Love Came Down to the Generations

This Week’s Scripture Passage: Genesis 3-15

Here is the second Bible Study of our twenty-two month Journey through the Bible. There are study questions which follow at the end of  each the lesson for group study or personal growth. So glad you have joined us on this adventure of encountering the God of Love through His Word. Tell all your friends! The more, the merrier!
Jenny

61fb8-largewaterfalllocatedinzimbabweA few summers ago, my husband and I ducked into a Mediterranean deli in Toronto for hummus and tabouli, one of my favourites.

Unexpectedly, a heartfelt conversation developed between Paul and the proprietor, a giant kind-faced man who threw down his apron and pulled up a chair to chat.

Once he discovered we were organic farmers, his welcome grew even larger, as this giant of a man explained how he grew up in a farming village in the mountains of Jordan, a place where every resident shared his same last name.

Surprised, I asked him how he was known in town apart from his relatives. The robust gentleman just smiled and said, “By my father’s name, of course. That is how all Jordanians are known.”

In Genesis, family lineage is found in Chapters 5, 10 and 11.  According to our Jordanian friend, the king of Jordan is required to recite his lineage back 7000 years at the time of inauguration. Luke one ups that ceremony and recounts Jesus’ lineage back to being a son of Adam and then, a Son of God in the New Testament. Matthew positions Jesus clearly as both a son of David and son of Abraham.

In a world driven by independence, the concept of generation upon generation of family heritage may strange or even cumbersome.  Yet lineage is mentioned throughout the Bible (eg. Nehemiah 12, Zephaniah, Ezra 7, 1 Chronicles 6, Jeremiah 1) and when God keeps repeating Himself, it’s Important.  “Whose your Daddy?” matters.

According to the dates given in Genesis 5, Noah was born 1056 years after Adam (see chart). In Noah’s lifetime, Enosh ( d. 1140), Cainan (d. 1235), Mahalel (d. 1290), Jared (d. 1422), Methuselah (d. 1656) and Lamech (d. 1651) were all living. Enosh could have pulled Noah on his knee and told him firsthand accounts of creation from the stories of his grandfather, Adam. Cainan could have retold the fall of Adam and Eve directly to Noah who was already 175 years old when his great, great, great, great grandfather died. Mighty men, from Adam to Methuselah lived for almost a millennium in those first perfect days of creation,  with the exception of Enoch whom God loved so much, that after 365 years, He swooped him up to eternity).


rainbow over bowmanville
Consider who was alive in Abraham’s day: Every generation after the flood still lived, including Noah and Shem, when Abraham was born! While we can’t find in the Scriptures if they made contact with each other , they certainly shared the same space!

These days,  we are blessed if we live to know our grandparents. Our great-grandparents may be alive during our youth, but certainly not during adulthood, since the average lifespan is eighty years. In Abraham’s day, men were living twice that. In Noah’s time, four to nine centuries of life was normative from Adam’s line.

Why did God ensure the generations of families lived so long? Could it be that the multi-generations and oral history being told and retold by multiple perspectives brought strength to this tribe of God breathed men and women?

Perhaps the grace soaked testimonies of the Adam Family positioned both Noah and Abraham to believe God for anything and everything. Noah didn’t step into the ark one week before the flood wondering if God was real, if God was powerful, or if God would come through for him. When Noah stepped into that redemptive boat, the story of his forefathers were ringing in his ears. From that place of grace and trust in God, Noah entered a covenant journey on behalf of us all.

Without a doubt, Noah needed all the strength God could give him. When “the wickedness of man was great in the earth, and that every intent of the thoughts of his heart was only evil continually” (Gen 6:5), here was Noah, “a just man, perfect in his generations..”(6:9). Perfect here, tamiym, is defined as “entire, integrity, truth, without blemish, complete, full, perfect, sincerely, sound, without spot, undefiled, upright and whole” according to Strongs. In a dark defiled world, where man’s only thought was evil, Noah lived “perfect” in his generations because “Noah walked with God” (6:9).

Noah knew from his ancestors that God’s intentions towards us are always for good, not evil. One the ark, I imagine how Noah told and retold to his sons how God had separated the darkness from light in those first moments of creation, even as the sky was black with rain clouds.

I wonder what Noah lived through before the Flood, that seasoned and prepared him to enter this ark of covenant at God’s command? Noah experienced his entire family dying except his sons before the ark was boarded. Noah or his wife suffered barrenness, unable to have a family until Noah was five hundred years old.  As Noah hewed the trees and planed the gopherwood, he would have watched his world slowly destroyed by the wickedness of men, even as he built that rescue boat, four stories high, a football field wide and three football fields long (approximately 45 by 75 by 450 feet). All his resources would have been consumed with this mission and not one drop of rain would legitimize his obedience to the Almighty.

