dieu offre une excellente idée: Alors Dieu a dit: “Faisons l’homme à notre image, selon notre ressemblance; Laissez-les dominer sur les poissons de la mer, sur les oiseaux de l’air et sur le bétail, sur toute la terre et sur tous les rampants qui glissent sur la terre.

“Ainsi, Dieu a créé l’homme à son image; À l’image de Dieu, il l’a créé; Homme et femme, il les a créés. (Gen 1: 26-27) . Dans Gen 2: 7, incluez-vous dans cette scène tendre: “Et l’Éternel Dieu a formé l’homme de la poussière de la terre, et a respiré dans ses narines le souffle de la vie; Et l’homme est devenu un être vivant “.

Pouvez-vous voir Dieu, peut-être en bourdonnant d’harmonie avec les oiseaux qu’il vient de créer, tenez-vous dans l’amour, saisissez le sol et ensuite, si tendrement, à la mode Adam, le premier Race humaine? Je prends mon souffle chaque fois que je pense à ses lèvres, son souffle même, soufflant doucement sur les lèvres d’argile, et puis, la vie a commencé. L’amour est venu pour nous tous. Alors Dieu les a bénis, et Dieu leur a dit:

Soyez fructueux et multiplier; Remplissez la terre et la subissez; Ont la domination sur les poissons de la mer, sur les oiseaux de l’air et sur tout être vivant qui se déplace sur la terre (Genèse 1:27).

Du vide et de l’obscurité profonde à la définition et au but, l’amour est passé de l’infini au fini Pour apporter la lumière à notre obscurité, abondante belle vie avec lui. Seulement avec Lui. Et c’était le Père, le Fils et l’Esprit, par chaque partie.

blue sky crossAvant la mort du Christ, nous assistons à un autre film de Dieu en proportion épique. La scène commence avec Jésus priant avec ferveur dans un autre jardin: «Père, je désire qu’ils soient ceux que tu m’as donnés pour être avec moi où je suis, afin qu’ils voient ma gloire que tu m’as donnée; Car vous l’avez aimé avant la fondation du monde. »(Jean 17:24) .

Paul, l’apôtre a été captivé avec le début de l’empire en sang de l’humanité:

Béni soit le Dieu et le Père de notre Seigneur Jésus-Christ, qui nous a bénis avec tous les spirituels La bénédiction dans les lieux célestes en Christ, comme il nous a choisi en lui avant la fondation du monde, afin que nous soyons saints et sans reproche devant lui dans l’amour, nous ayant prédestiné à l’adoption comme fils par Jésus-Christ à lui-même, selon Le bon plaisir de sa volonté. (Ephésiens 1: 3-6)

Peter a vécu sa vie dans la crainte de l’étendue de Dieu comme il l’a déclaré: Il a été préordonné avant la fondation du monde, mais il a été manifeste dans ces derniers temps pour vous qui, par lui, croient en Dieu, qui l’a élevé Parmi les morts et lui a donné gloire, afin que votre foi et votre espérance soient en Dieu “(1 Pierre 1:20, 21).

Oui, c’était bien. C’était très bien.

Voyez-vous, Dieu, amoureux, a choisi, avant que la terre ne soit formée, le ciel, les oiseaux ou les poissons, pour nous sauver et nous adopter comme le sien par son Fils unique, le sacrifice de Jésus-Christ sur la croix, Selon le bon plaisir de sa volonté!

Dans l’éternité, Jésus-Christ, dans l’amour du Père et par la puissance de l’Esprit, a choisi, dans l’amour, de descendre. Avant que les ténèbres soient séparées à la lumière avant le souffle de Dieu Est entré dans les poumons d’Adam, avant que le choix épique d’Eve pour choisir les mensonges de Satan au lieu de la bonté de Dieu, avant l’exclusion d’Eden, avant le péché, le Christ, le dernier Adam, l’Agneau de Dieu, le Roi et la Parole, nous a choisis. Descendons à nous tous.

Priez: O Dieu, Elohim, notre Dieu fidèle et créateur, rapprochez-vous, même si nous vous adorons pour votre amour expansif, Votre incroyable choix de nous aimer avant la fondation de ce monde! Seigneur Jésus, quel amour Tu as montré, mourir pour nous avant même que le monde soit fait, que nous aurions la grâce d’être avec Toi pour toute l’éternité! L’Esprit sucré illumine aujourd’hui notre obscurité avec la lumière de la révélation! Donnez-nous de la sagesse pour vivre en gras dans l’amour que vous nous avez prodigués sur nous tout en adoptant la vérité de la création. Amen

Guide de l’étude: Quelle partie de l’histoire de la création vous émerveille? Pourquoi le choix du Christ de mourir pour le péché du monde est-il pertinent pour vous? Pouvez-vous imaginer la conversation entre le Père, le Fils et le Saint-Esprit, en prévoyant la création et le coût de l’amour vers l’humanité? Comment cette histoire de création at-elle un impact sur votre vie quotidienne? Voyez-vous l’empreinte de Dieu dans la création? Trouvez-vous des aspects de Dieu dans ce qu’il a fait? Etudiez les réponses d’Eve au serpent. Comment le serpent vous a-t-il convaincu de douter de ce que Dieu a dit? Quelles scènes de votre vie souhaitez-vous être réécrites? Il dit en 1 Jean 1: 7, que si nous confessons nos péchés, il est fidèle et juste pour nous pardonner et nous purifier de toute injustice. Demandez au Père pour que la foi recommence. Tout commence avec Son Fils.

Passage de lecture de la semaine prochaine: Genèse 3-17

[i] Strong, James. Strong’s Exhaustive Concordance de la Bible. Abingdon Press, 1890. [ii] Sauf indication contraire, toutes les références bibliques sont la nouvelle version de King James. [Iii] Strong, James. Strong’s Exhaustive Concordance de la Bible. Abingdon Press, 1890 [iv] Strong, James. Strong’s Exhaustive Concordance de la Bible. Abingdon Press, 1890 [v] Scofield, C. I. La Bible de référence Scofield: La Sainte Bible, contenant l’Ancien et le Nouveau Testament. New York: Oxford University Press, 1945.

One thought on “In the Beginning, Love Came Down/Au début, l’amour nous est venu

  1. Jenny………great concept…weekly Bible Study…extending the reach of your deep, deep dig that resulted in the “Love Came Down” series……..well done!

    With rejoicing, Peggy

    >

    Like

Comments are closed.