 

When Noah’s world was destroyed by evil and the heavens and earth gushed out water till even the mountains were covered, perhaps like you and I, Noah remembered what God had done in the past for his family. He wasn’t just Noah floating forever in floodwaters. He was Noah, son of Lamech, son of Methuselah, son of Enoch, son of Jared, son of Mahalel, son of Cainan, son of Enosh, son of Seth, son of Adam. From that position of knowing who he was and whose he was, Noah just kept waiting until the rain stopped. With massive faith in action, Noah trusted God, now through an entire transition year on the water, and then into recovery of a new life on earth, all new, but incredibly alone.

Rainbow and FireNoah’s first act of freedom on dry land was to build an altar of worship to offer animal sacrifice, “every clean beast and every clean fowl” ( 8:20) unto the Lord who had spared him and his family. Perhaps he used the ark for firewood.

Goodness, God was pleased. Once more, as He had commanded Adam, God told Noah and his kids to “be fruitful and multiply and replenish the earth” (9:1). He brought a glorious rainbow across the sky (9:12-17) and made a non-negotiable promise with Noah: No more global floods, not ever. I promise.

There is something so sweet and fragrant when worship arises from a place of sorrow and surrender.

In his six hundredth and second year, as Noah bent down to whisper the tales of the Flood to his grandchildren, swooping up his family into his arms, I am certain his message remained: God is faithful; You can trust Him. When Noah recounted tales of the lions and tigers and bears in the ark, I bet you could hear his reverent grateful heart, that God had brought him and his generations through. Once healed of the trauma of global disaster,  evidenced in the drunken tent scene ( 9:20-27), I expect Noah was a force to contend with, each time the rainbow graced the sky, and Noah stood to tell the testimony of the Flood once more.

In Hebrews, Noah is heralded as one of the mighty in the hall of faith, “By faith, Noah built a ship in the middle of dry land. He was warned about something he couldn’t see, and acted on what he was told. The result? His family was saved. His act of faith drew a sharp line between the evil of the unbelieving world and the rightness of the believing world. As a result, Noah became intimate with God” ( 11:17 MSG).

Though Noah walked with God with only a handful of family to support his call,  his obedience saved the multitudes of generations, including you and me.  How will our life impact the generations, and what stories of God’s goodness do we share with our children and children’s children?

Let’s Pray: Father God, thank You for sparing the world, for giving Noah the strategy for the ark, for filling his life with the generations. May we learn from Noah the importance of the fathers and sons, the mothers and daughters You have placed in all our lives. Lord Jesus, just as Noah walked in wholeness, as we draw close to You, help us walk with You each day and celebrate the joy of being Yours. Holy Spirit, may the gift of the generations become a greater reality in all our lives. May our testimony of our amazing Father God bring others to wholeness, even as Your love redeems us all. Amen.

Next Week’s Bible Passage Genesis 16- 26

Study Guide:

1. How do you handle disappointment or loss? How does God’s work in your life keep you steady?

3. How long can you stay on a God assignment without encouragement? What do you think kept Noah building that ark?

4. What are you going to do this week to walk with the generations? What is your God story to share?

Français ici!

Passage des Écritures de cette semaine: Genèse 3-15

Voici la deuxième étude de la Bible de notre voyage de vingt-deux mois à travers la Bible. Il y a des questions d’étude qui suivent à la fin de chaque cours pour l’étude en groupe ou la croissance personnelle. Aussi heureux que vous nous ayez rejoint sur cette aventure de rencontrer le Dieu de l’Amour à travers sa Parole. Dites à tous vos amis! Plus on est de fous, plus on rit!
Jenny

2014-09-11-17-44-32Il y a quelques étés, mon mari et moi nous sommes allés dans une charcuterie méditerranéenne à Toronto pour hummus et tabouli, l’un de mes favoris.

De manière inattendue, une conversation sincère s’est développée entre Paul et le propriétaire, un homme à gentillesse gentille qui a jeté son tablier et a tiré une chaise pour discuter.

Une fois qu’il a découvert que nous étions agriculteurs organiques, son accueil est devenu encore plus grand, car ce géant d’un homme a expliqué comment il a grandi dans un village agricole dans les montagnes de la Jordanie, un endroit où chaque résident partageait son même nom de famille.

Surpris, je lui ai demandé comment il était connu en ville en dehors de ses proches. Le gentleman robuste a juste souri et a dit: «Par le nom de mon père, bien sûr. C’est ainsi que tous les Jordaniens sont connus. ”

Dans Genèse, la lignée familiale se trouve dans les chapitres 5, 10 et 11. Selon notre ami jordanien, le roi de Jordanie doit réciter ses lignées de retour 7000 ans au moment de l’inauguration. Luke soulève cette cérémonie et raconte la lignée de Jésus en étant un fils d’Adam et ensuite, un Fils de Dieu dans le Nouveau Testament. Matthew positionne clairement Jésus comme à la fois fils de David et fils d’Abraham.

Dans un monde mené par l’indépendance, le concept de génération sur génération de patrimoine familial peut être étrange ou même lourd. Pourtant, la lignée est mentionnée dans toute la Bible (par exemple, Néhémie 12, Sophonie, Ezra 7, 1 Chroniques 6, Jérémie 1) et lorsque Dieu continue de se répéter, c’est important. “À qui est-ce que ton papa?” Est important.

Selon les dates données dans Genesis 5, Noah est né 1056 ans après Adam (voir le tableau). Dans la vie de Noé, Enosh (vers 1140), Cainan (vers 1235), Mahalel (vers 1290), Jared (vers 1422), Mésuselah (vers 1656) et Lamech (1651) vivaient tous. Enosh aurait pu tirer Noé sur son genou et lui raconter ses premiers témoignages de la création à partir des histoires de son grand-père Adam. Cainan aurait pu raconter la chute d’Adam et Eve directement à Noé qui avait déjà 175 ans quand son grand grand grand grand grand arrière grand-père est mort. Les hommes puissants, d’Adam à Mtalusalem ont vécu pendant près d’un millénaire dans ces premiers jours parfaits de création, à l’exception d’Enoch, que Dieu a tant aimé, qu’après 365 ans, il l’a foulé jusqu’à l’éternité).

pexels-photo-210326Considère qui était vivant dans le jour d’Abraham: Toute génération après l’inondation vivait encore, y compris Noé et Shem, quand Abraham est né! Bien que nous ne trouvions pas dans les Écritures s’ils se sont contactés, ils ont certainement partagé le même espace!

Ces jours-ci, nous sommes bénis si nous vivons pour connaître nos grands-parents. Nos arrière-grands-parents peuvent être vivants pendant notre jeunesse, mais certainement pas pendant l’âge adulte, puisque la durée de vie moyenne est de quatre-vingts ans. Au jour d’Abraham, les hommes vivaient deux fois. Au temps de Noé, quatre à neuf siècles de vie étaient normatifs de la ligne d’Adam.

Pourquoi Dieu a-t-il garanti que les générations de familles vivaient si longtemps? Est-ce que les générations multiples et l’histoire orale qui ont été racontées et répétées par de multiples perspectives apportent de la force à cette tribu de Dieu qui soufflait des hommes et des femmes?

Peut-être que les témoignages en douceur de la famille Adam ont été positionnés à Noé et à Abraham pour croire à Dieu pour tout et n’importe quoi. Noah ne s’est pas penché dans l’arche une semaine avant l’inondation en se demandant si Dieu était réel, si Dieu était puissant ou si Dieu le traverserait. Quand Noah entra dans ce bateau rédempteur, l’histoire de ses ancêtres sonnait dans ses oreilles. De ce lieu de grâce et de confiance en Dieu, Noé est entré dans un voyage d’alliance pour nous tous.

Sans aucun doute, Noé avait besoin de toute la force que Dieu pouvait lui donner. Quand «la méchanceté de l’homme était grande sur la terre, et que toute intention des pensées de son cœur n’était que du mal en continu» (Genèse 6: 5), voici Noé, «homme juste, parfait dans ses générations …» (6: 9). Parfait ici, tamiym, est défini comme «intégralité, intégrité, vérité, sans défaut, complet, complet, parfait, sincèrement, sonore, sans tache, sans souci, droit et entier» selon Strongs. Dans un monde sombre et souillé, où la seule pensée de l’homme était mauvaise, Noé a vécu «parfait» dans ses générations parce que «Noé marchait avec Dieu» (6: 9).

Noé savait par ses ancêtres que les intentions de Dieu envers nous sont toujours pour le bien, pas pour le mal. L’une de l’arche, j’imagine comment Noé a raconté et raconté à ses fils comment Dieu avait séparé les ténèbres de la lumière dans ces premiers moments de la création, alors même que le ciel était noir avec des nuages ​​de pluie.

ID-100337758Je me demande ce que Noé a vécu avant le Déluge, qui l’a assaisonné et l’a préparé à entrer dans cette arche d’alliance aux ordres de Dieu? Noé a connu sa famille entière en train de mourir, sauf ses fils, avant que l’arche ne soit embarquée. Noah ou son épouse la stérilité souffert, incapable d’avoir une famille jusqu’à ce que Noé ait cinq cents ans. Comme Noé a creusé les arbres et a plané le bois de gopher, il aurait regardé son monde lentement détruit par la méchanceté des hommes, alors qu’il construisait ce bateau de sauvetage, quatre étages, un terrain de football large et trois terrains de football long (environ 45 par 75 Par 450 pieds). Toutes ses ressources auraient été consommées avec cette mission et aucune goutte de pluie ne légitimerait son obéissance au Tout-Puissant.

Quand le monde de Noé a été détruit par le mal et que les cieux et la terre ont jailli de l’eau jusqu’à ce que les montagnes soient couvertes, peut-être comme vous et Moi, Noé se souvint de ce que Dieu avait fait dans le passé pour sa famille. Il n’était pas seulement Noé flottant pour toujours dans les eaux de crue. Il était Noé, fils de Lamech, fils de Matusalé, fils d’Enoch, fils de Jared, fils de Mahalel, fils de Cainan, fils de Enosh, fils de Seth, fils d’Adam. De cette position de savoir qui il était et de qui il était, Noé attendait juste que la pluie s’arrêtait. Avec une foi massive dans l’action, Noé a confié à Dieu, maintenant pendant toute une année de transition sur l’eau, puis à la récupération d’une nouvelle vie sur terre, tout nouveau, mais incroyablement seul.

Le premier acte de liberté de Noah sur terre sèche était de Construisez un autel de culte pour offrir un sacrifice animal, «toute bête propre et toute puisseur propre» (8:20) au Seigneur qui l’avait épargné et à sa famille. Peut-être qu’il a utilisé l’arche pour le bois de chauffage. Bon Dieu, Dieu était content. Encore une fois, comme il l’avait commandé à Adam, Dieu a dit à Noé et à ses enfants de «se féconder, multiplier et reconstituer la terre» (9: 1). Il a apporté un arc-en-ciel glorieux à travers le ciel (9: 12-17) et a fait une promesse non négociable avec Noé: pas plus d’inondations mondiales, jamais. Je promets.

Il y a quelque chose de si doux et parfumé quand le culte provient d’un lieu de chagrin et de se rendre. Dans sa sixième et deuxième année, alors que Noé se pencha pour murmurer les contes du Déluge à ses petits-enfants, enroulant sa famille dans son Les bras, je suis certain que son message restait: Dieu est fidèle; Tu peux lui faire confiance. Quand Noé raconta les contes des lions, des tigres et des ours dans l’arche, je pari que tu pouvais entendre son cœur sincère et reconnaissant, que Dieu l’avait amené et ses générations. Une fois guéri du traumatisme de la catastrophe mondiale, démontré dans la scène de la tente ivre (9: 20-27), je m’attends à ce que Noé soit une force à laquelle lutter, chaque fois que l’arc-en-ciel aggravait le ciel, et Noé se tenait pour témoigner du Intrusion une fois de plus.

Niagara Rainbow FallsEn Hébreux, Noé est annoncé comme l’un des puissants dans la salle de foi: «Par la foi, Noé a construit un navire au milieu d’un terrain sec. Il a été averti de quelque chose qu’il ne pouvait pas voir, et a agi sur ce qu’on lui a dit. Le résultat? Sa famille a été sauvée. Son acte de foi traçait une ligne nette entre le mal du monde incrédule et la justesse du monde croyant. En conséquence, Noé devint intime avec Dieu “(11:17 MSG).

Bien que Noé ait marché avec Dieu avec une poignée de famille pour soutenir son appel, son obéissance a sauvé la multitude de générations, y compris vous et moi. Comment notre vie aura-t-elle un impact sur les générations, et quelles histoires de la bonté de Dieu partageons-nous avec nos enfants et nos enfants?

Prions: Père Dieu, merci d’épargner le monde, de donner à Noé la stratégie pour l’arche pour remplir sa vie Avec les générations. Puissions-nous apprendre de Noé l’importance des pères et des fils, les mères et les filles que vous avez placées dans toute notre vie. Seigneur Jésus, tout comme Noé a marché dans l’intégrité, alors que nous nous rapprochons de vous, aidez-nous à marcher avec vous chaque jour et à célébrer la joie d’être le vôtre. Saint-Esprit, que le don des générations devienne une réalité plus grande dans toute notre vie. Que notre témoignage de notre généreux Père Dieu amène les autres à la plénitude, même si Votre amour nous racheverse à tous. Amen.

Prochaine Passée de la Bible Genesis 16- 26

Guide de l’étude:

Comment gérer la déception ou la perte? Comment le travail de Dieu dans votre vie vous tient-il stable? Combien de temps pouvez-vous rester sur une mission de Dieu sans encouragement? Que pensez-vous que Noé construisît cette arche? Qu’allez-vous faire cette semaine pour marcher avec les générations? Quelle est l’histoire de votre Dieu à partager?